EnglishEspañolPolskie

Vinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.x
Crédit Social et commerce international

Mme Françoise McKenna, de Sarnia, décédée

Par Thérèse Tardif le dimanche, 01 août 2010. Dans Homage aux Apôtres décédés

Une privilégiée de la Maman Céleste

Madame Françoise McKenna, de Sarnia, Ontario, est décédée le 31 mai dernier, en la fête de la Visitation de la Sainte Vierge à sa cousine Elizabeth. Elle avait 94 ans. A onze ans, elle devait mourir de la tuberculose. Elle fut guérie par la sainte Vierge. Vers l’âge de 50 ans, elle était encore au chevet de la mort, elle s’est recommandée à la Maman Céleste de San Damiano, elle l’a guérie de nouveau. Depuis elle est devenue une fervente du très saint Rosaire.

Mme Mireille Beauchamp et sa soeur madame St-Pierre, de Sarnia, ses amies, ont organisé une soirée du rosaire, toutes les semaines, réunissant plusieurs personnes pieuses. Madame McKenna faisait partie du groupe et elle assistait assidûment à ces soirées du Rosaire.

Elle avait fait elle aussi un Béthanie de son foyer où nos grands apôtres de la route, tels que Melvin Sickler, Pierre Marchildon et bien d’autres pouvaient se retirer et se restaurer, après leurs longues journées de visites aux familles dans les environs de Sarnia.

Enfin, la Reine du Rosaire est venue la cueillir en sa belle fête de la Visitation, fête de la charité de Marie, sans doute pour la récompenser de ses grandes charités envers les Pèlerins.

À propos de

Thérèse Tardif

Thérèse Tardif

Thérèse Tardif est la directrice du Journal Vers Demain depuis la mort de Mme Gilberte Côté-Mercier en 2002.

  • Qui sont les vrais Maîtres du Monde?

    Qui sont les vrais maitres du mondeLe système bancaire actuel est pur banditisme, quiconque s’est donné la peine d’étudier la question, (la création de crédit-monnaie-dette par les banques et le contrôle absolu de l’intermédiaire d’échange par les banques), n’en peut douter. Mais c’est un banditisme légalisé c’est-à-dire qu’en conduisant ce racket au profit d’une petite clique d’individus sur le dos du public, les banques restent dans les limites de leur charte, c’est la «patente» accordée par le gouvernement souverain à une machine qui saigne et tue l’humanité.

  • Dieu ou Satan (1ère partie) Toute la terre est au Seigneur

    Nous voulons Dieu dans nos familles;
    nous voulons Dieu dans nos écoles

    Jésus couronnéL’article suivant est la première partie d’une conférence donnée à Montréal par Louis Even, le 6 janvier 1974. Cette conférence fut enregistrée sur bande magnétique. Nous la publions par écrit.

    On remarquera le style parlé et non écrit. Quand l’orateur a devant lui tout un auditoire qui applaudit, il n’a pas les mêmes tournures de phrases que lorsqu’il écrit.

    Il faut entendre cette voix de Louis Even à 89 ans tonner avec force contre les agents de Satan, et soulever avec enthousiasme des apôtres pour les lancer au combat. On dirait que déjà il a trouvé cette jeunesse éternelle qui l’anime depuis qu’il est au Ciel. En janvier 1974, Louis Even n’avait plus que neuf mois à vivre sur terre. Il gravissait les dernières marches de sa montée vers Dieu. On dirait qu’on sent de plus en plus ce grand chrétien s’approcher de son Créateur, de son Sauveur et de la douce Immaculée qu’il aimait tant. Avant sa conférence, Louis Even avait fait chanter le beau cantique: «Nous voulons Dieu dans nos familles. Nous voulons Dieu dans nos écoles....»

    Gilberte Côté-Mercier

  • L'Île des naufragés Fable qui fait comprendre le mystère de l'argent

    Sauvés du naufrage«L'Île des naufragés» fut l'un des premiers écrits par Louis Even, et demeure l'un des plus populaires pour faire comprendre la création de l'argent. Il est disponible sous forme de circulaire de 8 pages (format tabloïd), que vous pouvez commandez de Vers Demain, en plusieurs langues: français, anglais, espagnol, italien, allemand, polonais, portugais.

Dernière parution

Faire un don

Faire un don

Haut