EnglishEspañolPolskie

Vinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.x
Crédit Social et commerce international

Un champion de l’avortement se convertit en Serbie

le vendredi, 01 mai 2009. Dans Avortement

Il devient l’un des plus grands défenseurs de la vie

Madrid, Nov 12, 2008 / 09:21 pm (CNA).

Stojan Adasevic
Stojan Adasevic

Le quotidien espagnol La Razon a publié un article sur la conversion d’un ancien «champion de l’avortement.» Stojan Adasevic, qui a exécuté 48,000 avortements, parfois jusqu’à 35 par jour, il est maintenant le leader contre l’avortement le plus important en Serbie, après avoir été pendant 26 ans le docteur de l’avortement le plus renommé dans le pays.

Le journal a rapporté que: «Les manuels de médecine du régime communiste disaient que l’avortement était simplement l’ablation d’une masse de tissus». «L’Ultrason, l’échographie permettant de voir le fœtus n’existait pas avant les années ‘80, mais même la vue du fœtus n’a pas changé l’opinion d’Adasevic. Néanmoins, il a commencé à avoir des cauchemars.»

Dans la description de sa conversion, Adasevic raconte «qu’il a vu en rêve un beau champ rempli d’enfants et de jeunes de 4 à 24 ans qui jouaient et riaient, mais qui se sont sauvés en courant, par peur de lui. Un homme habillé en noir et blanc le fixait en silence. Le rêve s’est répété chaque nuit et Adasevic se réveillait dans une sueur froide. Une nuit il a demandé à l’homme en noir et blanc qui il était. «Mon nom est Thomas d’Aquin,» a répondu l’homme dans son rêve. Adasevic, instruit dans des écoles communistes, n’avait jamais entendu parler du saint Dominicain. Il ne connaissait pas ce nom.

«Pourquoi ne me demandez-vous pas qui sont ces enfants?» a demandé saint Thomas à Adasevic, dans son rêve.

«Ce sont ceux que vous avez tués par avortement,» lui dit le saint Dominicain.

«Adasevic s’est réveillé stupéfait et il a décidé de ne plus faire d’avortements désormais,» rapporte l’article.

«Ce même jour, un cousin est venu à l’hôpital avec sa petite amie enceinte de quatre mois, il voulait lui faire faire son neuvième avortement - quelque chose tout à fait fréquent dans les pays du bloc soviétique. Le docteur a été d’accord. Au lieu d’enlever le fœtus pièce par pièce il a décidé de le couper et de l’enlever comme une masse. Cependant, quand le bébé est sorti le cœur battait encore. Adasevic compris alors qu’il avait tué un être humain.»

Après cette expérience, Adasevic a dit à l’hôpital «qu’il ne ferait plus d’avortements. Jamais auparavant un docteur dans la Yougoslavie communiste n’avait refusé de faire ainsi. On a coupé son salaire de moitié, on a retiré sa fille de son travail et on n’a pas permis à son fils d’entrer à l’université.»

Après des années de pression et sur le point d’abandonner, Adasevic eut un autre rêve de saint Thomas.

«Vous êtes mon bon ami, continuez», lui dit l’homme en noir et blanc.

Adasevic est désormais impliqué dans le mouvement contre l’avortement et la télévision yougoslave a passé deux fois le film ‘le Cri Silencieux,’ du Docteur Bernard Nathanson,"

Adasevic a raconté son histoire dans des magazines et des journaux partout en Europe de l’Est. Il est retourné à la foi orthodoxe de son enfance et il a étudié les écrits de saint Thomas d’Aquin.

  • Qui sont les vrais Maîtres du Monde?

    Qui sont les vrais maitres du mondeLe système bancaire actuel est pur banditisme, quiconque s’est donné la peine d’étudier la question, (la création de crédit-monnaie-dette par les banques et le contrôle absolu de l’intermédiaire d’échange par les banques), n’en peut douter. Mais c’est un banditisme légalisé c’est-à-dire qu’en conduisant ce racket au profit d’une petite clique d’individus sur le dos du public, les banques restent dans les limites de leur charte, c’est la «patente» accordée par le gouvernement souverain à une machine qui saigne et tue l’humanité.

  • Dieu ou Satan (1ère partie) Toute la terre est au Seigneur

    Nous voulons Dieu dans nos familles;
    nous voulons Dieu dans nos écoles

    Jésus couronnéL’article suivant est la première partie d’une conférence donnée à Montréal par Louis Even, le 6 janvier 1974. Cette conférence fut enregistrée sur bande magnétique. Nous la publions par écrit.

    On remarquera le style parlé et non écrit. Quand l’orateur a devant lui tout un auditoire qui applaudit, il n’a pas les mêmes tournures de phrases que lorsqu’il écrit.

    Il faut entendre cette voix de Louis Even à 89 ans tonner avec force contre les agents de Satan, et soulever avec enthousiasme des apôtres pour les lancer au combat. On dirait que déjà il a trouvé cette jeunesse éternelle qui l’anime depuis qu’il est au Ciel. En janvier 1974, Louis Even n’avait plus que neuf mois à vivre sur terre. Il gravissait les dernières marches de sa montée vers Dieu. On dirait qu’on sent de plus en plus ce grand chrétien s’approcher de son Créateur, de son Sauveur et de la douce Immaculée qu’il aimait tant. Avant sa conférence, Louis Even avait fait chanter le beau cantique: «Nous voulons Dieu dans nos familles. Nous voulons Dieu dans nos écoles....»

    Gilberte Côté-Mercier

  • L'Île des naufragés Fable qui fait comprendre le mystère de l'argent

    Sauvés du naufrage«L'Île des naufragés» fut l'un des premiers écrits par Louis Even, et demeure l'un des plus populaires pour faire comprendre la création de l'argent. Il est disponible sous forme de circulaire de 8 pages (format tabloïd), que vous pouvez commandez de Vers Demain, en plusieurs langues: français, anglais, espagnol, italien, allemand, polonais, portugais.

Dernière parution

Faire un don

Faire un don

Haut