EnglishEspañolPolskie

Vinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.x
Crédit Social et commerce international

Initiation au satanisme, à la sorcellerie avec les livres démoniaques de Harry Potter

le lundi, 01 mai 2006. Dans Sorcellerie

Dans la brochure «Finalités» de novembre 2004, dont le rédacteur Jean de Siebenthal est décédé le 6 février 2006, il y a l’article «Dix arguments contre Harry Potter» que nous publions ci-dessous. Cet article a été tiré du livre «Harry Potter «bon ou mauvais?», paru dans ZEITFRAGEN du 6 septembre 2004. Traduction faite par Denis Helfer.

  1. Harry Potter est un projet global et à long terme pour modifier la culture. On veut détruire dans la jeune génération la réticence pour les pratiques magiques. C’est l’irruption dans la société des forces jadis vaincues par le christianisme.
  2. Hogwarts, l’école de magie et de sorcellerie, est un monde clos de la violence, de l’horreur, de la malédiction et de l’ensorcellement, de la répulsion du sang, de la démence et de l’idéologie raciale. Il y règne un climat constant de menace qui se reporte sur le jeune lecteur.
  3. Harry Potter ne combat pas le mal. De volume en volume apparaît plus clairement sa parenté avec Voldemort, le vrai méchant. Au cinquième tome il est lui-même possédé par Voldemort et sa personnalité est détruite.
  4. Le monde des humains est humilié, le monde des sorcières et des magiciens est glorifié.
  5. Il n’a aucune transcendance positive. Les symboles divins sont pervertis. Le surnaturel est exclusivement démoniaque.
  6. Harry Pottter n’est pas un conte moderne. Dans les contes les sorcières sont nettement des créatures du mal et le héros se défait de leur pouvoir en pratiquant les vertus. Chez Harry Potter personne ne veut le bien.
  7. Une manipulation émotionnelle et une confusion intellectuelle ne permettent plus au lecteur de distinguer le bien du mal.
  8. C’est une grave faute contre la jeune génération: on veut la séduire et la détourner vers la magie. On veut remplir son imaginaire d’un monde régi par le mal, un monde à la fois sans issue et non digne d’efforts.
  9. Quiconque tient à la diversité d’opinion doit se défendre contre cette entreprise médiatique, contre cette dictature des illusions.
  10. La foi en un Dieu tout pur est systématiquement détruite.

L’endoctrinement scolaire avec Harry Potter est donc intolérant et est en contradiction avec l’esprit de notre constitution.

On peut donc, au nom de la foi et pour des motifs de conscience, refuser de participer à des activités scolaires sur le thème de Harry Potter.

Dernières circulaires

Qui sont les vrais maîtres du monde ?

Le système bancaire actuel est pur banditisme, quiconque s’est donné la peine d’étudier la question, (la création de crédit-monnaie-dette par les banques et le contrôle absolu de l’intermédiaire d’échange par les banques), n’en peut douter. Mais c’est un banditisme légalisé c’est-à-dire qu’en conduisant ce racket au profit d’une petite clique d’individus sur le dos du public, les banques restent dans les limites de leur charte, c’est la «patente» accordée par le gouvernement souverain à une machine qui saigne et tue l’humanité.

Un nouveau système financier efficace

Le système financier efficace dont il va être question dans cette brochure, c’est le système financier connu généralement sous le nom de Crédit Social (ou Démocratie Économique), encore appliqué nulle part, mais dont les principes furent établis par l’ingénieur économiste écossais, Clifford Hugh Douglas, publiés par lui pour la première fois en 1918, propagés depuis par toute une école dans maints pays.

Le Dividende Social

Qu’est-ce que vous dites-là? Que le Dividende Social respecterait la planète et que la société de consommation est destructrice de la planète?

Oui! Avec la technologie, avec le progrès, le travail humain est de moins en moins nécessaire pour la production. La pénurie actuelle de main-d’œuvre dans certaines régions est un problème temporaire, un problème démographique.

Témoignages sessions d'étude

Deux fois par année, nous invitons des évêques, prêtres et laïcs, surtout d’Afrique, à nos semaines d’étude sur le Crédit Social à notre maison-mère de Rougemont au Canada. Voici les commentaires de quelques-uns de ces évêques, prêtres et laïcs.

Panier

Dernière parution

Faire un don

Faire un don

Haut