EnglishEspañolPolskie

Vinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.x
Crédit Social et commerce international

Dernières circulaires

Témoignages Sessions d'Étude

Deux fois par année, nous invitons des évêques, prêtres et laïcs, surtout d’Afrique, à nos semaines d’étude sur le Crédit Social à notre maison-mère de Rougemont au Canada. Voici les commentaires de quelques-uns de ces évêques, prêtres et laïcs.

Qui sont les vrais maîtres du monde ?

Le système bancaire actuel est pur banditisme, quiconque s’est donné la peine d’étudier la question, (la création de crédit-monnaie-dette par les banques et le contrôle absolu de l’intermédiaire d’échange par les banques), n’en peut douter. Mais c’est un banditisme légalisé c’est-à-dire qu’en conduisant ce racket au profit d’une petite clique d’individus sur le dos du public, les banques restent dans les limites de leur charte, c’est la «patente» accordée par le gouvernement souverain à une machine qui saigne et tue l’humanité.

Un nouveau système financier efficace

Le système financier efficace dont il va être question dans cette brochure, c’est le système financier connu généralement sous le nom de Crédit Social (ou Démocratie Économique), encore appliqué nulle part, mais dont les principes furent établis par l’ingénieur économiste écossais, Clifford Hugh Douglas, publiés par lui pour la première fois en 1918, propagés depuis par toute une école dans maints pays.

Le Dividende Social

Qu’est-ce que vous dites-là? Que le Dividende Social respecterait la planète et que la société de consommation est destructrice de la planète?

Oui! Avec la technologie, avec le progrès, le travail humain est de moins en moins nécessaire pour la production. La pénurie actuelle de main-d’œuvre dans certaines régions est un problème temporaire, un problème démographique.

Livres sur le Crédit Social

La démocratie économique

La démocratie économique expliquées en différentes leçons pour avoir une pleine connaissance de tout ce que le Crédit Social implique. Ce sont les propositions financières de l’ingénieur écossais Clifford Hugh Douglas, connues tout d’abord sous le nom de démocratie économique (d’après le titre de son premier livre), et connues par la suite sous le nom de crédit social.

Sous le Signe de l'Abondance

Sous le signe de l’abondance — exprime assez bien qu’il s’agit d’une économie d’abondance, de l’accès rendu facile aux immenses possibilités de la production moderne.

Ce livre parle du Crédit Social, mais il est loin d’être une somme créditiste. Le Crédit Social, en effet, est toute une orientation de la civilisation et touche au social et au politique autant, sinon plus, qu’à l’économique.

Du régime de dettes à la prospérité

"Du régime de dettes à la prospérité" est à l’origine de la fondation de l’Œuvre des Pèlerins de saint Michel. C'est le livre qui fit s'écrier Louis Even; "Une lumière sur mon chemin!".

"On oublie, on ne voit pas, on ne veut pas voir qu’il y a des gens mal logés, des gens mal nourris, des salaires insuffisants, qu’il y a des pays tout entiers qui souffrent de la faim. Ce n’est pas chrétien de penser, à plus forte raison de dire; c’est leur faute..."

Son Eminence le Cardinal Jules-Géraud Saliège

Une lumière sur mon chemin

«Une lumière sur mon chemin. Il faut que tout le monde connaisse cela!» c'est écrié Louis Even en 1934 lorsqu'il découvrit le Crédit Social. Ce livre est un recueil des conférences données à la radio et télévision de 1958 à 1964.  

