EnglishEspañolPolskie

Une culture et une politique de la famille

Par Benoît XVI le dimanche, 01 mars 2009. Dans Famille

Benoît XVIVoici des extraits du Message vidéo de Sa Sainteté le Pape Benoît XVI, lors de la VI Rencontre mondiale des familles à Mexico, transmis le 18 janvier 2009, au début de la Messe:

«Le foyer chrétien qui doit «manifester à tous les hommes la présence vivante du Sauveur dans le monde et la véritable nature de l’Église» (Gaudium et spes, n. 48) doit être imprégné par la présence de Dieu, plaçant entre ses mains l’activité quotidienne et demandant son aide pour accomplir sa mission irremplaçable de façon adéquate.

Pour cela, la prière en famille aux moments les plus appropriés et significatifs est de la plus haute importance car, comme le Seigneur lui-même l’a assuré: «Que deux ou trois, en effet, soient réunis en mon nom, je suis là au milieu d’eux» (Mt 18, 20). Avec la force qui naît de la prière, la famille se transforme en une communauté de disciples et de missionnaires du Christ. En elle est accueilli, est transmis et rayonne l’Évangile.

La famille chrétienne, en vivant la confiance et l’obéissance filiale à Dieu, la fidélité et l’accueil généreux des enfants, le soin des plus faibles et la sollicitude à pardonner, devient un Évangile vivant, que tous peuvent lire (cf. 2 Co 3, 2), un signe de crédibilité parfois plus convaincant et capable d’interpeller le monde d’aujourd’hui.

En outre, la famille est également la cellule vitale de la société, la ressource première et décisive pour le développement, et parfois souvent, l’ultime refuge des personnes lorsque les structures établies ne réussissent pas à répondre à leurs besoins de façon satisfaisante.

En vertu de sa fonction sociale essentielle, la famille a le droit d’être reconnue dans sa propre identité et de ne pas être confondue avec d’autres formes de coexistence, et également de pouvoir compter sur une protection culturelle, juridique, économique, sociale et médicale adéquate, et de manière particulière, sur un soutien qui, en tenant compte du nombre d’enfants et des ressources économiques disponibles, soit suffisante pour permettre la liberté d’éducation et de choix de l’école.

Il est donc nécessaire de développer une culture et une politique de la famille, qui soient promues de façon organisée également par les familles elles-mêmes.

Pour conclure, je vous exhorte tous à avoir une grande confiance, car la famille tient au cœur de Dieu, Créateur et Sauveur. Œuvrer pour la famille signifie œuvrer pour un avenir digne et lumineux de l’humanité et pour l’édification du Royaume de Dieu. Que dans cette belle tâche nous accompagne par son intercession maternelle et sa protection céleste la Sainte Vierge Marie, que j’invoque aujourd’hui sous le titre glorieux de Notre-Dame de Guadalupe, et entre les mains de laquelle je confie les familles du monde entier.."

À propos de

Sujets

Dernière parution

Faire un don

Faire un don

Haut