EnglishEspañolPolskie

Vinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.x
Crédit Social et commerce international

Mme Léonidas Lefebvre (Régina Guay), décédée à 89 ans

Par Thérèse Tardif le jeudi, 06 septembre 2012. Dans Homage aux Apôtres décédés

La vénérable maman de Marcel et Réjean Lefebvre

Mme Régina LefebvreMadame Régina Guay-Lefebvre, la bonne maman de nos deux ardents Pèlerins de saint Michel, Marcel et Réjean, est décédée le 6 septembre, âgée de 89 ans.
Régina signifie «Reine» en français. On peut dire qu’elle a eu des funérailles de Reine, concélébrées par S.E. Mgr Jean Bosco Ntep, évêque d’Edéa au Cameroun, et de 12 prêtres venus à notre semaine d’étude et à notre congrès. De beaux cantiques ont donné à la cérémonie une atmosphère céleste. Après la Messe, le nombreux cortège funèbre s’est dirigé vers Rougemont, où à l’église St-Michel, M. le curé, le chanoine Gérald Ouellette a procédé à un Libera solennel, et ensuite la chère défunte a été transportée au cimetière et fut inhumée près de son époux, Léonidas, décédé en 1976.  

Les Pèlerins de saint Michel, de Rougemont et du monde entier, expriment leurs sincères et chaleureuses condoléances à ses 8 enfants tous présents: Jacqueline, Marcel, Gérald, Réjean, Roger, Diane, Jean-Pierre, Michel, et aux autres membres des familles Lefebvre et Guay.

M. et Mme Léonidas Lefebvre connaissaient déjà le Crédit Social quand ils se sont mariés. Léonidas était à l’apostolat depuis 1938. Son père, Louis-Chéri Lefebvre, de Lefaivre en Ontario, était un pionnier de l’Œuvre. Et le père de Régina, François-Xavier Guay, de Grand-Sault, Nouveau-Brunswick, était lui aussi, parmi les premiers collaborateurs de Louis Even. Régina embrassa entièrement l’idéal du Crédit Social comme son époux.

Malgré la lourde charge familiale qui nécessite beaucoup de dévouement, ils consacrèrent une bonne partie de leur temps à l’œuvre de Vers Demain. Ils avaient compris et ce fut pour la vie. Tous deux visitaient les familles de porte en porte pour leur offrir le fameux journal Vers Demain rempli d’articles lumineux sur le Crédit Social qui, une fois appliqué, assurerait le pain quotidien à tous les pauvres de la terre.

Ne songeant qu’à donner et à servir, M. et Mme Lefebvre recevaient, avec une table bien garnie, les pèlerins de passage dans leur foyer et ils les hébergeaient pour la nuit. Ils organisaient aussi des assemblées pour le Mouvement dans leur foyer et ailleurs. Dans le temps, les mercredis soirs, on voyait la famille Lefebvre arriver gaiement au buffet de Paris, sur la rue Rachel, à l’assemblée hebdomadaire de Montréal, animée par nos fondateurs Louis Even et Gilberte Côté-Mercier. Que de bons souvenirs !  

Et la bonne semence a germé dans le cœur des enfants, comme on le voit sur la photo ci-dessous prise au congrès de Thetford Mines en 1965. Et ils ont persévéré. Marcel fête cette année ses 50 ans de vie à plein temps dans l’œuvre, 1962-2012. Gérald a fait le don total de sa jeunesse pendant 22 ans. Réjean en est rendu à sa 48e année à plein temps. Madame Lefebvre elle-même est la première sur la liste des grands tenaces avec 56 ans de Pèlerine de saint Michel à temps partiel. Elle assistait à toutes les assemblées du mois à Rougemont, accompagnée de sa fille Jacqueline, malgré son âge avancé. Que de services, elle a rendus au Mouvement.

