EnglishEspañolPolskie

Vinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.x
Crédit Social et commerce international

Saint Dominique Savio

Par Yvette Poirier le dimanche, 01 mai 2011. Dans Saints & Bienheureux

modèle de pureté

Saint Dominique SavioLes catholiques doivent se distinguer par la pureté des mœurs et la modestie chrétienne. Saint Dominique Savio, élève du grand éducateur saint Jean Bosco, est fêté dans l’Église, le 9 mars, mois du chaste époux de la Vierge Marie. Mort à l’âge de 15 ans, Dominique Savio est un modèle de pureté. Sa devise était: «La mort plutôt que le péché». Le 9 décembre qui suivit son décès, Dominique apparut à Don Bosco. En voici une description tirée de la traduction française du livre «Saint Dominique Savio», écrit en italien par le Père Paul Aronica et traduit en français par H. Bouquier. S.D.B.:

«Vêtu d’une longue robe blanche étincelante de bijoux et serrée à la taille par une ceinture écarlate, Dominique avançait, entouré de splendeur. Le prêtre (demanda) à Dominique: “Pourquoi portes-tu cette robe blanche, et que veut dire cette ceinture rouge ?” Dominique ne répondit pas. Les nombreuses âmes bienheureuses qui l’accompagnaient entonnèrent de magnifiques chants: «Ils ont lavé leurs robes dans le sang de l’Agneau. Ce sont des vierges !» Don Bosco comprit aussitôt. La robe blanche symbolisait la pureté de Dominique, et la ceinture écarlate, le combat si dur qu’il avait soutenu pour la conserver.»

Saint Jean Bosco

Saint Jean Bosco inculquait à ses élèves l’horreur du péché et l’amour de la pureté. Dominique Savio a été une de ses nombreuses conquêtes. Prêtre selon le cœur Dieu et éducateur par excellence, Don Bosco disait à ses religieux de la Compagnie des Salésiens: «Tolérez tout de la part de l’enfant et du jeune homme, pour rien au monde ne tolérez l’impureté». Par son système d’éducation, dit préventif, Don Bosco mettait les enfants et les adolescents dans l’impossibilité de commettre le mal. Il barrait la route aux influences perverses afin de permettre aux enfants de vivre «purs et saints sous le regard de Dieu». “Pour être des saints, vous les jeunes, soyez purs !”, disait-il aux enfants. Voici l’essentiel des procédés pédagogiques de Don Bosco en matière de pureté, lesquels se ramènent aux quatre propositions suivantes, citées dans le livre mentionné précédemment:

«1° Mettre les jeunes gens, par une assistance active et intelligente, dans l’impossibilité matérielle de commettre l’impureté;

2° Emousser le plus possible en eux la curiosité sur les sujets scabreux et dans ce dessein les laisser dans l’ignorance aussi longtemps que possible. Ignoti nulla cupido;

3° Leur faire prendre longtemps à l’avance des habitudes de discipline personnelle: contrôle des sens, des yeux particulièrement; esprit de renoncement et de mortification; discipline de la volonté; maîtrise des réflexes du corps; toutes choses en un mot en quoi consiste la vertu de pureté;

4° Les amener à s’appuyer à plein sur le divin, par le moyen de la prière et les sacrements de Pénitence et de l’Eucharistie.»

Les éducateurs modernes devraient utiliser cette méthode préventive de Don Bosco auprès des jeunes, au lieu d’éveiller la curiosité des jeunes par des descriptions sur la pratique du vice. Le système préventif de Don Bosco reposait sur cette consigne: Voulez-vous garder la pureté ? Fuyez, fuyez, fuyez, fuyez ! Il faut donc prêcher aux jeunes la fuite des occasions de péché: les mauvaises modes, la télévision, les expertises sur l’internet, les mauvais livres, les compagnons dangereux, etc.

Ces bonnes vieilles méthodes dont avaient recours nos grands-parents, nos ancêtres et même nos parents, sont encore d’actualité et le seront toujours. Les enfants et les adolescents du XXI° siècle portent en eux les traces du péché originel comme les générations précédentes.

Remercions le bon Dieu d’avoir mis sur notre chemin l’Œuvre de Vers Demain qui nous a inculqué la foi catholique, la grandeur de la pureté et de la modestie chrétienne.

À propos de

  • Qui sont les vrais Maîtres du Monde?

    Qui sont les vrais maitres du mondeLe système bancaire actuel est pur banditisme, quiconque s’est donné la peine d’étudier la question, (la création de crédit-monnaie-dette par les banques et le contrôle absolu de l’intermédiaire d’échange par les banques), n’en peut douter. Mais c’est un banditisme légalisé c’est-à-dire qu’en conduisant ce racket au profit d’une petite clique d’individus sur le dos du public, les banques restent dans les limites de leur charte, c’est la «patente» accordée par le gouvernement souverain à une machine qui saigne et tue l’humanité.

  • Dieu ou Satan (1ère partie) Toute la terre est au Seigneur

    Nous voulons Dieu dans nos familles;
    nous voulons Dieu dans nos écoles

    Jésus couronnéL’article suivant est la première partie d’une conférence donnée à Montréal par Louis Even, le 6 janvier 1974. Cette conférence fut enregistrée sur bande magnétique. Nous la publions par écrit.

    On remarquera le style parlé et non écrit. Quand l’orateur a devant lui tout un auditoire qui applaudit, il n’a pas les mêmes tournures de phrases que lorsqu’il écrit.

    Il faut entendre cette voix de Louis Even à 89 ans tonner avec force contre les agents de Satan, et soulever avec enthousiasme des apôtres pour les lancer au combat. On dirait que déjà il a trouvé cette jeunesse éternelle qui l’anime depuis qu’il est au Ciel. En janvier 1974, Louis Even n’avait plus que neuf mois à vivre sur terre. Il gravissait les dernières marches de sa montée vers Dieu. On dirait qu’on sent de plus en plus ce grand chrétien s’approcher de son Créateur, de son Sauveur et de la douce Immaculée qu’il aimait tant. Avant sa conférence, Louis Even avait fait chanter le beau cantique: «Nous voulons Dieu dans nos familles. Nous voulons Dieu dans nos écoles....»

    Gilberte Côté-Mercier

  • L'Île des naufragés Fable qui fait comprendre le mystère de l'argent

    Sauvés du naufrage«L'Île des naufragés» fut l'un des premiers écrits par Louis Even, et demeure l'un des plus populaires pour faire comprendre la création de l'argent. Il est disponible sous forme de circulaire de 8 pages (format tabloïd), que vous pouvez commandez de Vers Demain, en plusieurs langues: français, anglais, espagnol, italien, allemand, polonais, portugais.

Panier

Dernière parution

Faire un don

Faire un don

Haut