EnglishEspañolPolskie

La télévision, instrument de Satan

le mercredi, 01 octobre 2008. Dans Autres

Prisonier de la télévisionL’État n’est pas libre de faire ce qu’il veut, mais ce que Dieu veut et réclame. Il ne peut gêner les droits de chaque âme à la vraie liberté: la liberté de faire ce que Dieu veut. Le laïcisme d’État et de l’école est un non sens, au sens vrai du mot laïcisme. Le laïcisme écrase la liberté de Dieu, et en même temps la liberté des âmes, filles de Dieu et de l’Église.

Or il faut bien regarder en face cette vraie liberté. Elle exige le renoncement à tout ce qui gêne la réponse aux volontés divines. Elle exige le rejet des obstacles qui gênent les âmes: rejet de la fausse liberté du mal, de la liberté du mensonge ou de la presse, de la liberté de l’image, plus pernicieuse encore que la presse écrite. La liberté de la télévision (également celle d’INTERNET), on le voit, est la folie la plus malfaisante qui puisse être, qui n’ait jamais été, parce qu’elle colporte des images, aux effets immédiats, dans le domaine de la chair surtout ou de la violence.

Mais peut-on espérer d’un Etat moderne une telle droiture de vue? Hélas! Tant que Dieu, par le proche “grand châtiment”, n’aura pas purifié ou balayé les nations laïcisées, le Prince du mensonge est trop bien installé! Mais il n’en est plus que nécessaire d’agir individuellement, de crier la vérité, de rejeter la télévision, instrument majeur de Satan, le grand “pourrisseur” du monde pour le laïcisme amoral, par le mensonge de la fausse liberté “montre-tout” qui brise les fleurs de la pureté, de la joie et de l’idéal.

Dans l’actuelle tempête infernale de cette fin des temps, écoutons les cris lugubres des jeunes aigles et des jeunes colombes aux ailes brisées, engluées dans les vagues d’un flot de boue corrupteur. Écoutons leurs appels. Répondons-y sans lâcheté.

Un prêtre de l’Église catholique

Sujets

Dernière parution

Faire un don

Faire un don

Haut