EnglishEspañolPolskie

Vinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.x
Crédit Social et commerce international

Manda Rakotomorasoa et Dina Razafimahatratra de Madagascar

Par Thérèse Tardif le vendredi, 01 mai 2009. Dans Développement

Manda Rakotomorasoa et Dina RazafimahatratraNous avons la joie d’avoir parmi nous deux gentilles Malgaches, Dina et Manda. Elles s’adaptent très bien à la Maison Saint-Michel et elles sont d’une grande utilité pour l’Œuvre. Dina est économiste en développement. Et Manda était la «première servante» de la Jeunesse franciscaine de sa paroisse. Elles ont beaucoup de succès à la Croisade du Rosaire. Elles savent si bien se présenter que les gens sont tout de suite prêts à les accueillir et à les aider. Au bureau aussi, elles sont très débrouillardes et vaillantes, mais elles sont tout aussi disponibles pour la cuisine et les travaux de ménage. Elles aident là où le besoin se fait sentir.

Une grande épreuve pour Manda

Manda a eu la grande douleur de perdre son père bien-aimé, Léon Jules Rakotomorasoa, le 7 mai dernier. Il n’avait que 45 ans. La dernière fois que Manda a vu son père, c’est à l’aéroport, où une trentaine de membres de la famille étaient venus faire la fête pour le départ au Canada de Manda. M. Léon Jules était fier de sa fille et il était très heureux qu’elle vienne au Canada. Il a fait une hémorragie cérébrale et est tombé dans le coma. Il a été très bien entouré par son épouse et ses enfants, ses amis, tout le temps de sa grave maladie. Un prêtre, ami de la famille, d’autres prêtres et des religieuses sont venus le visiter souvent et prier pour lui. Dans son oraison funèbre le jour des funérailles, M. le curé de la paroisse a dit de M. Léon Jules: «Il nous a laissé l’exemple de l’assistance à la messe tous les matins.» Ses funérailles ont eu lieu samedi le 9 mai. Le même jour, nous avions la messe pour lui à la chapelle de la Maison Saint-Michel. Nous avions bien prié pour obtenir le miracle de sa guérison, mais Dieu en a décidé autrement, que sa Sainte Volonté soit faite, Il a besoin de saintes âmes pour orner son Ciel. Prions pour M. Léon Jules, prions pour Manda, sa maman, son frère et ses sœurs.

À propos de

Thérèse Tardif

Thérèse Tardif

Thérèse Tardif est la directrice du Journal Vers Demain depuis la mort de Mme Gilberte Côté-Mercier en 2002.

  • Qui sont les vrais Maîtres du Monde?

    Qui sont les vrais maitres du mondeLe système bancaire actuel est pur banditisme, quiconque s’est donné la peine d’étudier la question, (la création de crédit-monnaie-dette par les banques et le contrôle absolu de l’intermédiaire d’échange par les banques), n’en peut douter. Mais c’est un banditisme légalisé c’est-à-dire qu’en conduisant ce racket au profit d’une petite clique d’individus sur le dos du public, les banques restent dans les limites de leur charte, c’est la «patente» accordée par le gouvernement souverain à une machine qui saigne et tue l’humanité.

  • Dieu ou Satan (1ère partie) Toute la terre est au Seigneur

    Nous voulons Dieu dans nos familles;
    nous voulons Dieu dans nos écoles

    Jésus couronnéL’article suivant est la première partie d’une conférence donnée à Montréal par Louis Even, le 6 janvier 1974. Cette conférence fut enregistrée sur bande magnétique. Nous la publions par écrit.

    On remarquera le style parlé et non écrit. Quand l’orateur a devant lui tout un auditoire qui applaudit, il n’a pas les mêmes tournures de phrases que lorsqu’il écrit.

    Il faut entendre cette voix de Louis Even à 89 ans tonner avec force contre les agents de Satan, et soulever avec enthousiasme des apôtres pour les lancer au combat. On dirait que déjà il a trouvé cette jeunesse éternelle qui l’anime depuis qu’il est au Ciel. En janvier 1974, Louis Even n’avait plus que neuf mois à vivre sur terre. Il gravissait les dernières marches de sa montée vers Dieu. On dirait qu’on sent de plus en plus ce grand chrétien s’approcher de son Créateur, de son Sauveur et de la douce Immaculée qu’il aimait tant. Avant sa conférence, Louis Even avait fait chanter le beau cantique: «Nous voulons Dieu dans nos familles. Nous voulons Dieu dans nos écoles....»

    Gilberte Côté-Mercier

  • L'Île des naufragés Fable qui fait comprendre le mystère de l'argent

    Sauvés du naufrage«L'Île des naufragés» fut l'un des premiers écrits par Louis Even, et demeure l'un des plus populaires pour faire comprendre la création de l'argent. Il est disponible sous forme de circulaire de 8 pages (format tabloïd), que vous pouvez commandez de Vers Demain, en plusieurs langues: français, anglais, espagnol, italien, allemand, polonais, portugais.

Panier

Dernière parution

Faire un don

Faire un don

Haut