EnglishEspañolPolskie

Le foetus est une personne humaine.

le lundi, 01 octobre 2012. Dans Avortement

Mais une majorité de députés canadiens disent que non

Le député conservateur Stephen Woodworth a fait preuve d’un très grand courage en présentant à la Chambre des communes à Ottawa la Motion M-312. Le vote final a eu lieu le 26 septembre 2012.

Cette motion n’avait rien de bien dangereux ni de révolutionnaire. Elle demandait tout simplement aux députés de créer un comité d’étude pour se poser une épouvantable, effrayante et effroyable question: «Selon les nouvelles données de la science moderne, le fœtus est-il une personne humaine?»

Dans le contexte actuel, cette timide interrogation a créé au Canada et surtout au Québec un tsunami de reproches, de bêtises, de désapprobations et de mépris. La vieille cassette usée à la corde des féministes et de tout le gratin de notre intelligentsia de gauche s’est de nouveau fait entendre avec tambours et trompettes.

FoetusFou, arriéré, moyenâgeux, catholique à la solde de l’Église, intégriste, etc., le pauvre député a été cloué au pilori dans tous les médias. Les chefs du Bloc québécois et du NPD, deux partis socialo-marxistes, ont donné à leurs députés l’ordre formel ( vive la dictature ! ) de voter contre cette détestable motion. Seuls les partis libéral et conservateur ont permis à leurs députés de voter selon leur conscience.

Évidemment, comme prévu, la motion a été battue à majorité. (91 pour et 203 contre — 4 députés libéraux sur 35 ont voté en faveur, et tous les députés du Québec — tous partis confondus — ont voté contre). Le nom des députés qui ont voté pour cette insoutenable motion a été affiché et diffusé partout au pays; encore un peu plus et on aurait vu leurs photos sur tous les poteaux du Québec pour dénoncer ces dangereux traitres à la cause des femmes! On ne doit plus discuter de cela au Canada.

Tout ce branle-bas de combat avait pour but d’imposer de force l’idée que le fœtus n’est pas une personne humaine, qu’il n’a aucun droit et qu’on peut le tuer tant et aussi longtemps qu’il n’est pas complètement sorti du ventre de sa mère...

Mais au fait, c’est quoi un fœtus? Ça l’air de quoi? Ça ressemble à quoi? Ça fonctionne comment? Ça vit comment? Est-ce que ça respire? Est-ce que ça nous ressemble un tout petit peu? Et nos savants députés nous disent qu’on ne peut même pas former un comité d’étude pour répondre à toutes ces très dérangeantes questions! Incroyable! On ne veut même pas que la science se penche sur ce dossier. Continuons à nous enfoncer collectivement la tête dans le sable et à faire l’autruche. Le débat est clos!

NON! «Cette question ne va jamais mourir» nous dit le Père Tony Van Hee, un courageux prêtre qui manifeste quotidiennement depuis 24 ans contre l’avortement devant le parlement canadien.

Le Canada est le seul pays au monde avec la Corée du Nord à n’avoir aucune législation ni aucune balise sur cette question. Nous sommes en très bonne compagnie avec cette dictature communiste sanguinaire qui terrorise la population et qui n’a aucun respect pour la vie humaine...

Lors de ce vote hyper médiatisé aux Communes, un incroyable tremblement de terre s’est produit à Ottawa. La ministre de la Condition féminine, Rona Ambrose, a soulevé la colère et les passions de tous les groupes de défense des droits des femmes, des droits de la personne, des centrales syndicales et de tous les groupes de notre gogauche socialo-marxiste. Mme Ambrose a voté selon sa conscience et elle a appuyé la motion M-312...

Les dernières études scientifiques ont prouvé et démontré clairement que le cœur d’un fœtus commence à battre à 18 jours après sa conception et que ses yeux s’ouvrent à huit semaines. Les féministes qui hurlent que les femmes ont le droit fondamental de disposer de leur corps comme elles l’entendent et de disposer de leur fœtus en le mettant à mort, se ferment les yeux et se bouchent les oreilles pour ne pas être confrontées aux nouvelles découvertes scientifiques modernes qui prouvent que ce fœtus est une personne humaine qui devrait avoir des droits...

Oui, le fœtus est une véritable personne humaine qui mérite d’être protégée et qui a des droits. Oui, l’Église, les évêques, les prêtres et les laïcs ont le droit et le devoir de parler fort sur cette question vitale. Actuellement, nous constatons avec joie qu’au Québec de plus en plus d’évêques osent défendre publiquement la vie; il faut maintenant espérer que nos prêtres en fassent autant lors de leurs homélies dominicales.

La boucherie et la barbarie de l’avortement ont assez duré. Le docteur Morgentaler ne se vante-t-il pas d’avoir exécuté 100 000 avortements lors de sa trop longue carrière? Une civilisation qui se dit très avancée doit mettre fin à l’avortement et reconnaître au fœtus son statut de personne humaine. Un comité ne pourrait-il pas étudier ce dossier?

Paul-André Deschesnes

Professeur à la retraite

Panier

Dernière parution

Sujets

Faire un don

Faire un don

Haut