EnglishEspañolPolskie

L’avortement n’est pas une valeur canadienne

le mardi, 01 août 2017. Dans Avortement

Lettre à la ministre des Affaires étrangères

Mgr Douglas Crosby, O.M.I.Le 29 juin 2017, Mgr Douglas Crosby, O.M.I., évêque de Hamilton et président de la Conférence des évêques catholiques du Canada (CECC) a écrit à l’honorable Chrystia Freeland, ministre des Affaires étrangères, concernant son discours du 6 juin 2017 sur la politique étrangère canadienne. Dans son discours à la Chambre des communes, la Ministre avait associé les droits des femmes au droit à l’avortement et aux « droits en matière de sexualité et de santé reproductive » en déclarant que «ces droits sont au cœur de notre politique étrangère» et «qu’ils constituent en outre des droits de la personne et qu’ils orienteront la politique étrangère du Canada aujourd’hui et à l’avenir.».  Dans sa lettre, Mgr Crosby exprime sa profonde inquiétude et son désaccord affirmant que cette déclaration est « erronée, troublante et malavisée… et fait ressortir qu’une «partie importante de la population (tant au Canada qu’à l’étranger) estime que l’enfant à naître est un être humain créé par Dieu, qui mérite de vivre et d’être aimé», alors que la Cour suprême du Canada a unanimement reconnu dans sa décision de la cause Morgentaler en 1988 que l’État a un intérêt légitime à protéger l’enfant à naître. Le Président de la CECC insiste que «dans un contexte d’incertitude où la voix et le leadership du Canada ont du poids sur de nombreux sujets, une idéologie politique ne devrait pas dicter la politique étrangère et l’emporter sur le bon sens et sur nos obligations humanitaires envers ceux et celles en grand besoin. »

Sujets

Dernière parution

Faire un don

Faire un don

Haut