EnglishEspañolPolskie

Vinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.x
Crédit Social et commerce international

Pape François: De l’argent pour la guerre, mais pas pour le développement

Par Pape François le jeudi, 01 janvier 2015. Dans Doctrine Sociale

Le 21 novembre 2014, le Pape François envoyait un message vidéo aux participants de la quatrième édition du Festival de la doctrine sociale de l’Église, tenu à Vérone, en Italie. Dans ce message, le Saint-Père dénonçait le système économique actuel, qui nous rend tous esclaves du dieu argent. En voici un extrait:

Pape François«Aujourd’hui, également dans le domaine économique il est urgent de prendre l’initiative, car le système tend à tout homologuer et l’argent règne en maître. Le système conduit à cette mondialisation qui n’est pas bonne et qui homologue tout. Et qui est le maître de cette homologation? C’est l’argent. Prendre l’initiative dans ces milieux signifie avoir le courage de ne pas se laisser emprisonner par l’argent et par les résultats à court terme, en devenant ses esclaves.

«Une manière nouvelle de voir les choses est nécessaire! Je vous cite un exemple. Aujourd’hui on dit qu’il n’est pas possible de faire de nombreuses choses parce que l’argent manque. Mais pourtant, il y a toujours de l’argent pour faire certaines choses et il en manque pour en faire d’autres. Par exemple, on trouve de l’argent pour acheter des armes, pour faire des guerres, pour des opérations financières sans scrupules. On ne parle généralement pas de cela. On souligne beaucoup l’argent qui manque pour créer du travail, pour investir en connaissances, dans les compétences, pour projeter une nouvelle sécurité sociale, pour sauvegarder l’environnement.

«Le véritable problème n’est pas l’argent, mais les personnes. Nous ne pouvons pas demander à l’argent ce que seules les personnes peuvent faire ou créer. L’argent tout seul ne crée pas le développement, pour créer le développement il y a besoin de personnes qui ont le courage de prendre l’initiative.»

À propos de

  • Qui sont les vrais Maîtres du Monde?

    Qui sont les vrais maitres du mondeLe système bancaire actuel est pur banditisme, quiconque s’est donné la peine d’étudier la question, (la création de crédit-monnaie-dette par les banques et le contrôle absolu de l’intermédiaire d’échange par les banques), n’en peut douter. Mais c’est un banditisme légalisé c’est-à-dire qu’en conduisant ce racket au profit d’une petite clique d’individus sur le dos du public, les banques restent dans les limites de leur charte, c’est la «patente» accordée par le gouvernement souverain à une machine qui saigne et tue l’humanité.

  • Dieu ou Satan (1ère partie) Toute la terre est au Seigneur

    Nous voulons Dieu dans nos familles;
    nous voulons Dieu dans nos écoles

    Jésus couronnéL’article suivant est la première partie d’une conférence donnée à Montréal par Louis Even, le 6 janvier 1974. Cette conférence fut enregistrée sur bande magnétique. Nous la publions par écrit.

    On remarquera le style parlé et non écrit. Quand l’orateur a devant lui tout un auditoire qui applaudit, il n’a pas les mêmes tournures de phrases que lorsqu’il écrit.

    Il faut entendre cette voix de Louis Even à 89 ans tonner avec force contre les agents de Satan, et soulever avec enthousiasme des apôtres pour les lancer au combat. On dirait que déjà il a trouvé cette jeunesse éternelle qui l’anime depuis qu’il est au Ciel. En janvier 1974, Louis Even n’avait plus que neuf mois à vivre sur terre. Il gravissait les dernières marches de sa montée vers Dieu. On dirait qu’on sent de plus en plus ce grand chrétien s’approcher de son Créateur, de son Sauveur et de la douce Immaculée qu’il aimait tant. Avant sa conférence, Louis Even avait fait chanter le beau cantique: «Nous voulons Dieu dans nos familles. Nous voulons Dieu dans nos écoles....»

    Gilberte Côté-Mercier

  • L'Île des naufragés Fable qui fait comprendre le mystère de l'argent

    Sauvés du naufrage«L'Île des naufragés» fut l'un des premiers écrits par Louis Even, et demeure l'un des plus populaires pour faire comprendre la création de l'argent. Il est disponible sous forme de circulaire de 8 pages (format tabloïd), que vous pouvez commandez de Vers Demain, en plusieurs langues: français, anglais, espagnol, italien, allemand, polonais, portugais.

Panier

Dernière parution

Faire un don

Faire un don

Haut