EnglishEspañolPolskie

Vinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.x
Crédit Social et commerce international

Pauline Marois veut que sa politique de mort soit imposée à l’Afrique

Par Yvette Poirier le vendredi, 01 octobre 2010. Dans Avortement

Les Africaines ne veulent pas tuer leurs enfants par l’avortement

Mme Pauline Marois, du Parti québécois, une laïciste notoire, travaille non seulement à la destruction de la race canadienne par la promotion de l’avortement et de l’euthanasie, mais elle est remplie de zèle pour introduire l’avortement en Afrique.

Le 2 juin 2010, Mme Hayat-Hassan-Ali, une Africaine résidente de la ville de Québec, a adressé la lettre suivante à Mme Pauline Marois et elle l’a fait parvenir à différentes autorités religieuses et civiles du Québec et du Canada.

Quand cette lettre a été rédigée par Mme Hayat-Hassan-Ali, c’était dans la période où le Cardinal Ouellet, qui était encore parmi nous, avait soulevé une polémique sur la place publique, parce qu’il avait démontré sa position ferme contre l’avortement. Mme Hassan-Ali prend la défense du Cardinal Ouellet et veut réveiller les consciences des Canadiens français qui ne savent pas reconnaître tout le bien que l’Église leur a fait par le dévouement inlassable des religieux et religieuses.

Un grand merci à Mme Hayat-Hassan-Ali pour ses exhortations ! Jadis nous avons envoyé des missionnaires canadiens en Afrique. A présent, nous avons besoin des Africains pour nous évangéliser. Revenons à nos racines religieuses et militons pour la vie avant qu’il ne soit trop tard.

Yvette Poirier

 


 

par Mme Hassan-Ali

Madame Marois,

L’Afrique est fière, elle est pour la vie. Si vous partez une bataille pour l’avortement au nom de la femme africaine, je ne suis pas d’accord.

Les femmes n’ont jamais demandé d’aide pour se faire avorter parce que les enfants en Afrique sont considérés comme une bénédiction du ciel. Je suis la dix-huitième d’une famille, sans compter mes cousins et mes cousines. J’ai toujours mangé mes trois repas par jour. Avec un morceau de pain, on est capable de partager en Afrique.

L’Afrique est capable de prendre son destin en main. Les femmes africaines veulent décider elles-mêmes. La femme africaine est heureuse de donner la vie, de mettre des enfants au monde. En Afrique, on n’avorte pas des femmes violées. Ce sont les grands-parents, les frères et les sœurs, les cousins et cousines qui gardent les bébés.

Si vous aimez tant l’Afrique et les femmes africaines, ne mettez pas de pression sur nous. Nous ne voulons pas tuer nos enfants. Nos enfants sont notre richesse, la relève de notre continent. L’impôt que je paye depuis plusieurs années, ce n’est pas pour tuer, c’est pour protéger la vie. Pourquoi cet argent ne viendrait-il pas pour soutenir la famille et l’éducation des enfants ?

Favorisez donc la famille

Moi, je suis inquiète pour mon pays d’accueil. Comment un peuple peut-il se construire un pays s’il tue ses propres enfants ? Un pays qui n’a pas de relève finit par mourir. Favorisez donc la famille ! Pourquoi les lois sont-elles si compliquées relativement aux services d’adoption ? Pourquoi ne pas aider les filles à confier leurs enfants en adoption ? Pourquoi ne pas donner l’argent aux femmes afin qu’elles puissent garder leurs enfants au lieu de payer si cher pour les faire avorter ?

Comment allez-vous pouvoir donner la citoyenneté québécoise à des immigrants quand votre peuple est en train de mourir ? Dans dix ou quinze ans, on n’aura plus assez de monde pour travailler. En favorisant l’avortement, le peuple va disparaître. Avec qui allez-vous construire votre pays… avec qui ?

J’appuie monsieur Harper à 100%. Je suis d’accord avec le Premier Ministre du Canada qui aide les familles et non l’avortement. Il veut utiliser l’argent des citoyens pour préserver la vie et les enfants à naître. C’est clair !

Respectez-nous ! 

Ne comptez pas sur les gens des communautés culturelles pour faire de la propagande pour l’avortement et lutter contre le gouvernement du Canada qui a refusé de donner l’argent pour l’avortement. Ne faites pas de la politique sur notre dos.

Quelle injustice ! Quelle insulte !

Pourquoi les pays colonialistes ne nous redonnent pas toutes les richesses qu’ils nous ont prises ? Nous sommes assez intelligents pour avoir nos propres idées, nos propres valeurs culturelles et religieuses. Si l’Afrique est devenue pauvre c’est en raison de quoi ?… Les grands de ce monde qui veulent décider pour l’Afrique. Quelle injustice ! Quelle insulte !

