Logo Vers Demain
Journal de patriotes catholiques
Pour la réforme économique
du Crédit Social

Drapeau États-UnisDrapeau PologneDrapeau Mexique

facebookyoutubeGoogle+
Vinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.x
Crédit Social et commerce international
Loading Player...
Voir plus de vidéos sur le Crédit Social
 
Loading Player...
Voir plus de vidéos sur la chaîne Youtube du Vatican

Dernières nouvelles

Événements à venir

  • Session d’étude sur la démocratie économique 2017

    la démocratie économiqueSession d’étude sur la démocratie économique à la Maison de L'Immaculée à Rougemont du 21 au 28 septembre 2017

    «L'argent au service de la personne par un revenu social à tous!»

  • Réunion mensuelle à Rougemont

    Une réunion mensuelle avec les rapports des activités, les développements, ainsi que des conférences sur la spiritualité et le Crédit Social a lieu à la Maison de l'Immaculée à Rougemont à tous les quatrièmes dimanche de chaque mois...

  • Réunion mensuelle de Montréal

    Map réunion MontréalRéunion mensuelle le 2e dimanche de chaque mois

    Église saint Gilbert, métro saint Michel, autobus 141.

    5415 Rue Jean-Talon, Saint-Léonard, QC

     

     

Une solution au problème de l'endettement

le vendredi, 01 octobre 2010. Publié dans Témoignages

Mgr Fridolin Ambongo

Mgr Fridolin Ambongo

Mgr Fridolin Ambongo, théologien, président de la Commission épiscopale Justice et Paix de la République démocratique du Congo, prêtre depuis 22 ans et évêque du diocèse de Bolungu-Ikela depuis cinq ans. Voici un résumé de son brillant discours:

«…Nous sommes venus, nous avons vu et, comme certains évêques l’ont dit, nous avons cru. Une découverte merveilleuse autour de quatre petits points: d’abord les contenus lumineux de la Doctrine Sociale de l’Église appliqués au système financier assassin actuel. Moi je connais un peu la Doctrine Sociale de l’Église pour avoir été professeur de l’enseignement social de l’Église à l’Université catholique de Kinshasa pendant neuf ans jusqu’à mon ordination comme évêque.

Je connais un peu la Doctrine Sociale de l’Église, mais cette façon d’appliquer cette même Doctrine Sociale de l’Église à un problème concret, de façon organisée et présentée avec aisance comme le faisait notre brillant professeur, Alain Pilote, il présente des choses difficiles mais de façon simple et à tout moment il était toujours de bonne humeur.

Il y en a qui ont fait des lectures avant de venir ici, moi je n’avais pas d’informations sur le Crédit Social. J’ai entendu parler de ça quand je suis venu ici. Mais cette théorie développée en dix leçons: voilà ! La chose était devenue tellement claire, et j’ai pu me retrouver là-dedans. Troisième élément qui explique ma découverte merveilleuse: c’est la rencontre avec les gens venus d’horizons divers, mais particulièrement pour moi ceux qui sont venus des États-Unis et du Canada.

Le système qui nous avilit

Pour nous l’Amérique du Nord, c’est le grand Satan comme disent les Iraniens, c’est-à-dire les malheurs qui nous arrivent, le système économico-financier qui nous avilit aujourd’hui, nous pensons que tous les Américains sont derrière ce système, nous pensons que c’est un système qui est partagé, qui est porté, soutenu par tout le monde parce qu’il profite à ce peuple-là.

Mais à voir des Américains, des Canadiens qui prennent distance par rapport à ce système, qui font des analyses critiques mais cohérentes pour démonter point par point ce système assassin satanique, pour moi cela a été une grande découverte. Tout cela pour nous est une découverte au-delà de ce système qui fonctionne, et de notre point de vue du Sud, fonctionne dans l’intérêt du Nord, mais il y a aussi des victimes de ce côté-là, donc c’est un système qui fait des victimes sur tous les côtés, mais évidemment le poids ressenti par le nord et le sud, c’est différent, mais c’est la même chose.

Enfin ce qui m’a surtout soulagé, consolé pendant cette rencontre c’est la découverte qu’une solution est possible au périlleux problème de l’endettement (des pays). Des fois on a l’impression que tout est bloqué: On ne sait rien faire, ils sont tout-puissants, qu’est-ce que nous pouvons faire ? Mais cette session nous a quand même ouvert les yeux en disant: Une autre solution est possible et nous ne sommes pas rentrés dans les détails techniques du système mais comme disait notre professeur: "Ça existe." Quand à l’applicabilité il n’appartient pas à nous, nous sommes des évêques, un évêque n’est pas un spécialiste en finance internationale. Mais le principe en soi en tout cas nous l’approuvons de toute notre force.

Commission Justice et Paix

Maintenant que nous nous sommes laissés enthousiasmer par cet enseignement et le système du Crédit Social, nous rentrons chez-nous. Qu’est-ce qu’il va advenir ? Moi je vois des perspectives d’avenir plutôt en terme de collaboration. Moi je le dis à double titre: comme évêque de diocèse je peux m’engager au niveau de mon diocèse pour faire quelque chose, faire passer l’enseignement reçu ici, mais surtout dans le cadre de la Commission Justice et Paix. Je crois que le meilleur allié du Crédit Social, de cet enseignement que nous avons reçu ici, ce sont nos Commissions Justice et Paix, parce que ça fait partie des thèmes qui nous préoccupent au plus haut degré dans notre engagement. Il y a lieu au niveau de notre Commission Justice et Paix du Congo de voir ce qui a été fait et d’élaborer une stratégie d’action pour rendre populaire, pour vulgariser ce système au niveau de notre peuple.»

Mgr Fridolin AMBONGO