EnglishEspañolPolskie

Vinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.x
Crédit Social et commerce international

Dernières circulaires

Témoignages Sessions d'Étude

Deux fois par année, nous invitons des évêques, prêtres et laïcs, surtout d’Afrique, à nos semaines d’étude sur le Crédit Social à notre maison-mère de Rougemont au Canada. Voici les commentaires de quelques-uns de ces évêques, prêtres et laïcs.

Qui sont les vrais maîtres du monde ?

Le système bancaire actuel est pur banditisme, quiconque s’est donné la peine d’étudier la question, (la création de crédit-monnaie-dette par les banques et le contrôle absolu de l’intermédiaire d’échange par les banques), n’en peut douter. Mais c’est un banditisme légalisé c’est-à-dire qu’en conduisant ce racket au profit d’une petite clique d’individus sur le dos du public, les banques restent dans les limites de leur charte, c’est la «patente» accordée par le gouvernement souverain à une machine qui saigne et tue l’humanité.

Un nouveau système financier efficace

Le système financier efficace dont il va être question dans cette brochure, c’est le système financier connu généralement sous le nom de Crédit Social (ou Démocratie Économique), encore appliqué nulle part, mais dont les principes furent établis par l’ingénieur économiste écossais, Clifford Hugh Douglas, publiés par lui pour la première fois en 1918, propagés depuis par toute une école dans maints pays.

Le Dividende Social

Qu’est-ce que vous dites-là? Que le Dividende Social respecterait la planète et que la société de consommation est destructrice de la planète?

Oui! Avec la technologie, avec le progrès, le travail humain est de moins en moins nécessaire pour la production. La pénurie actuelle de main-d’œuvre dans certaines régions est un problème temporaire, un problème démographique.

Livres sur le Crédit Social

La démocratie économique

La démocratie économique expliquées en différentes leçons pour avoir une pleine connaissance de tout ce que le Crédit Social implique. Ce sont les propositions financières de l’ingénieur écossais Clifford Hugh Douglas, connues tout d’abord sous le nom de démocratie économique (d’après le titre de son premier livre), et connues par la suite sous le nom de crédit social.

Sous le Signe de l'Abondance

Sous le signe de l’abondance — exprime assez bien qu’il s’agit d’une économie d’abondance, de l’accès rendu facile aux immenses possibilités de la production moderne.

Ce livre parle du Crédit Social, mais il est loin d’être une somme créditiste. Le Crédit Social, en effet, est toute une orientation de la civilisation et touche au social et au politique autant, sinon plus, qu’à l’économique.

Du régime de dettes à la prospérité

"Du régime de dettes à la prospérité" est à l’origine de la fondation de l’Œuvre des Pèlerins de saint Michel. C'est le livre qui fit s'écrier Louis Even; "Une lumière sur mon chemin!".

"On oublie, on ne voit pas, on ne veut pas voir qu’il y a des gens mal logés, des gens mal nourris, des salaires insuffisants, qu’il y a des pays tout entiers qui souffrent de la faim. Ce n’est pas chrétien de penser, à plus forte raison de dire; c’est leur faute..."

Son Eminence le Cardinal Jules-Géraud Saliège

Une lumière sur mon chemin

«Une lumière sur mon chemin. Il faut que tout le monde connaisse cela!» c'est écrié Louis Even en 1934 lorsqu'il découvrit le Crédit Social. Ce livre est un recueil des conférences données à la radio et télévision de 1958 à 1964.  

Nouvelle définition du mariage

Par Cardinal Marc Ouellet le dimanche, 01 octobre 2006. Dans Mariage gai

Le mariage gai a été légalisé par la Cour suprême et le Parti libéral du Canada. M. Stephen Harper, Premier ministre fédéral du Parti Conservateur, avait promis de renverser la loi du «mariage gai» s’il était élu Premier ministre. Les députés du Parlement fédéral seront appelés cet automne, en octobre ou novembre, à voter sur cette question du «mariage gai». Pourquoi de nouveau un vote? Va-t-on laver le cerveau des députés conservateurs avant le vote?

La population a exprimé clairement son opposition à la loi du «mariage gai» en votant contre le Parti libéral et en votant pour le Parti conservateur qui promettait de nous libérer de cette loi infâme. Pourquoi ne pas annuler tout simplement cette loi contraire à la nature humaine et à la loi de Dieu?

Citoyens du Canada, vous devez être vigilants et exprimer clairement votre position vis-à-vis votre député, pour le retour à la vraie définition du mariage tel qu’il a été établi par Dieu. Envoyez des lettres par la poste ou par télécopieur, téléphonez à votre député, téléphonez à Ottawa. Et priez le bon Dieu d’intervenir. Le Canada deviendra sodomite avec une loi semblable. Dans son homélie à la Basilique Sainte-Anne-de-Beaupré, le 26 juillet 2006, S. Em. le Cardinal Marc Ouellet demande aux fidèles de réagir contre la redéfinition du mariage:

Paroles du Cardinal Marc Ouellet

Cardinal Marc OuelletL’heure présente est grave. La grande famille des nations regarde ce qui se passe en Iraq, en Israël et au Liban avec beaucoup de tristesse et d’angoisse. Le terrorisme et la guerre détruisent les efforts de paix et la confiance entre les nations. Prions afin que les parties en conflit mettent fin immédiatement aux actes de guerres et se rencontrent pour un vrai dialogue de paix… La foi chrétienne nous oblige à vivre en artisans de paix et à éviter tous les actes de violence qui détruisent des vies humaines.

Notre patrimoine spirituel nous oblige aussi à un autre engagement moral et politique important concernant la famille. La réouverture prochaine de la question du mariage au Parlement fédéral nous offre une nouvelle opportunité de manifester nos valeurs personnelles et collectives en rapport avec l’institution la plus fondamentale de la société, la famille fondée sur le mariage d’un homme et d’une femme. Depuis l’adoption de la nouvelle définition du mariage, nous considérons que la valeur unique et irremplaçable de cette institution n’est plus adéquatement reconnue par l’État. Cette nouvelle législation divise le pays, elle ne reconnaît pas l’ordre naturel voulu par le Créateur et elle sème la confusion dans le domaine de l’éducation. Il est encore temps d’agir et de manifester aux députés de nos comtés qui auront la responsabilité de voter, la volonté de la population en rapport avec cette question fondamentale.

Je vous encourage à prier et à agir afin que notre pays respecte son patrimoine culturel et spirituel. Qu’il refuse les changements qui nuisent aux valeurs du mariage et de la famille.

Que la culture de nos valeurs familiales apporte à notre société plus de solidarité entre les générations, plus de fidélité aux engagements et plus d’ouverture pour l’accueil et l’éducation des enfants. Aidons concrètement les familles qui ont souffert des ruptures ou qui sont menacées d’éclatement. Et prions pour la stabilité de toutes les familles.

Que notre communion au Corps du Christ, soit une source de paix pour nous et nos familles, mais aussi pour notre pays et pour le Moyen Orient! Amen!

À propos de

Cardinal Marc Ouellet

OUELLET Card. Marc, P.S.S.Préfet de la Congrégation pour les évêques
et président de la Commission pontificale pour l'Amérique latine

Poster un commentaire

Vous êtes indentifier en tant qu'invité.

Panier

Dernière parution

Faire un don

Faire un don

Haut