EnglishEspañolPolskie

Vinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.x
Crédit Social et commerce international

Mme Mireille (Yvon) Cright

Par Thérèse Tardif le dimanche, 01 août 2010. Dans Homage aux Apôtres décédés

Elle a mené le bon combat

Mme Mireille CrightNous prions, en union avec tous les parents et amis de la belle famille Cright, pour le repos de l’âme de cette si bonne Samaritaine que fut Mme Yvon Cright pour les Pèlerins de saint Michel.

Elle est décédée à l’âge de 63 ans, dans la nuit du 22 au 23 mai, dimanche de la Pentecôte, et le jour où les Pèlerins de saint Michel fêtait, à leur assemblée du mois de mai, le centenaire de la naissance de leur cofondatrice madame Gilberte Côté-Mercier.

Nous ne voulions pas la laisser partir, nous voulions la garder encore avec nous, nous l’aimions tant, cette chère madame Cright, elle était si aimable, si distinguée, si charitable, d’une compagnie si agréable. Nous avions mis en prière toute une armée de Pèlerins de saint Michel à travers le monde. Mais Dieu aussi aime les personnes aimables, il aimait sa Mireille encore plus que nous et il avait hâte de l’avoir en sa compagnie et de la rendre heureuse près de lui. C’est la joie de la grande rencontre définitive et éternelle.

Une douce maman au foyer, au service de son époux Yvon, de ses enfants: Geneviève, François, Annie, Nicholas, Martin, Dominique, Marc-André.

L’enseignement dans nos écoles du Québec, si catholiques autrefois, ayant été perverti par le ministère de l’Education, qui a travaillé par étape, sournoisement depuis 1964, à faire disparaître l’enseignement catholique dans les écoles publiques et même privées, madame Cright s’est dépensée héroïquement pour donner le bon enseignement catholique à la maison à ses sept enfants. Cela lui a valu, à elle et à sa famille, beaucoup de persécutions de la part de certaines autorités et du voisinage. Oui, héroïque maman !

Héroïque Pèlerine de saint Michel aussi, elle portait le béret blanc avec fierté, malgré un climat anti-pèlerin de saint Michel, dans les alentours, climat cultivé par les journaux. défenseurs du système d’argent-dette des banquiers internationaux, et au service du pouvoir pour tuer la religion catholique dans le Québec. Ma-dame Cright a mené vaillamment le combat.

Elle avait aussi la générosité et la charité d’inviter à sa table les Pèlerins de passage à Granby. Elle a fait elle-même de l’apostolat au porte en porte avec nos Pèlerines et elle assistait à nos assemblées et congrès avec son mari Yvon.

Merci, mon Dieu, d’avoir donné une telle maman à sa famille et une telle combattante à notre Œuvre. Mais sa charité ne s’arrêtera pas là, nous savons qu’elle continuera au Ciel à s’occuper de sa famille naturelle et de sa famille des Pèlerins de saint Michel. Que notre Sainte Mère la Vierge Marie la reçoive avec son grand amour !

A la chapelle de la Maison de l’Immaculée, dimanche, le 27 juin, à l’occasion de l’assemblée mensuelle des Pèlerins de saint Michel, la sainte Messe a été célébrée par M. le curé Gérald Ouellette pour le repos de l’âme de Mme Mireille Angers Cright.

À propos de

Thérèse Tardif

Thérèse Tardif

Thérèse Tardif est la directrice du Journal Vers Demain depuis la mort de Mme Gilberte Côté-Mercier en 2002.

  • Qui sont les vrais Maîtres du Monde?

    Qui sont les vrais maitres du mondeLe système bancaire actuel est pur banditisme, quiconque s’est donné la peine d’étudier la question, (la création de crédit-monnaie-dette par les banques et le contrôle absolu de l’intermédiaire d’échange par les banques), n’en peut douter. Mais c’est un banditisme légalisé c’est-à-dire qu’en conduisant ce racket au profit d’une petite clique d’individus sur le dos du public, les banques restent dans les limites de leur charte, c’est la «patente» accordée par le gouvernement souverain à une machine qui saigne et tue l’humanité.

  • Dieu ou Satan (1ère partie) Toute la terre est au Seigneur

    Nous voulons Dieu dans nos familles;
    nous voulons Dieu dans nos écoles

    Jésus couronnéL’article suivant est la première partie d’une conférence donnée à Montréal par Louis Even, le 6 janvier 1974. Cette conférence fut enregistrée sur bande magnétique. Nous la publions par écrit.

    On remarquera le style parlé et non écrit. Quand l’orateur a devant lui tout un auditoire qui applaudit, il n’a pas les mêmes tournures de phrases que lorsqu’il écrit.

    Il faut entendre cette voix de Louis Even à 89 ans tonner avec force contre les agents de Satan, et soulever avec enthousiasme des apôtres pour les lancer au combat. On dirait que déjà il a trouvé cette jeunesse éternelle qui l’anime depuis qu’il est au Ciel. En janvier 1974, Louis Even n’avait plus que neuf mois à vivre sur terre. Il gravissait les dernières marches de sa montée vers Dieu. On dirait qu’on sent de plus en plus ce grand chrétien s’approcher de son Créateur, de son Sauveur et de la douce Immaculée qu’il aimait tant. Avant sa conférence, Louis Even avait fait chanter le beau cantique: «Nous voulons Dieu dans nos familles. Nous voulons Dieu dans nos écoles....»

    Gilberte Côté-Mercier

  • L'Île des naufragés Fable qui fait comprendre le mystère de l'argent

    Sauvés du naufrage«L'Île des naufragés» fut l'un des premiers écrits par Louis Even, et demeure l'un des plus populaires pour faire comprendre la création de l'argent. Il est disponible sous forme de circulaire de 8 pages (format tabloïd), que vous pouvez commandez de Vers Demain, en plusieurs langues: français, anglais, espagnol, italien, allemand, polonais, portugais.

Panier

Dernière parution

Faire un don

Faire un don

Haut