Logo Vers Demain
Journal de patriotes catholiques
Pour la réforme économique
du Crédit Social

Drapeau États-UnisDrapeau PologneDrapeau Mexique

facebookyoutubeGoogle+

Un inique projet de loi pour l’avortement aux Etats-Unis

le dimanche, 01 mars 2009. Publié dans Avortement

Appuyé par OBAMA qui milite pour la culture de la mort

On nous informe que le nouveau Congrès américain se prépare à présenter d’ici quelques mois un nouveau projet de loi ayant pour titre «Freedom of Choice Act» (FOCA), c’est-à-dire loi sur la liberté de choix, qui ouvrirait toutes grandes les portes à l’avortement aux Etats-Unis. Nous serions en face d’une éventuelle ouverture béante, incroyable et historique du droit des femmes à avorter. Du jamais vu depuis la décision Roe C. Wade de la Cour Suprême 1973.

Au cours de la dernière campagne électorale, Obama a répété à plusieurs reprises qu’il ne cédera jamais sur la liberté de choix pour les femmes et qu’il serait prêt à ratifier la «Freedom of Choice Act».

Mais que propose la FOCA? Appuyé par l’agressif mouvement «Planned Parenthood», ce projet inique propose d’abolir plus de 300 règlements aux niveaux fédéral et local qui encadrent actuellement l’exercice du droit à l’avortement aux Etats-Unis.

La FOCA imposerait plutôt un droit illimité de tuer le fœtus en interdisant non seulement toutes les restrictions à l’avortement présentement en vigueur, mais également toute restriction future. Tout le progrès accompli depuis 35 ans au plan des limites et balises à l’avortement, serait automatiquement volatilisé par ce projet de loi qui prévoit même utiliser les deniers publics, pour faire activement la promotion de l’avortement tant au pays qu’à l’étranger.

Il n’y aurait plus aucune restriction possible sur le financement de l’avortement sur le financement de l’avortement par le gouvernement fédéral. Quel «beau gâchis» en perspective!! Toutes les lois actuelles des différents Etats seraient invalidées! Il en résulterait une impossibilité de tenir des référendums sur cette question. L’avortement sur demande de n’importe quel moment de la grossesse deviendrait, comme au Canada, une sinistre réalité… Devant l’imminence de cette catastrophe, plusieurs médecins, infirmières et travailleurs de la Santé sont traumatisés face à cette éventuelle loi qui les forcerait à collaborer au meurtre de l’enfant à naître.

Plusieurs évêques, fidèles à l’enseignement de l’Église, évoquent l’obligation pour de nombreux hôpitaux catholiques à devoir fermer leurs portes plutôt que de collaborer au mal.

Les dernières élections américaines ont donné le pouvoir à un Président, une Chambre et un Sénat qui favorisent le libre choix, en plus de vouloir faciliter grandement l’exercice du droit à l’avortement. Les organismes pro-avortement salivent déjà de satisfaction et prévoient que le nombre stupéfiant actuel de 1.1 millions d’avortements annuels augmenterait considérablement avec la FOCA.

L’avenir, avec Obama, apparaît de plus en plus sombre sur ce dossier. Les Américains s’apprêtent peut-être à faire un gigantesque pas historique vers l’abîme diabolique de la culture de la mort. Une véritable honte nationale!! L’hécatombe annoncée deviendra-t-elle réalité?