EnglishEspañolPolskie

Vinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.x
Crédit Social et commerce international

«La bataille finale entre Dieu et Satan portera sur la famille»

le samedi, 01 octobre 2016. Dans Apparitions

Lucie de FatimaDieu contre Satan: l’ultime champ de bataille, le choc final, sera celui de la famille et de la vie. Telle est la prophétie de Sœur Lucie dos Santos, la voyante de Fatima, dont le procès en béatification a commencé en février 2015.

Dans une interview accordée au mensuel La voce di Padre Pio en mars 2015, le cardinal Carlo Caffarra raconte qu’il écrivit à Sœur Lucie pour lui demander des prières. À l’époque, Jean-Paul II lui avait confié la charge de fonder l’Institut pontifical d’études sur le mariage et la famille, au sein duquel il est aujourd’hui professeur émérite. «Au début des travaux, explique Mgr Caffarra, j’ai écrit à Sœur Lucie par l’entremise de son évêque, car je n’étais pas autorisé à lui écrire directement. Inexplicablement, car je ne m’attendais pas à recevoir une réponse (je ne lui avais demandé que des prières pour le projet), je reçus quelques jours plus tard une longue lettre signée de sa main, lettre aujourd’hui versée aux archives de l’Institut.»

Dans cette lettre, Sœur Lucie écrit: «La bataille finale entre le Seigneur et le règne de Satan portera sur le mariage et la famille». «N’ayez pas peur, ajoutait-elle, car tous ceux qui travailleront pour le caractère sacré du mariage et de la famille, seront toujours combattus et haïs de toutes les manières, parce que c’est le point décisif.» En conclusion, elle ajoutait: «Cependant, Notre Dame lui a déjà écrasé la tête».

La religieuse de Fatima affirme donc que Notre Dame a déjà écrasé la tête de Satan. Et le cardinal Caffara de conclure: «Elle avertissait aussi, en parlant avec Jean-Paul II, que c’était le point central, parce qu’on touchait là la colonne qui soutient toute la Création, la vérité sur la relation entre l’homme et la femme, et entre les générations. Quand on touche à la colonne centrale, tout l’édifice s’écroule, et c’est cela que nous voyons, en ce moment, et nous le savons».

Source: fr.aleteia.org, adapté du portugais par Élisabeth de Lavigne

  • Qui sont les vrais Maîtres du Monde?

    Qui sont les vrais maitres du mondeLe système bancaire actuel est pur banditisme, quiconque s’est donné la peine d’étudier la question, (la création de crédit-monnaie-dette par les banques et le contrôle absolu de l’intermédiaire d’échange par les banques), n’en peut douter. Mais c’est un banditisme légalisé c’est-à-dire qu’en conduisant ce racket au profit d’une petite clique d’individus sur le dos du public, les banques restent dans les limites de leur charte, c’est la «patente» accordée par le gouvernement souverain à une machine qui saigne et tue l’humanité.

  • Dieu ou Satan (1ère partie) Toute la terre est au Seigneur

    Nous voulons Dieu dans nos familles;
    nous voulons Dieu dans nos écoles

    Jésus couronnéL’article suivant est la première partie d’une conférence donnée à Montréal par Louis Even, le 6 janvier 1974. Cette conférence fut enregistrée sur bande magnétique. Nous la publions par écrit.

    On remarquera le style parlé et non écrit. Quand l’orateur a devant lui tout un auditoire qui applaudit, il n’a pas les mêmes tournures de phrases que lorsqu’il écrit.

    Il faut entendre cette voix de Louis Even à 89 ans tonner avec force contre les agents de Satan, et soulever avec enthousiasme des apôtres pour les lancer au combat. On dirait que déjà il a trouvé cette jeunesse éternelle qui l’anime depuis qu’il est au Ciel. En janvier 1974, Louis Even n’avait plus que neuf mois à vivre sur terre. Il gravissait les dernières marches de sa montée vers Dieu. On dirait qu’on sent de plus en plus ce grand chrétien s’approcher de son Créateur, de son Sauveur et de la douce Immaculée qu’il aimait tant. Avant sa conférence, Louis Even avait fait chanter le beau cantique: «Nous voulons Dieu dans nos familles. Nous voulons Dieu dans nos écoles....»

    Gilberte Côté-Mercier

  • L'Île des naufragés Fable qui fait comprendre le mystère de l'argent

    Sauvés du naufrage«L'Île des naufragés» fut l'un des premiers écrits par Louis Even, et demeure l'un des plus populaires pour faire comprendre la création de l'argent. Il est disponible sous forme de circulaire de 8 pages (format tabloïd), que vous pouvez commandez de Vers Demain, en plusieurs langues: français, anglais, espagnol, italien, allemand, polonais, portugais.

Dernière parution

Faire un don

Faire un don

Haut