EnglishEspañolPolskie

Vinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.x
Crédit Social et commerce international

Les évêques canadiens consacrent le pays au Coeur Immaculé de Marie

le mardi, 01 août 2017. Dans Église canadienne

Notre-Dame-du-CapLe 28 avril 2017, la Conférence des évêques catholiques du Canada (CECC) annonçait que, dans le cadre des célébrations marquant le 150e anniversaire de la Confédération (l’Acte de l’Amérique du Nord britannique du 1er juillet 1867 créant le Dominion du Canada, composé alors de quatre provinces – Québec, Ontario, Nouveau-Brunswick et Nouvelle-Écosse), chaque évêque canadien était invité à consacrer son diocèse ou éparchie au Cœur immaculé de la bienheureuse Vierge Marie, le 1er juillet 2017 ou à une autre date autour de cette période qui conviendrait mieux à la réalité pastorale locale. Plusieurs diocèses ont accompli en effet ce geste le 1er juillet dernier, dont les archidiocèses d’Ottawa, de Québec, de Vancouver, et Edmonton, ainsi que plusieurs autres diocèses. Le 26 septembre 2017, lors de l’Assemblée plénière de la CECC, tous les évêques du Canada seront invités à participer conjointement à la consécration du pays à la bienheureuse Vierge Marie, lors d’une célébration eucharistique qui aura lieu en la cathédrale Notre-Dame d’Ottawa.

C’est en 1947, pendant le Congrès marial tenu à Ottawa, que le pays dans son ensemble a été consacré pour la première fois à la bienheureuse Vierge Marie. Classé à l’époque comme le plus important rassemblement religieux jusqu’alors en Amérique du Nord, la célébration a marqué le centenaire de l’archidiocèse d’Ottawa et misait sur l’espoir d’une paix mondiale durable.Dans un document intitulé Consécration du Canada à la bienheureuse Vierge Marie – Suggestions de catéchèse des adultes, les évêques canadiens écrivent: «En consacrant notre pays à Dieu, ou encore en nous consacrant nous-mêmes et en consacrant nos familles, nous ne faisons qu’imiter la manière dont le Christ a choisi de s’unir à nous et à notre humanité. La consécration à Marie permet une participation encore plus grande aux dons de l’Esprit et réclame un plus profond engagement personnel au Christ. Pour que nous puissions grandir en sainteté et être des partenaires actifs pour bâtir le Royaume, il est donc à propos que nous nous tournions vers Marie pour qu’elle intercède auprès de Dieu. En implorant l’aide de Notre-Dame pour que notre pays soit protégé et pour que notre peuple soit mieux disposé à entendre la Bonne Nouvelle du salut, nous accueillons avec joie et enthousiasme les joies de la condition de disciples dans l’œuvre de la Nouvelle Évangélisation. En une période où notre pays discerne de profonds changements sociaux, répond à des besoins urgents, fait face à des défis qui changent toute la vie et s’efforce de bâtir une société juste, la consécration du pays à la Sainte Vierge permettra la naissance d’un nouveau dynamisme dans le cœur des croyants et fera descendre des grâces plus abondantes pour tous.»

Notre-Dame-du-CanadaPrière pour la consécration du Canada au Cœur immaculé de la Vierge Marie : Bienheureuse Vierge Marie, Mère de Dieu et Mère de l’Église, quand les premiers croyants chrétiens sont débarqués sur nos rives, ils ont planté une croix faite du bois frais du Nouveau Monde en témoignage de leur foi en ton Fils et en la puissance de sa Résurrection, plaçant ainsi leurs vies sous ta protection maternelle et te vénérant comme l’Immaculée Conception. Tu nous montres comment mener une vie exempte de péché dans le Christ Jésus et, par notre baptême, nous espérons partager pleinement avec toi la liberté de la gloire donnée aux enfants de Dieu. Tu nous as accompagnés tout au long de notre chemin à travers l’histoire, en temps de paix, de conflit et de réconciliation, jusqu’au moment où nous sommes parvenus à un sentiment plus fort d’unité et d’appartenance à la patrie. Pleins de confiance, nous venons à toi aujourd’hui pour rendre grâce au Seigneur à l’occasion du 150e anniversaire de la Confédération du Canada. Rassemblés dans la communion du Père, du Fils et du Saint-Esprit, nous nous plaçons complètement dans le sanctuaire de ton Cœur et confions le passé, le présent et l’avenir du Canada à tes soins maternels. Pour cette raison, moi, Mgr N., archevêque/évêque/métropolite/éparque de N., je remets à ton Cœur Immaculé la portion du Peuple de Dieu qui m’a été confiée. Avec les autres archevêques, métropolites, évêques et éparques du Canada, je consacre aussi tout le peuple de notre pays à ton Cœur maternel qui nous enseigne à faire confiance au projet d’amour de Dieu. Mère immaculée de Dieu, nous nous trouvons à la croisée des chemins dans notre histoire; nous sommes reconnaissants pour les progrès de la science et les nouvelles découvertes, toutefois, nous savons que le cœur humain peut être trompé par les intérêts égoïstes, et les conceptions erronées de la personne et de la liberté humaines. Aide-nous, en tant que catholiques, à vivre en paix avec toutes les personnes de bonne volonté et à dialoguer avec respect et amitié. Mère aimante de Notre Seigneur, aide-nous à défendre la liberté de religion au Canada, et les droits naturels des parents et des familles; inspire-nous à protéger les enfants à naître, à aider les pauvres et les marginalisés, et à soutenir les malades et les personnes âgées. Parfois alourdis par nos problèmes, mais pleins de confiance en l’avenir, nous nous tournons vers toi, la nouvelle Ève, la Mère de tous les vivants, pour trouver secours et vigueur. Ton Fils est le premier né de la Nouvelle Création de Dieu et tu en es le chef-d’œuvre: intercède pour nos Églises, pour tout notre peuple, spécialement les peuples autochtones, premiers intendants de cette terre du Canada, et tous ceux et celles qui viennent y vivre, s’y réfugier ou la visiter.