Madame Lefebvre était une grande priante, elle assistait à la Messe tous les matins, récitait son Rosaire chaque jour, en ajoutant plusieurs autres prières. Elle était présente aux heures d’adoration et aux autres offices religieux de sa paroisse. Ce fut la femme forte de l’Évangile, à la foi inébranlable.    

Après cette vie remplie de sacrifices et de dévouement pour le bien des autres, nous avons l’espérance qu’elle ait été reçue au Ciel amoureusement par sa glorieuse patronne, la Reine de la Paix, la Regina Pacis. Elle a gagné sa couronne.

La séparation cause des souffrances, mais le chagrin devient joie intérieure par la pensée que cette bonne maman est encore plus présente à nos côtés, prête à nous aider dans tous nos besoins, et qu’elle a maintenant le bonheur de contempler Dieu face à face, au milieu de tous les anges et les saints, accompagnée de son époux Léonidas et de tous les autres Pèlerins et Pèlerines de saint Michel qui l’ont précédée au Ciel. Nous lui demandons de prier Dieu de donner au Mouvement une multitude de fils et filles spirituels au cœur de feu comme ses deux fils encore au combat.

La famille Lefebvre en 1965
En 1965, de gauche à droite: M. et Mme Léonidas Lefebvre, et leurs enfants Marcel, Gérald, Réjean, Roger et Diane.

À propos de

Thérèse Tardif

Thérèse Tardif

Thérèse Tardif est la directrice du Journal Vers Demain depuis la mort de Mme Gilberte Côté-Mercier en 2002.

  • Qui sont les vrais Maîtres du Monde?

    Qui sont les vrais maitres du mondeLe système bancaire actuel est pur banditisme, quiconque s’est donné la peine d’étudier la question, (la création de crédit-monnaie-dette par les banques et le contrôle absolu de l’intermédiaire d’échange par les banques), n’en peut douter. Mais c’est un banditisme légalisé c’est-à-dire qu’en conduisant ce racket au profit d’une petite clique d’individus sur le dos du public, les banques restent dans les limites de leur charte, c’est la «patente» accordée par le gouvernement souverain à une machine qui saigne et tue l’humanité.

  • Dieu ou Satan (1ère partie) Toute la terre est au Seigneur

    Nous voulons Dieu dans nos familles;
    nous voulons Dieu dans nos écoles

    Jésus couronnéL’article suivant est la première partie d’une conférence donnée à Montréal par Louis Even, le 6 janvier 1974. Cette conférence fut enregistrée sur bande magnétique. Nous la publions par écrit.

    On remarquera le style parlé et non écrit. Quand l’orateur a devant lui tout un auditoire qui applaudit, il n’a pas les mêmes tournures de phrases que lorsqu’il écrit.

    Il faut entendre cette voix de Louis Even à 89 ans tonner avec force contre les agents de Satan, et soulever avec enthousiasme des apôtres pour les lancer au combat. On dirait que déjà il a trouvé cette jeunesse éternelle qui l’anime depuis qu’il est au Ciel. En janvier 1974, Louis Even n’avait plus que neuf mois à vivre sur terre. Il gravissait les dernières marches de sa montée vers Dieu. On dirait qu’on sent de plus en plus ce grand chrétien s’approcher de son Créateur, de son Sauveur et de la douce Immaculée qu’il aimait tant. Avant sa conférence, Louis Even avait fait chanter le beau cantique: «Nous voulons Dieu dans nos familles. Nous voulons Dieu dans nos écoles....»

    Gilberte Côté-Mercier

  • L'Île des naufragés Fable qui fait comprendre le mystère de l'argent

    Sauvés du naufrage«L'Île des naufragés» fut l'un des premiers écrits par Louis Even, et demeure l'un des plus populaires pour faire comprendre la création de l'argent. Il est disponible sous forme de circulaire de 8 pages (format tabloïd), que vous pouvez commandez de Vers Demain, en plusieurs langues: français, anglais, espagnol, italien, allemand, polonais, portugais.

Panier

Dernière parution

Faire un don

Faire un don

Haut