En Afrique, ce sont les religieux et les religieuses qui nous ont le plus aidés à nous défendre du colonialisme. Ces missionnaires venus d’ici ont donné leur vie afin de nous tirer de nos misères, ce sont eux qui nous ont apporté le plus à nous, les Africains. Ce sont les religieux et les religieuses qui nous aidés le plus à nous relever après avoir été dépouillés par nos colonisateurs qui nous ont tout volé. Nous sommes très reconnaissants aux évêques qui ont été les gardiens des valeurs naturelles, de la protection de la vie et de la transmission familiale en Afrique.

Vous crachez sur l’Église qui a bâti vos écoles et vos hôpitaux

Ça me fait de la peine qu’un pays comme le Québec crache au visage de ses bienfaiteurs. Si vous parlez encore français, si vous avez des écoles, des hôpitaux… n’est-ce pas en grande partie grâce au dévouement des communautés religieuses ?

Plusieurs immigrants sont scandalisés par votre façon de traiter vos ancêtres, vos éducateurs, vos bienfaiteurs… Pas de respect pour vos racines, pas de respect pour votre héritage ancestral. Ça devrait être votre fierté ! Pas de respect, pas de reconnaissance pour vos bienfaiteurs. Vous insultez à tour de rôle le Cardinal Ouellet. C’est comme si vous crachiez au visage de Monseigneur François de Montmorency Laval qui a donné toute sa fortune pour bâtir une grande partie de votre pays, vos écoles françaises, vos hôpitaux, les services aux pauvres. Vous n’avez aucun respect pour les autorités religieuses.

Je suis d’accord à 100% pour le cardinal Ouellet. Fidèle à sa conscience de pasteur, il dit non à la mort. Il défend la vie et tente de lutter afin de favoriser les mamans qui voudraient garder leur bébé. Les pasteurs de son Église doivent parler pour protéger les personnes et la vie. Le cardinal ne veut pas faire plaisir aux gens en se disant d’accord avec l’avortement, il est naturellement pour la vie et il défend les personnes.

L’Afrique a préservé le sens du sacré et sa croyance en Dieu. L’Afrique compte sur Dieu, sur le Seigneur et non sur les être humains.

Mme Hayat-Hassan-Ali

À propos de

  • Qui sont les vrais Maîtres du Monde?

    Qui sont les vrais maitres du mondeLe système bancaire actuel est pur banditisme, quiconque s’est donné la peine d’étudier la question, (la création de crédit-monnaie-dette par les banques et le contrôle absolu de l’intermédiaire d’échange par les banques), n’en peut douter. Mais c’est un banditisme légalisé c’est-à-dire qu’en conduisant ce racket au profit d’une petite clique d’individus sur le dos du public, les banques restent dans les limites de leur charte, c’est la «patente» accordée par le gouvernement souverain à une machine qui saigne et tue l’humanité.

  • Dieu ou Satan (1ère partie) Toute la terre est au Seigneur

    Nous voulons Dieu dans nos familles;
    nous voulons Dieu dans nos écoles

    Jésus couronnéL’article suivant est la première partie d’une conférence donnée à Montréal par Louis Even, le 6 janvier 1974. Cette conférence fut enregistrée sur bande magnétique. Nous la publions par écrit.

    On remarquera le style parlé et non écrit. Quand l’orateur a devant lui tout un auditoire qui applaudit, il n’a pas les mêmes tournures de phrases que lorsqu’il écrit.

    Il faut entendre cette voix de Louis Even à 89 ans tonner avec force contre les agents de Satan, et soulever avec enthousiasme des apôtres pour les lancer au combat. On dirait que déjà il a trouvé cette jeunesse éternelle qui l’anime depuis qu’il est au Ciel. En janvier 1974, Louis Even n’avait plus que neuf mois à vivre sur terre. Il gravissait les dernières marches de sa montée vers Dieu. On dirait qu’on sent de plus en plus ce grand chrétien s’approcher de son Créateur, de son Sauveur et de la douce Immaculée qu’il aimait tant. Avant sa conférence, Louis Even avait fait chanter le beau cantique: «Nous voulons Dieu dans nos familles. Nous voulons Dieu dans nos écoles....»

    Gilberte Côté-Mercier

  • L'Île des naufragés Fable qui fait comprendre le mystère de l'argent

    Sauvés du naufrage«L'Île des naufragés» fut l'un des premiers écrits par Louis Even, et demeure l'un des plus populaires pour faire comprendre la création de l'argent. Il est disponible sous forme de circulaire de 8 pages (format tabloïd), que vous pouvez commandez de Vers Demain, en plusieurs langues: français, anglais, espagnol, italien, allemand, polonais, portugais.

Dernière parution

Faire un don

Faire un don

Haut