Richard Côté, ancien Plein-Temps de Vers Demain, décédé

Par Thérèse Tardif le mercredi, 01 octobre 2014. Dans Hommage aux Apôtres décédés

Richard CôtéRichard Côté

Richard Côté, pèlerin de saint Michel de Témiscouata sur-le-Lac, époux de Francine Desjardins, est décédé à l’âge de 67 ans et 3 mois, le 27 septembre 2014, jour de la mort de notre vénéré fondateur, Louis Even, dont nous fêtons le 40e anniversaire de son entrée au Ciel, cette année. (1974-2014) Son épouse Francine en a été très émue et elle nous a dit : « Monsieur Even est venu le chercher. »

Il y a 18 ans, Richard avait subi un grave accident d’automobile qui l’avait rendu invalide, fortement handicapé et totalement aveugle. Son épouse, très courageuse, avait fait faire des modifications avec certaines commodités dans sa maison pour pouvoir en prendre soin elle-même.

Richard Côté est entré à plein temps dans l’œuvre des Pèlerins de saint Michel en 1965. Pendant 10 ans de grands dévouements il a parcouru le Canada et plus particulièrement les États-Unis pour faire connaître l’éclatante lumière du Crédit Social qui ferait disparaître le grand problème de la pauvreté. Il visitait les familles, distribuait des circulaires aux portes des églises, il tenait des assemblées, etc. En 1975 il quitta la vie de Plein-Temps pour se marier. Il a eu 3 enfants. Il continua sa vie d’apostolat pour le Crédit Social dans sa région dans ses temps de loisirs. Lui et son épouse recevaient pour les repas et l’hébergement, les Pèlerins de passage dans leur région.

Louis Even notre fondateur, aimait bien Richard. Dans sa vie de Plein-Temps aux États-Unis il a exercé son apostolat aussi dans le Montana, il a même rencontré un ancien élève de M. Even, où en 1903, chassé de France par la Loi Combe, il avait été envoyé donner l’enseignement aux Amérindiens que l’on nommait les « Gros Ventres » et les « Têtes Plates ». M. Even a eu le plaisir de recevoir une lettre de cet Amérindien conquis au Crédit Social par Richard. Cet ancien élève a rappelé à M. Even le temps qu’il se faisait aider par lui pour cultiver des fleurs pour les offrir à la sainte Vierge et lui démontrer son grand amour.

Chère madame Côté, les Directeurs, les Plein-Temps et tous les Pèlerins de saint Michel à temps partiel vous prient de recevoir l’expression de leur plus profonde sympathie, à l’occasion du décès de ce cher Richard, que nous avons tous aimé. Nous nous unissons aux prières de la famille pour le repos de son âme. Nous ne doutons pas qu’après une vie de prière, d’apostolat et de ses 18 dernières années de grandes souffrances, sur le calvaire, il a été reçu, à bras ouverts, par Marie Reine. Nous nous imaginons que M. Even, notre saint fondateur devait être à l’entrée du Paradis, accompagnant Notre-Dame, pour présenter Richard à Jésus et pour lui dire : « Celui-ci est l’un des nôtres, il mérite bien le Ciel. »

La séparation est toujours douloureuse. Mais Richard est maintenant guéri de tous ses maux, et quelle joie nous ressentons en pensant qu’il a retrouvé au Ciel sa jeunesse, sa santé, de bons yeux et que dans un bonheur inouï, il chante les louanges de Dieu en compagnie de tous les anges et les saints du Ciel. Il sera toujours près de sa chère épouse Francine et de ses enfants pour les aider et les aimer davantage. Sûrement qu’il reprendra le bon combat dans l’armée de saint Michel du Ciel, avec Louis Even et tous les Pèlerins de saint Michel décédés, pour vaincre les forces de Mammon qui a enchaîné l’humanité avec son système d’argent-dette, cause principale de la pauvreté dans le monde. Le Christ Roi règnera sur toutes les nations. Allez annoncer la bonne nouvelle aux pauvres !

Auteur :

Thérèse Tardif

Thérèse Tardif

Thérèse Tardif est la directrice du Journal Vers Demain depuis la mort de Mme Gilberte Côté-Mercier en 2002.

Poster un commentaire

Vous êtes indentifier en tant qu'invité.

Panier

Dernière parution

Infolettre & Magazine

Faire un don

Faire un don

Haut