EnglishEspañolPolskie

Rafle soviétique d'enfants à Cuba

Par Gilberte Côté-Mercier le dimanche, 02 août 1964. Dans Conspiration

Gilberte Côté-Mercier

 

Enregistrer

 

Mes bien chers amis,

 

Quand nous voyons aller les choses dans la province de Québec, aujourd'hui, nous sommes presque désespérés; c'est la marche vers le communisme et une marche rapide.

 

Justement, une religieuse qui venait de Cuba et qui passait par ici me disait dernièrement : '' Ce qui se passe dans votre province c'est exactement la même chose que ce qui se passait dans Cuba avant l'arrivée de Fidel Castro avec la différence qu'ici, ça va plus vite que là bas. Ce qui se passait dans Cuba , ce qui se passe maintenant dans Cuba c'est bien triste. C'est le communisme . Les rafles d'enfants à Cuba expédiés en Russie . Dans Vers Demain du 1er mai , une gravure représentait une cargaison d'enfants de Cuba enlevés à leurs parents et expédiés à Moscou où on les endoctrine pour en faire des militants communistes qui reviendront ensuite dans leur île pour la communiser définitivement.

 

Il ne s'agit point là d'une légende fabriquée pour la propagande; c'est l'expression de faits réels. Ainsi, le 18 février dernier le navire Mikael Ralinien quittait Cuba pour la Russie avec 850 jeunes Cubains à son bord. Ces enfants furent enlevés par tromperies , ou par promesses , ou par menaces , ou par la force ,contre la volonté des parents.

 

Au cours des quatre derniers mois 4000 jeunes ont ainsi été expédiés en Russie . Le régime communiste de Castro ne se maintient que par la violence . Lors de son triomphe le 1er janvier 1959, Castro déclarait qu'il y aurait des élections à Cuba avant 18 mois pour nommer un gouvernement qui serait le choix du peuple. Voici 69 mois écoulés depuis cette promesse et Castro ne tient pas du tout à se soumettre au jugement de la population car il sait bien que si lui et sa clique sont communistes, le peuple cubain ne l'est pas et n'aime pas le régime qu'il lui est imposé de force .

 

En cinq mois, 296 Cubains se sont évadés de l'île placée sous le joug communiste et ces évasions sont toujours faites au risque de capture et d'emprisonnement, au risque de tomber sous les balles des patrouilles de Castro. Ce fut le cas par exemple de la famille Batule de Ban, province orientale. Le bateau sur lequel les membres de la famille s'évadaient fut aperçu par une patrouille communiste qui ouvrit le feu sur eux. Dix furent tués dont deux petits enfants . Le père de la famille fut capturé mais exécuté sur le champ. Quant à la mère, Madame Batule, elle est actuellement dans une prison communiste souffrant du choc et de plusieurs brûlures.

 

La propre sœur de Fidel Castro est sortie de Cuba et a déclaré publiquement à la Presse :

'' Je ne peux plus demeurer indifférente à tout ce qui arrive dans mon pays. Mes frères , Fidel et Raoul, ont fait de Cuba une immense prison entourée d'eau. Le peuple est cloué à une croix de tourments par le communisme international. ''

 

Mes amis c'est ce régime-là que des imbéciles de chez-nous exaltent. Auquel des jeunes universitaires canadiens-français et d'autres, vont rendre hommage et qu'ils voudraient voir couvrir toute l'Amérique. Ce sont les promoteurs de ce castrisme que notre Michel Chartrand ex-officier de la Confédération des travailleurs catholiques canadiens, invite à venir tenir leur Congrès Pan-américain à Montréal. Il y a des baptisés qui semblent possédés du démon.

 

On veut du mal aux autres, on veut le communisme , un régime diabolique comme ça et on fait tout ce qu'on peut pour l'installer dans les pays où on est.

 

C'est vraiment désespérant comme je vous disais au commencement si nous n'avions pas le Ciel mais nous avons le Ciel. Et vous me permettrez de vous donner ici un passage qui a paru aussi dans le journal Vers Demain du 1er août . Il s'agit d'un message de Lucie , la plus âgée des trois voyants de Fatima. Il y a trois petits enfants, comme vous savez, qui ont vu la sainte Vierge à Fatima au Portugal en 1917 . Des trois petits, Lucie vit encore , elle est dans un couvent et de temps en temps il y a des personnes qui vont la voir . Des personnes qui en reçoivent la permission spéciale du pape pour rencontrer Lucie.

 

Lucie elle, reçoit encore des communications de Marie ou de Notre-Seigneur et elle disait en 1961 à un Père, le Père Fluentez qui est allé la voir . Elle disait des paroles dont je vais vous présenter un extrait . Le Père dit : Lucie m'a reçu remplie de tristesse , elle était maigrie et très affligée . Elle dit, Lucien, en me voyant :

'' Père, la Madone est très mécontente car on n'a pas tenu compte de son message de 1917 . Ni les bons ni les méchants n'en n'ont fait cas. Les bons poursuivent leur chemin sans se préoccuper , n'écoutant pas les directives célestes et les méchants marchent dans la voie large de la perdition en ne tenant aucun compte des châtiments qui les menacent. Croyez-moi mon Père, le Seigneur châtiera le monde très vite . Le châtiment est imminent, le châtiment matériel arrivera vite. Pensez mon Père à toutes les âmes qui tomberont en enfer. Et cela arrivera parce qu'on ne prie pas et qu'on ne fait pas pénitence . Tout ceci est la raison de la tristesse de la sainte Vierge. Père, dite à tous que la Madone me l'a annoncé très souvent :

 

Beaucoup de nations disparaîtront de la surface de la terre. La Russie sera le fléau choisi par Dieu pour châtier l'humanité si nous, par la prière et les sacrements nous n'obtenons pas la grâce de sa conversion. Le démon fait tout ce qu'il peut pour nous distraire et nous enlever le goût de la prière. Nous avons à notre disposition deux moyens très efficaces : la prière et les sacrifices. Nous nous sauverons ou nous nous damnerons ensemble, Père. Il faut dire aux gens qu'il est temps que chacun, de sa propre initiative, accomplisse de bonnes et saintes œuvres et réforme sa vie selon les désires de la Madone.

