EnglishEspañolPolskie

Vinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.x
Crédit Social et commerce international

Dernières circulaires

Témoignages Sessions d'Étude

Deux fois par année, nous invitons des évêques, prêtres et laïcs, surtout d’Afrique, à nos semaines d’étude sur le Crédit Social à notre maison-mère de Rougemont au Canada. Voici les commentaires de quelques-uns de ces évêques, prêtres et laïcs.

Qui sont les vrais maîtres du monde ?

Le système bancaire actuel est pur banditisme, quiconque s’est donné la peine d’étudier la question, (la création de crédit-monnaie-dette par les banques et le contrôle absolu de l’intermédiaire d’échange par les banques), n’en peut douter. Mais c’est un banditisme légalisé c’est-à-dire qu’en conduisant ce racket au profit d’une petite clique d’individus sur le dos du public, les banques restent dans les limites de leur charte, c’est la «patente» accordée par le gouvernement souverain à une machine qui saigne et tue l’humanité.

Un nouveau système financier efficace

Le système financier efficace dont il va être question dans cette brochure, c’est le système financier connu généralement sous le nom de Crédit Social (ou Démocratie Économique), encore appliqué nulle part, mais dont les principes furent établis par l’ingénieur économiste écossais, Clifford Hugh Douglas, publiés par lui pour la première fois en 1918, propagés depuis par toute une école dans maints pays.

Le Dividende Social

Qu’est-ce que vous dites-là? Que le Dividende Social respecterait la planète et que la société de consommation est destructrice de la planète?

Oui! Avec la technologie, avec le progrès, le travail humain est de moins en moins nécessaire pour la production. La pénurie actuelle de main-d’œuvre dans certaines régions est un problème temporaire, un problème démographique.

Livres sur le Crédit Social

La démocratie économique

La démocratie économique expliquées en différentes leçons pour avoir une pleine connaissance de tout ce que le Crédit Social implique. Ce sont les propositions financières de l’ingénieur écossais Clifford Hugh Douglas, connues tout d’abord sous le nom de démocratie économique (d’après le titre de son premier livre), et connues par la suite sous le nom de crédit social.

Sous le Signe de l'Abondance

Sous le signe de l’abondance — exprime assez bien qu’il s’agit d’une économie d’abondance, de l’accès rendu facile aux immenses possibilités de la production moderne.

Ce livre parle du Crédit Social, mais il est loin d’être une somme créditiste. Le Crédit Social, en effet, est toute une orientation de la civilisation et touche au social et au politique autant, sinon plus, qu’à l’économique.

Du régime de dettes à la prospérité

"Du régime de dettes à la prospérité" est à l’origine de la fondation de l’Œuvre des Pèlerins de saint Michel. C'est le livre qui fit s'écrier Louis Even; "Une lumière sur mon chemin!".

"On oublie, on ne voit pas, on ne veut pas voir qu’il y a des gens mal logés, des gens mal nourris, des salaires insuffisants, qu’il y a des pays tout entiers qui souffrent de la faim. Ce n’est pas chrétien de penser, à plus forte raison de dire; c’est leur faute..."

Son Eminence le Cardinal Jules-Géraud Saliège

Une lumière sur mon chemin

«Une lumière sur mon chemin. Il faut que tout le monde connaisse cela!» c'est écrié Louis Even en 1934 lorsqu'il découvrit le Crédit Social. Ce livre est un recueil des conférences données à la radio et télévision de 1958 à 1964.  

Oui, à juste raison l’on peut dire que le mois de juin est celui du Cœur!

le lundi, 01 mai 2017. Dans Jésus

Sacré-Coeur de JésusCher toi qui me lis, bonjour! Savais-tu que si le mois de mai est traditionnellement le mois de Marie, que juin est le mois du Sacré-Cœur de Jésus puisqu’on y célèbre à chaque année la fête, qui en 2017 est le 23 juin.

Au Québec, la dévotion au Cœur de Jésus nous est venue par Sainte Marie de l’Incarnation, ursuline, qui en avait un très grand amour et qui bénéficia de grâces mystiques particulières. Plus tard, en la personne du Père Victor Lelievre, oblat de Marie-Immaculée, le Québec eut un apôtre du Sacré-Cœur hors du commun, qui réussit non seulement à ce que l’on place une image ou une statue du Sacré-Cœur dans les familles et les usines de ceux qui étaient touchés par sa prédication, mais même dans les tramways de la ville de Québec, où il n’était pas rare d’entendre les gens chanter, les soirs de retraite, des louanges et cantiques... au Sacré-Cœur.

De là vient aussi l’origine des statues érigées un peu partout en notre province, devant les églises, les maisons, dans les champs et les carrefours, témoins d’une foi et d’un lien avec un Dieu qui s’est fait homme et qui a un cœur dont le mystère abyssal est celui-là même de son amour infini.
Nous savons que la dévotion au Cœur de Jésus a particulièrement son origine à la Croix du Vendredi-Saint où, un soldat, voyant que Jésus était mort, lui perça le côté d’un coup de lance, d’où il en sortit du sang et de l’eau (cf., Jn 19,34).

Ouverture voulue de Dieu, la plaie du côté du Christ, se révèle une véritable porte sur le mystère de l’Amour divin, de l’Amour de Dieu pour nous.

«Un jour, nous révèle Sainte Catherine de Sienne dans son livre Le Dialogue, je demandai au Seigneur: “Doux Agneau immolé, vous étiez déjà mort sur la Croix, quand votre côté fut percé par la lance, pourquoi donc avez-vous décrété qu’il fut alors frappé et si cruellement blessé?” Et Jésus lui répondit:

«Pour plusieurs motifs dont voici le principal: mon Amour pour les hommes était sans mesure tandis que les souffrances et la torture que j’endurais étaient limitées; et ainsi je ne pouvais pas leur manifester l’étendue de mon Amour pour eux, puisque mon Amour est sans limite. J’ai donc voulu que mon cœur soit ouvert; par là, vous connaîtriez ses secrets intimes et qu’il vous aimait bien plus que ne peut le montrer une douleur finie. J’ai manifesté tout cela par la plaie de mon côté; là, vous découvrez le secret de mon Cœur. Mon Cœur vous prouve son amour beaucoup plus qu’aucune souffrance limitée ne pourrait le faire...»

Oh que c’est beau, que c’est grand le Sacré-Cœur! C’est un grand livre ouvert, une porte sur le mystère de Dieu, une oasis de tous les bienfaits, là, nous découvrons encore plus ce que Dieu est et ce qu’Il veut être pour nous. Apprenant de Lui, nous devenons de plus en plus libre pour accueillir Son Amour et aimer à notre tour devenant un petit bout du Cœur de Dieu au cœur du monde !

Te souhaitant un bon été je te souhaite d’aller à Jésus avec tout ce qui peut te peiner et t’accabler et de trouver en Lui le repos, Lui qui est doux et humble de cœur (cf., Mt 11,28-29). Je te bénis,

Stéphane Roy, prêtre


 

Source: lettre du mois de juin 2017, www.lavictoiredelamour.org, reproduit avec leur aimable permission.

Poster un commentaire

Vous êtes indentifier en tant qu'invité.

Panier

Dernière parution

Infolettre & Magazine

Faire un don

Faire un don

Haut