EnglishEspañolPolskie

Messages de Fatima

Par Gilberte Côté-Mercier le samedi, 08 juillet 1967. Dans Religieux

Enregistrer

Mes bien chers amis,

Il y a cinquante ans (en 1967) que notre Mère du Ciel la sainte Vierge est apparue à Fatima au Portugal où elle s’est montrée six fois : les 13 mai, 13 juin, 13 juillet, 19 août, 13 septembre et 13 octobre. Elle est venue porter des messages au monde. Les messages de Notre Dame à Fatima sont destinés à tous les hommes, même ceux qui semblent s’adresser aux voyants en particulier. Les voyants de Fatima étaient Lucie, 10 ans, François, 9 ans, Jacinthe 7 ans.

Les messages de Fatima quels sont-ils ? On peut les résumer en quatre mots :

Prières - pénitence - conversion - consécration.

Le 13 mai 1917, voici les paroles de Marie :

« François aussi viendra au Ciel mais il faut qu’il récite beaucoup de chapelets. »

Cela s’adresse à tout le monde - beaucoup de chapelets - Ce même jour le 13 mai 1917, la Sainte Vierge disait aux enfants de Fatima :

« Voulez-vous vous offrir à Dieu en faisant volontiers des sacrifices et en acceptant toutes les souffrances qu’Il lui plaira de vous envoyer en réparation pour les péchés si nombreux qui offensent Sa divine majesté; voulez-vous souffrir et offrir des sacrifices pour obtenir la conversion des pécheurs, pour réparer les blasphèmes ainsi que toutes les offenses faites au Cœur immaculé de Marie ? Dites le chapelet chaque jour afin d’obtenir la paix pour le monde et la fin de la guerre. »

Comme on voit mes amis la Sainte Vierge recommande de souffrir et de prier, de faire pénitence et de prier et pour la prière, elle désigne le chapelet. Souvent souvent la très sainte Vierge demande le chapelet de chaque jour. Le 13 juin 1917 la sainte Vierge a dit :

« Je veux que vous disiez le chapelet tous les jours. » Et elle a ajouté : « Jésus veut établir dans le monde la dévotion à mon Cœur Immaculé; Il promet le salut à ceux qui embrasserons cette dévotion; ces âmes seront aimées par Dieu comme des fleurs placées par moi devant Son trône. »

Et la Vierge dit à Lucie :

« Ne te décourage pas, je ne t’abandonnerai jamais. Mon Cœur Immaculé sera ton refuge et la voie qui te conduira à Dieu. »

Le 13 juillet 1917 la Sainte Vierge a dit :

« Je veux que vous soyez fidèles à dire le chapelet tous les jours en l’honneur de Notre Dame du Rosaire afin d’obtenir la paix pour le monde et la fin de la guerre car elle seule peut vous secourir. » Vous savez mes amis qu’en 1917, c’était la première grande guerre qui continuait depuis trois ans; et la Sainte Vierge dit : « Continuez de venir ici chaque mois. En octobre je vous dirai qui je suis et ce que je veux. Je ferai un miracle qui sera vu par tous afin que tous puissent croire. Sacrifiez-vous pour les pécheurs et répétez souvent, surtout quand vous faites un sacrifice pour eux : O Jésus, c’est par amour pour Vous, pour la conversion des pécheurs et en réparation des péchés commis contre le Cœur Immaculé de Marie. »

Sacrifiez-vous pour les pécheurs – dit Marie – Faites pénitence. Et le 13 juillet 1917, les trois petits enfants ont eu la vision de l’enfer pendant un instant. Alors Notre Dame leur dit :

