Logo Vers Demain
Journal de patriotes catholiques
Pour la réforme économique
du Crédit Social

Drapeau États-UnisDrapeau PologneDrapeau Mexique

facebookyoutubeGoogle+

Grande manifestation anti-avortement à Madrid

le jeudi, 01 octobre 2009. Publié dans Avortement

1,2 millions de personnes sont descendues dans les rues à Madrid pour protester contre la tuerie des enfants dans le sein de leur mère. Ici au Québec, la médecine en a tué tellement que le peuple ne peut plus se reproduire.

Lefigaro.fr (avec AFP) le 17 octobre 2009

Plus d’un million de personnes ont participé à cette mobilisation, selon les organisateurs. Ils protestaient contre le projet de libéralisation de l’avortement qui permettrait d’avorter librement dans un délai de 14 semaines.

Personnes âgées, familles avec enfants et poussettes, groupes d’adolescents, religieuses et curés: une marée humaine a envahi le centre de la capitale espagnole. Ils étaient plus d’un million de catholiques soutenus par l’Eglise et la droite, à manifester samedi à Madrid, contre le projet de libéralisation de l’avortement du gouvernement socialiste. Les organisateurs ont chiffré à 1,5 million de personnes la participation à cette manifestation, tandis que la région de Madrid, gouvernée par les conservateurs, a avancé le chiffre d’1,2 millions de participants.

La manifestation a été organisée par le Forum de la famille, une plateforme d’organisations catholiques conservatrices, qui avait déjà fait descendre des centaines de milliers de manifestants dans la rue en 2005 pour protester contre la loi autorisant le mariage homosexuel. Ici, il s’agit d’aller encore plus loin que la seule critique du projet de loi. «Le message de fond est que le débat ne sera pas clos tant qu’il y aura un seul avortement en Espagne», a déclaré son président, Benigno Blanco, au quotidien catholique ABC.

L’ancien chef du gouvernement conservateur José Maria Aznar (1996-2004) et plusieurs élus de la droite, dont la présidente de la région de Madrid, Esperanza Aguirre et la secrétaire générale du Parti populaire (PP) Maria Dolores de Cospedal, ont participé à cette marche. L’avortement des mineures est très controversé.