[Tous ensemble] Puisse la Croix de ton Fils, plantée en sol canadien et dans les cœurs des Canadiens et Canadiennes, être reconnue comme l’Arbre de vie, dont les fruits sont visibles et accessibles à chacune et à chacun dans le jardin de ce monde. Marie notre Mère, nous plaçons notre pays, le Canada, dans le sanctuaire de ton Saint Cœur parce que nous savons que nous y trouverons Jésus, qui vit et règne avec le Père dans l’unité du Saint-Esprit, maintenant et pour les siècles des siècles. Amen. Faisons maintenant appel à l’intercession de la Vierge Marie en l’invoquant sous les vocables qui lui ont été spécialement attribués au Canada : Litanie pour le Canada : Sainte Marie, prie pour nous. Sainte Mère de Dieu, prie pour nous. Sainte Vierge des vierges, prie pour nous. Mère du Christ, prie pour nous. Mère de l’Église, prie pour nous. Saint Cœur de Marie, prie pour nous. (Saint François de Laval) Cœur immaculé de Marie, prie pour nous. (Les jésuites ont consacré leur mission à l’Immaculée Conception) Étoile de la mer, prie pour nous. (Les Acadiens) Notre-Dame de Roc Amadour, prie pour nous. (Jacques Cartier) Notre-Dame de la Recouvrance, prie pour nous. (Samuel de Champlain) Notre-Dame du Cap, prie pour nous. Notre-Dame des Victoires, prie pour nous. Notre-Dame du Bon Secours, prie pour nous. (Sainte Marguerite Bourgeoys) Notre-Dame du Rosaire, prie pour nous. Notre-Dame des Douleurs, prie pour nous. Notre-Dame du Bon Conseil, prie pour nous. Notre-Dame des Neiges, prie pour nous. Notre-Dame des Prairies, prie pour nous. Notre-Dame de Guadalupe, prie pour nous. (Patronne des Amériques) Notre-Dame du Perpétuel Secours, prie pour nous. Notre-Dame du Canada, prie pour nous.

  • Qui sont les vrais Maîtres du Monde?

    Qui sont les vrais maitres du mondeLe système bancaire actuel est pur banditisme, quiconque s’est donné la peine d’étudier la question, (la création de crédit-monnaie-dette par les banques et le contrôle absolu de l’intermédiaire d’échange par les banques), n’en peut douter. Mais c’est un banditisme légalisé c’est-à-dire qu’en conduisant ce racket au profit d’une petite clique d’individus sur le dos du public, les banques restent dans les limites de leur charte, c’est la «patente» accordée par le gouvernement souverain à une machine qui saigne et tue l’humanité.

  • Dieu ou Satan (1ère partie) Toute la terre est au Seigneur

    Nous voulons Dieu dans nos familles;
    nous voulons Dieu dans nos écoles

    Jésus couronnéL’article suivant est la première partie d’une conférence donnée à Montréal par Louis Even, le 6 janvier 1974. Cette conférence fut enregistrée sur bande magnétique. Nous la publions par écrit.

    On remarquera le style parlé et non écrit. Quand l’orateur a devant lui tout un auditoire qui applaudit, il n’a pas les mêmes tournures de phrases que lorsqu’il écrit.

    Il faut entendre cette voix de Louis Even à 89 ans tonner avec force contre les agents de Satan, et soulever avec enthousiasme des apôtres pour les lancer au combat. On dirait que déjà il a trouvé cette jeunesse éternelle qui l’anime depuis qu’il est au Ciel. En janvier 1974, Louis Even n’avait plus que neuf mois à vivre sur terre. Il gravissait les dernières marches de sa montée vers Dieu. On dirait qu’on sent de plus en plus ce grand chrétien s’approcher de son Créateur, de son Sauveur et de la douce Immaculée qu’il aimait tant. Avant sa conférence, Louis Even avait fait chanter le beau cantique: «Nous voulons Dieu dans nos familles. Nous voulons Dieu dans nos écoles....»

    Gilberte Côté-Mercier

  • L'Île des naufragés Fable qui fait comprendre le mystère de l'argent

    Sauvés du naufrage«L'Île des naufragés» fut l'un des premiers écrits par Louis Even, et demeure l'un des plus populaires pour faire comprendre la création de l'argent. Il est disponible sous forme de circulaire de 8 pages (format tabloïd), que vous pouvez commandez de Vers Demain, en plusieurs langues: français, anglais, espagnol, italien, allemand, polonais, portugais.

Panier

Dernière parution

Faire un don

Faire un don

Haut