« Vous avez vu l’enfer ou vont les âmes des pauvres pécheurs; pour les sauver, Dieu veut établir dans le monde la dévotion à mon Cœur Immaculé; si le monde veut faire ce que je vous dirai, beaucoup d’âmes seront sauvées et il y aura la paix. La guerre va bientôt finir; si l’on ne cesse d’offenser Dieu une autre guerre plus terrible que celle-ci va commencer sous le pontificat de Pie XI. Lorsque vous verrez une nuit éclairée d’une lumière inconnue, sachez que c’est le grand signe par lequel Dieu vous annonce qu’Il va châtier le monde pour ses crimes par le moyen de guerres, de famines, de persécutions contre l’Église et contre le Saint Père. Pour empêcher cela je viendrai demander la consécration de la Russie à mon Cœur Immaculé et la communion réparatrice des premiers samedis. Si l’on écoute mes demandes la Russie se convertira et l’on aura la paix, sinon elle répandra ses erreurs à travers le monde provoquant des guerres et des persécutions contre l’Église. Les bons seront martyrisés; le Saint Père aura beaucoup à souffrir. Plusieurs nations seront anéanties. À la fin, mon Cœur immaculé triomphera. Le Saint Père me consacrera la Russie, elle se convertira . Une certaine période de paix sera accordée au monde. »

Au Portugal, dit la Vierge, le dogme de la foi sera toujours préservé. Quand vous direz le chapelet, dites après chaque dizaine : « O mon Jésus, pardonnez-nous nos péchés, préservez du feu de l’enfer et conduisez au Ciel toutes les âmes, aidez surtout celles qui sont dans le plus grand besoin, qui sont le plus en danger de damnation éternelle. »

On sait mes amis qu’il y a une partie du secret du 13 juillet qui n’est pas encore connue du public, celle qui devait être révélée par le Saint Père en 1960. On dit que le Saint Père l’a révélé à des cardinaux, des autorités ecclésiastiques, mais il n’a pas jugé bon de le dire au monde.

Le 19 août 1917 la Vierge Marie est apparue; elle était venue, semble-t-il, le 13 août au rendez-vous mais les enfants n’étaient pas là parce qu’ils avaient été mis en prison par l’administrateur d’Ourem; alors les gens ont vu comme un nuage de lumière qui venait sur l’arbre où elle avait l’habitude de se poser; le nuage s’en est allé. La Sainte Vierge est revenue le 19 août 1917 et elle a répété : « Je veux que vous récitiez votre chapelet tous les jours. L’Enfant Jésus viendra avec saint Joseph bénir le monde, Notre Dame du Rosaire et Notre Dame des douleurs viendront aussi et Notre Seigneur viendra donner la paix au monde. Priez, priez beaucoup et faites des sacrifices pour les pécheurs car beaucoup d’âmes vont en enfer parce qu’elles n’ont personne qui se sacrifie et qui prie pour elles. »

Le 13 septembre 1917 la Vierge est revenue à Fatima et elle a dit :

« Continuez à dire le chapelet tous les jours en l’honneur de Notre Dame du Rosaire afin d’amener la fin de la guerre. Je veux que vous veniez ici le 13 octobre; ce jour là Notre Seigneur viendra et Notre Dame des douleurs viendra aussi et Notre Dame du Mont-Carmel et saint Joseph viendra aussi avec l’Enfant Jésus pour bénir le monde. »

Et la Sainte Vierge est revenue, comme on le sait, le 13 octobre 1917, le jour où elle a accomplit le grand miracle du soleil; elle a dit :

« Je veux que l’on bâtisse ici une chapelle en l’honneur de Notre Dame du Rosaire. Continuez à dire fidèlement le chapelet tous les jours. La guerre tire à sa fin, les soldats retourneront bientôt dans leur foyer. Je suis la Dame du Rosaire; j’accorderai quelques guérisons mais non pas toutes; qu’ils amendent leur vie et demandent pardon pour leurs péchés. Que l’on n’offense plus Notre Seigneur qui est déjà grandement offensé. »

En 1925, Lucie était postulante chez les Sœurs de Sainte Dorothée. Elle eut une apparition dans sa cellule de couvent; la Sainte Vierge était accompagnée de l’Enfant Jésus. Marie montra son cœur à Lucie et Jésus dit :

