EnglishEspañolPolskie

Vinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.x
Crédit Social et commerce international

Propositions du Synode pour mettre fin au scandale de la pauvreté, en Afrique

le jeudi, 01 octobre 2009. Dans Doctrine Sociale, Synodes

Pauvre africainNous sommes certains que le Cardinal Agré et les trois autres archevêques qui ont assisté à notre congrès et qui se sont rendus ensuite au Synode des évêques d’Afrique, à Rome, ont parlé à leurs confrères des propositions financières enseignées par notre mouvement, parce que ces propositions semblent reflétées dans les propositions finales présentées par les évêques à la fin du Synode. Samedi, 24 octobre 2009, les participants au synode des évêques d’Afrique ont remis 57 propositions au Saint-Père. Le Pape devra rédiger une exhortation apostolique d’ici environ un an, d’après ces propositions.

Les propositions sont toutes excellentes. Les numéros 17 et 18 ressemblent à nos revendications.

Proposition 17 – La justice sociale et l’éradication de la pauvreté

Les Pères du Synode ont plaidé pour une économie au service des pauvres et dénoncé avec vigueur un ordre économique injuste qui a conduit à la perpétuation de la pauvreté.

Nous proposons donc que:

  1. L’Église-Famille de Dieu en Afrique renouvelle son engagement au service des pauvres, des orphelins et des exclus, à l’image de la vie des premiers jours de l’Église;
  2. Comme pour l’Église primitive, l’Église en Afrique et ses Îles doivent développer un système interne pour prendre en charge leurs besoins...
  3. Les dirigeants prennent des mesures adéquates (accès à la terre, à l’eau, infrastructures, etc.) pour remédier à la pauvreté et développer des politiques qui garantissent l’autosuffisance alimentaire et des programmes éducatifs qui soient orientés vers la production ;
  4. Une ultérieure suppression de la dette avec des conditions favorables soit recommandée et l’élimination de la pratique de l’usure ;
  5. Les gouvernements africains soient plus prudents dans la demande de concessions et d’emprunts de telle sorte qu’ils n’endettent pas plus leurs peuples...
  6. L’Afrique soit activement impliquée comme partenaire important dans les processus de prise de décision sur le commerce international et les questions socio-économiques qui l’affectent; et
  7. Les efforts susmentionnés soient inspirés et régis par des valeurs humaines authentiques de promotion intégrale et de développement humain.

Proposition 18 – Doctrine Sociale de l’Église

Les Pères synodaux reconnaissent, par conséquent, l’utilité du «Compendium de la Doctrine Sociale de l’Eglise» dans sa tâche d’évangélisation sur le continent et ses Îles, et proposent que chaque Conférence Episcopale nationale et régionale :

  • révise tout le matériel catéchétique à chaque niveau (enfants, jeunes, jeunes couples, familles) pour y inclure des éléments de la Doctrine Sociale de l’Église, et traduise le "Compendium" dans les langues locales ;
  • demande que la Doctrine Sociale de l’Église devienne obligatoire dans les programmes de formation des prêtres et des consacrés, de même que dans la formation et les activités des laïcs dans l’Église et dans la société;
  • recueille, là où ils n’existent pas encore, les messages et les lettres pastorales de leur propre enseignement social;
  • établisse une équipe de chercheurs pour esquisser un programme et transmettre les valeurs chrétiennes et sociales; le programme, ainsi conçu, serait enseigné depuis le niveau élémentaire jusqu’à celui universitaire ; et
  • rende l’Évangile et les valeurs africaines de solidarité, générosité et bien commun, tous deux connus et appréciés.
  • Qui sont les vrais Maîtres du Monde?

    Qui sont les vrais maitres du mondeLe système bancaire actuel est pur banditisme, quiconque s’est donné la peine d’étudier la question, (la création de crédit-monnaie-dette par les banques et le contrôle absolu de l’intermédiaire d’échange par les banques), n’en peut douter. Mais c’est un banditisme légalisé c’est-à-dire qu’en conduisant ce racket au profit d’une petite clique d’individus sur le dos du public, les banques restent dans les limites de leur charte, c’est la «patente» accordée par le gouvernement souverain à une machine qui saigne et tue l’humanité.

  • Dieu ou Satan (1ère partie) Toute la terre est au Seigneur

    Nous voulons Dieu dans nos familles;
    nous voulons Dieu dans nos écoles

    Jésus couronnéL’article suivant est la première partie d’une conférence donnée à Montréal par Louis Even, le 6 janvier 1974. Cette conférence fut enregistrée sur bande magnétique. Nous la publions par écrit.

    On remarquera le style parlé et non écrit. Quand l’orateur a devant lui tout un auditoire qui applaudit, il n’a pas les mêmes tournures de phrases que lorsqu’il écrit.

    Il faut entendre cette voix de Louis Even à 89 ans tonner avec force contre les agents de Satan, et soulever avec enthousiasme des apôtres pour les lancer au combat. On dirait que déjà il a trouvé cette jeunesse éternelle qui l’anime depuis qu’il est au Ciel. En janvier 1974, Louis Even n’avait plus que neuf mois à vivre sur terre. Il gravissait les dernières marches de sa montée vers Dieu. On dirait qu’on sent de plus en plus ce grand chrétien s’approcher de son Créateur, de son Sauveur et de la douce Immaculée qu’il aimait tant. Avant sa conférence, Louis Even avait fait chanter le beau cantique: «Nous voulons Dieu dans nos familles. Nous voulons Dieu dans nos écoles....»

    Gilberte Côté-Mercier

  • L'Île des naufragés Fable qui fait comprendre le mystère de l'argent

    Sauvés du naufrage«L'Île des naufragés» fut l'un des premiers écrits par Louis Even, et demeure l'un des plus populaires pour faire comprendre la création de l'argent. Il est disponible sous forme de circulaire de 8 pages (format tabloïd), que vous pouvez commandez de Vers Demain, en plusieurs langues: français, anglais, espagnol, italien, allemand, polonais, portugais.

Dernière parution

Faire un don

Faire un don

Haut