 

Deux choses furent à la base de la sanctification de Jacinthe et de François : l'affliction de la Madone et la vision de l'enfer. La Madone se trouve comme placée entre deux épées; d'un côté elle voit l'humanité obstinée et indifférente devant les châtiments annoncés , de l'autre la sainte Vierge voit nous qui profanons les sacrements et méprisons le châtiment qui s'approche en restant incrédules , sensuels et matérialistes.

La Madone l'a dit expressément : '' Nous abordons les derniers temps. '' Et le message finit en disant : ''Depuis que la sainte Vierge a donné une si grande efficacité au Rosaire, il n'existe aucun problème matériel, spirituel, national ou international qui ne puisse être résolu par le saint Rosaire et par nos sacrifices. Le réciter avec amour et piété permettra de consoler Marie et d'effacer les si nombreuses larmes de son Coeur Immaculé.

 

Pour éviter les grands malheurs, mes amis, disons le chapelet. Disons notre chapelet chaque jour de grâce et convertissons-nous. Convertissons-nous . Que ce soit le programme de chacun de nous sans exception. Que personne d'entre nous ne se dise '' moi , je suis converti '' . Non. Chacun de nous a besoin de se convertir et comme nous sommes dans un milieu difficile pour la conversion où les modes, les modes font tant de mal aux âmes. Si nous les femmes catholiques nous prenions les devants pour nous habiller dignement , en chrétiennes, simplement. Pour voiler le corps au lieu de le montrer à tous sur la place publique. Là nous ferions plaisir à la très sainte Vierge Marie. Elle l'a dit justement dans message à Fatima :

 

'' Il viendra des modes qui feront beaucoup de peine à mon Fils. ''

 

Elles sont venues, ces modes là et ce sont des catholiques qui les portent ces modes-là. N'est-ce pas effrayant, mes chers amis, d'y penser? Aussi, avec la corruption qui vient, c'est la foi qui s'en va. Nous, à notre Maison Saint-Michel à Rougemont, deux fois en quelques mois, nous avons vu saboter des statues d'anges que nous avons dans notre jardin. Pourquoi a-t-on fait cela? Ce sont des vandales qui sont venus , qui ont jeté à terre la statue de saint Raphael la première fois. La deuxième fois ils ont brisé en miettes la statue de saint Gabriel , ils ont brisé les ailes de notre Archange saint Michel , le patron de notre Maison.

 

Pourquoi ça? Qu'est-ce que ça leur donne? Ce n'est pas comme un voleur qui prend quelque chose qui va lui rapporter du profit. Non! C'est du mal pour faire du mal et du mal aux statues , c'est un sacrilège. Pourquoi faire ça? Parce que la foi est partie, parce que les mœurs sont corrompues. Mais, est-ce que ce n'est pas le manque de foi , ce ne sont pas les mœurs corrompues qui vont nous conduire au communisme? Qui vont permettre du moins aux gouvernants assoiffés de pouvoir, assoiffés de tyrannie, de dictature, qui vont leur permettre de tenir un peuple en esclavage? Oui mes amis.

 

C'est le manque de foi d'un peuple et son manque de mœurs qui permet aux tyrans de le dominer. Retournons aux bonnes mœurs. Retournons à la prière, à la foi en Dieu et les tyrans ne viendront pas à bout de nous et la province de Québec ne s'en ira pas au communisme comme il semble que nous nous y en allons.

 

Maintenant mes amis, au milieu de tout ça, nous avons des consolations; le journal Vers Demain fête cette année ses 25 ans d'existence . Le journal Vers Demain qui dénonce le communisme depuis 25 ans , qui le dénonce fortement car sa circulation est grosse; nous allons jusqu'à 60, 80,000 de circulation d'abonnés. Le journal Vers Demain fête cette année ses 25 ans d'existence à son Congrès de Drummondville les 5,6,7 septembre.

 

Vous y êtes tous invités , par seulement les Bérets Blancs qui sont invités là. Vous tous. Et nous aurons le grand plaisir de vous présenter Monsieur Henri Moreau , fondateur et directeur du journal belge qu'il a fondé à Bruxelles qui s'appelle Brisons le piège , un journal et un Mouvement exactement comme Vers Demain , avec béret blanc s'il-vous-plaît. Monsieur Moreau vous sera présenté; il vous parlera de sa Fondation . C'est une Fondation conjointe des Pèlerins d'un monde meilleur , Pèlerins de Saint Michel , que nous ferons ensembles pour l'Europe et pour le Canada. Monsieur Moreau se charge des pays de Belgique, de France , de Suisse, d'Italie, d'Espagne et de Portugal parce que nous avons partout dans ces pays des amis sûrs et que notre littérature française peut y être lue.

 

 

Nous aurons donc une grande fête à Drummondville les 5,6,7 septembre . Vous êtes invités mes amis. Venez, dites le autour de vous. Invitez des gens . À la salle du gymnase de saint Frédérique le samedi, le dimanche 6 septembre et le lundi 7 septembre pour un Congrès extraordinaire.

 

Je vous donne l'adresse du journal Vers Demain : Journal Vers Demain, Rougemont, conté Rouville.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Panier

Dernière parution

Faire un don

Faire un don

Haut