« Ayez pitié de ce Cœur très doux qui souffre un martyr continuel à cause de l’ingratitude des hommes et qui n’a personne pour le consoler par des actes de réparations. » Et la Sainte Vierge dit : « Ma fille, vois mon Cœur encerclé de ces épines avec lesquelles les hommes le percent à tout moment par leurs blasphèmes et leur ingratitude. Toi du moins, essaie de me consoler et fait connaître à tous que je promets d’aider à l’heure de la mort avec les grâces nécessaires au salut toutes les personnes, qui le premier samedi de cinq mois consécutifs, se confesseront, communieront, réciteront le chapelet et me tiendront compagnie un quart d’heure en méditant sur les quinze Mystères du Rosaire dans le but de me faire amende honorable. »

Voilà mes amis les messages de Fatima qui se résument à Prières, pénitence, conversion, consécration. L’Église reconnaît les messages de Fatima; elle reconnaît les apparitions de la Vierge à Fatima. Les Catholiques n’ont donc aucune raison pour ne pas y croire. Nous disons qu’il y a eu d’autres messages depuis et nous vous avons parlé déjà des messages de Garabandal en Espagne. Les visites de la Vierge se sont produites de 1961 à 1965 alors la Vierge a répété les mêmes messages; elle a recommandé la prière par le chapelet, la pénitence et la pénitence qu’elle recommande c’est l’observance des Commandements de Dieu et de l’Église et l’exercice du devoir d’état; que chacun soit fidèle à son devoir d’état, que chacun respecte les Commandements de Dieu et de l’Église, c’est ça la pénitence, c’est ça la conversion et la Sainte Vierge demande la consécration à son Cœur douloureux et immaculé et cette consécration elle se pratique les premiers samedis de chaque mois par l’assistance à la messe, la sainte communion, la confession réparatrice et un quart d’heure de méditation par le chapelet sur les Mystères du Rosaire.

Le 13 juillet 1917, les enfants de Fatima ont eu une vision de l’enfer et voici ce que dit Lucie elle-même :

« Le faisceau de lumière projeté par la Vierge, des rayons de lumières s’échappaient de ses mains ouvertes pour pénétrer la terre et le faisceau de lumière projeté sembla pénétrer la terre et nous vîment comme une mer de feu; en cette mer étaient plongée, noires et brûlés, des démons et des âmes sous formes humaines ressemblant à des braises transparente, soulevées en l’air par les flammes ils retombaient de tous les côtés comme les étincelles dans les grands incendies, sans poids ni équilibre au milieu de grands cris et de hurlements de douleur et de désespoir qui faisaient trembler et frémir d’épouvante. Les démons se distinguaient des humains par leurs formes horribles et dégoûtantes d’animaux épouvantables et inconnus mais transparents comme des charbons embrasés. »

Voilà les paroles de Lucie et Lucie a dit par la suite qu’il tombait beaucoup d’âmes en enfer parce qu’il ne se trouvait personne pour prier pour elles.

Voilà les messages de la très Sainte Vierge Marie à Fatima mes chers amis. Nous devons vivre dans notre pensée, dans nos prières et dans nos sacrifices, dans notre conversion et dans notre consécration, nous devons revivre ces messages plus que jamais en cette année 1967 qui fête le cinquantième anniversaire des visites de la très Sainte Vierge à Fatima.

Mes chers amis, nous sommes en plein mois d’octobre, le mois ou la très Sainte Vierge a fait son grand miracle à Fatima le 13 octobre et le mois du Rosaire. Que chaque famille récite donc un chapelet au moins chaque jour pour demander avec ferveur que notre peuple retrouve la foi et que nos hommes politiques retrouvent la justice.

Vous avez entendu le programme du journal Vers Demain.

Dernière parution

Faire un don

Faire un don

Haut