EnglishEspañolPolskie

Que Jésus règne dans tous les coeurs

le mercredi, 01 août 2018. Dans Éditorial

Dans son homélie du dimanche 17 juin 2018, Mgr Michel Aupetit, archevêque de Paris, s’exprimait ainsi :

« Le Seigneur nous parle du Règne de Dieu. Mais où est-il, ce royaume du Seigneur ? Nous savons qu’un royaume correspond à un pays, une nation. Où est cette terre, où le Seigneur règne ? Les juifs ont une terre promise. Les musulmans, quand ils sont majoritaires, appellent ce lieu « terre d’islam ». Et nous, chrétiens, nous sommes deux milliards : où se trouve notre royaume, où se trouve le territoire où règnent les chrétiens, où se manifeste le règne de Dieu ?

« Eh bien oui, ce n’est pas un territoire, car le Seigneur ne règne que dans nos cœurs. Voilà où se trouve le règne du Seigneur : le Seigneur ne veut régner non pas sur un territoire, mais dans chacun de nos cœurs.

« Comment peut-il régner ? Oh, c’est simple ! S’il y avait, dans vos cœurs ne serait-ce qu’un tout petit peu d’amour, comme une graine de moutarde, comme le dit le Seigneur (dans l’Évangile d’aujourd’hui), le Seigneur, avec ce tout petit peu d’amour, peut le faire rayonner partout, comme cette petite graine de moutarde qui devient l’arbre le plus important du jardin potager, sur lequel viennent se nicher les oiseaux. Votre amour se déploiera si vous laissez le Seigneur agir et s’emparer de cette graine, de ce petit peu d’amour qui est dans votre cœur... »

Le règne de Dieu, c’est d’accomplir sa volonté, pour qu’elle soit « faite sur la terre comme au ciel ». Toute la terre est au Seigneur, et si Jésus règne dans nos cœurs, Satan n’y aura plus de place, et la justice de Dieu s’accomplira dans nos actions, et dans la vie en société. C’est ce que Louis Even explique, en méditant sur le cantique « Nous voulons Dieu ».

Le premier des Dix Commandements de Dieu se lit ainsi : « Tu n’auras pas d’autres dieux devant moi ». Il n’y a qu’un seul Dieu, Créateur du ciel et de la terre ; le péché contre ce commandement, c’est l’idolâtrie, qui consiste à diviniser, à adorer ce qui n’est pas Dieu, à rendre un culte à des idoles. Le Pape François explique qu’une des principales idoles aujourd’hui, auxquelles on sacrifie même des vies humaines, c’est le « dieu argent » (L'idolâtrie).

Une autre idole dénoncée par le Saint-Père, c’est la drogue, « qui détruit la santé et même la vie des jeunes ». À ce sujet, les évêques catholiques du Canada ont émis une déclaration sur la récente légalisation du cannabis par le gouvernement canadien, qui risque précisément de détruire la santé et la vie des jeunes.

Nous publions dans ce numéro de Vers Demain la deuxième partie du texte d’Eric Butler sur « Le Crédit Social et le Royaume de Dieu », qui explique que l’accès à ce royaume passe par l’attribution d’un dividende à chaque citoyen, pour reconnaître justement la générosité de Dieu dans toute Sa création.

Une autre raison de donner un dividende national à tous, c’est que de plus en plus la machine prend la place de l’homme dans la production. Si l’un des vices du système financier actuel est de lier le revenu à l’emploi, l’autre est la création de l’argent sous forme de dettes impayables.

La nécessité de créer des emplois inutiles pour distribuer des revenus entraîne un gaspillage énorme des ressources et la destruction de l’environnement (fin au gaspillage). Ce qui signifie que ceux qui se soucient de la protection de l’environnement devraient se soucier aussi du Crédit Social qui sauvegarderait l’environnement tout en permettant le développement de la personne humaine.

Finalement, nous célébrons cette année le 50e anniversaire de l’encyclique Humanae Vitae de Paul VI, qui demeure toujours actuelle, courageuse et prophétique.

Bonne lecture, et que Jésus règne dans votre cœur, et vous aide à vous débarrasser de toutes vos idoles !

Poster un commentaire

Vous êtes indentifier en tant qu'invité.

Panier

Dernière parution

Infolettre & Magazine

Sujets

Faire un don

Faire un don

Haut