EnglishEspañolPolskie

Vinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.x
Crédit Social et commerce international

S. Exc. Mgr Albert Sanschagrin, O.M.I., évêque émérite de St-Hyacinthe, décédé

Par Thérèse Tardif le vendredi, 01 mai 2009. Dans Homage aux Apôtres décédés

Mgr Albert SanschagrinS. E. Mgr Albert Sanschagrin est décédé le 2 avril 2009, à l’âge de 97 ans. Ses funérailles ont eu lieu le 14 avril, à la cathédrale de St-Hyacinthe.

Il fut le très estimé évêque de notre diocèse de St-Hyacinthe, de 1967 à 1979.

Les Pèlerins de saint Michel lui sont redevables d’une in-estimable dette de reconnaissance. En 1971, à la demande de notre regretté fondateur Louis Even, le bon prélat a bien voulu accorder aux Pèlerins de saint Michel le grand privilège de conserver le Saint Sacrement dans leur petite chapelle de la Maison Saint-Michel.

Et à l’été 1974, nous avons commencé à construire la Maison de l’Immaculée, une maison avec chapelle, pour les hommes, Pèlerins de saint Michel à plein temps. Et notre regrettée cofondatrice, madame Gilberte Côté-Mercier, a demandé à Mgr Sanschagrin le même privilège pour la nouvelle chapelle.

Le 29 septembre 1975, fête de saint Michel, Son Excellence répondait à notre directrice: «J’accorde, par les présentes, la permission de conserver le Saint Sacrement à la Maison Saint-Michel et à votre future Maison de l’Immaculée, et d’y faire célébrer aux deux endroits la sainte messe ...» Après avoir énoncé les conditions, Son Excellence ajoute: «Je suis heureux de vous accorder ces autorisations, et je suis sûr que vous prierez pour notre Saint-Père le Pape, pour votre évêque et pour l’Église. Vous bénissant paternellement ...»

Son Excellence Mgr Albert Sanschagrin, Le 28 mars 1976Le 28 mars 1976, Son Excellence Mgr Albert Sanschagrin, dans sa bonté paternelle, venait lui-même bénir la chapelle de la Maison de l’Immaculée et y célébrer la première Messe. On le voit sur la photo à la fin de la cérémonie, accompagné de l’ex-curé de Rougemont, monsieur l’abbé Richard Côté.

Dans sa lettre de remerciements, à notre évêque, la cofondatrice des Pèlerins de saint Michel, madame Gilberte Côté-Mercier, s’exprimait ainsi: «Notre-Seigneur demeure désormais dans la chapelle de la Maison de l’Immaculée, comme il demeure dans la petite chapelle de la Maison Saint-Michel depuis 1971. Il demeure avec nous. Quelle est grande notre joie! Et combien nous nous sentons forts pour confesser le Christ, sur la place publique devant les hommes! Nous rendons grâce au Père Eternel, à Notre-Seigneur et à l’Immaculée pour nous combler ainsi. Nous appelons leurs bénédictions sur notre évêque, Mgr Sanschagrin, qui se fait l’instrument du Ciel pour nous donner le bon Dieu, et qui a eu la grande bonté de venir lui-même bénir la chapelle de la Maison de l’Immaculée, à Rougemont. Souvenir très doux et vivifiant ...»

Et depuis ce temps, ce sont les Oblats de Marie Immaculée, de Saint-Michel de Rougemont et de Notre-Dame de Richelieu, confrères de Monseigneur Sanschagrin, qui sont venus célébrer la sainte Messe dans nos deux chapelles. Nous leur devons, à eux aussi, bien des remerciements pour leur inestimable charité.

En hommage au vénérable prélat défunt, cinq messes seront célébrées à la chapelle de la Maison de l’Immaculée, qu’il a bénite.

«Au service exclusif de l’Église» était sa devise, inscrite sur ses armoiries. Après s’être entièrement donné au service de la sainte Eglise sur cette terre, «qu’il soit invité maintenant à la table du Père dans les cieux; qu’il reçoive avec les saints et les saintes, l’éternité promise.» extraits des prières de l’absoute, prononcées par Son Excellence Mgr François Lapierre, notre évêque actuel. Notre cathédrale était bondée de fidèles venus rendre un dernier hommage au distingué prélat, dans une célébration grandiose.

À propos de

Thérèse Tardif

Thérèse Tardif

Thérèse Tardif est la directrice du Journal Vers Demain depuis la mort de Mme Gilberte Côté-Mercier en 2002.

  • Qui sont les vrais Maîtres du Monde?

    Qui sont les vrais maitres du mondeLe système bancaire actuel est pur banditisme, quiconque s’est donné la peine d’étudier la question, (la création de crédit-monnaie-dette par les banques et le contrôle absolu de l’intermédiaire d’échange par les banques), n’en peut douter. Mais c’est un banditisme légalisé c’est-à-dire qu’en conduisant ce racket au profit d’une petite clique d’individus sur le dos du public, les banques restent dans les limites de leur charte, c’est la «patente» accordée par le gouvernement souverain à une machine qui saigne et tue l’humanité.

  • Dieu ou Satan (1ère partie) Toute la terre est au Seigneur

    Nous voulons Dieu dans nos familles;
    nous voulons Dieu dans nos écoles

    Jésus couronnéL’article suivant est la première partie d’une conférence donnée à Montréal par Louis Even, le 6 janvier 1974. Cette conférence fut enregistrée sur bande magnétique. Nous la publions par écrit.

    On remarquera le style parlé et non écrit. Quand l’orateur a devant lui tout un auditoire qui applaudit, il n’a pas les mêmes tournures de phrases que lorsqu’il écrit.

    Il faut entendre cette voix de Louis Even à 89 ans tonner avec force contre les agents de Satan, et soulever avec enthousiasme des apôtres pour les lancer au combat. On dirait que déjà il a trouvé cette jeunesse éternelle qui l’anime depuis qu’il est au Ciel. En janvier 1974, Louis Even n’avait plus que neuf mois à vivre sur terre. Il gravissait les dernières marches de sa montée vers Dieu. On dirait qu’on sent de plus en plus ce grand chrétien s’approcher de son Créateur, de son Sauveur et de la douce Immaculée qu’il aimait tant. Avant sa conférence, Louis Even avait fait chanter le beau cantique: «Nous voulons Dieu dans nos familles. Nous voulons Dieu dans nos écoles....»

    Gilberte Côté-Mercier

  • L'Île des naufragés Fable qui fait comprendre le mystère de l'argent

    Sauvés du naufrage«L'Île des naufragés» fut l'un des premiers écrits par Louis Even, et demeure l'un des plus populaires pour faire comprendre la création de l'argent. Il est disponible sous forme de circulaire de 8 pages (format tabloïd), que vous pouvez commandez de Vers Demain, en plusieurs langues: français, anglais, espagnol, italien, allemand, polonais, portugais.

Panier

Dernière parution

Faire un don

Faire un don

Haut