EnglishEspañolPolskie

Vinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.x
Crédit Social et commerce international

Dernières circulaires

Témoignages Sessions d'Étude

Deux fois par année, nous invitons des évêques, prêtres et laïcs, surtout d’Afrique, à nos semaines d’étude sur le Crédit Social à notre maison-mère de Rougemont au Canada. Voici les commentaires de quelques-uns de ces évêques, prêtres et laïcs.

Qui sont les vrais maîtres du monde ?

Le système bancaire actuel est pur banditisme, quiconque s’est donné la peine d’étudier la question, (la création de crédit-monnaie-dette par les banques et le contrôle absolu de l’intermédiaire d’échange par les banques), n’en peut douter. Mais c’est un banditisme légalisé c’est-à-dire qu’en conduisant ce racket au profit d’une petite clique d’individus sur le dos du public, les banques restent dans les limites de leur charte, c’est la «patente» accordée par le gouvernement souverain à une machine qui saigne et tue l’humanité.

Un nouveau système financier efficace

Le système financier efficace dont il va être question dans cette brochure, c’est le système financier connu généralement sous le nom de Crédit Social (ou Démocratie Économique), encore appliqué nulle part, mais dont les principes furent établis par l’ingénieur économiste écossais, Clifford Hugh Douglas, publiés par lui pour la première fois en 1918, propagés depuis par toute une école dans maints pays.

Le Dividende Social

Qu’est-ce que vous dites-là? Que le Dividende Social respecterait la planète et que la société de consommation est destructrice de la planète?

Oui! Avec la technologie, avec le progrès, le travail humain est de moins en moins nécessaire pour la production. La pénurie actuelle de main-d’œuvre dans certaines régions est un problème temporaire, un problème démographique.

Livres sur le Crédit Social

La démocratie économique

La démocratie économique expliquées en différentes leçons pour avoir une pleine connaissance de tout ce que le Crédit Social implique. Ce sont les propositions financières de l’ingénieur écossais Clifford Hugh Douglas, connues tout d’abord sous le nom de démocratie économique (d’après le titre de son premier livre), et connues par la suite sous le nom de crédit social.

Sous le Signe de l'Abondance

Sous le signe de l’abondance — exprime assez bien qu’il s’agit d’une économie d’abondance, de l’accès rendu facile aux immenses possibilités de la production moderne.

Ce livre parle du Crédit Social, mais il est loin d’être une somme créditiste. Le Crédit Social, en effet, est toute une orientation de la civilisation et touche au social et au politique autant, sinon plus, qu’à l’économique.

Du régime de dettes à la prospérité

"Du régime de dettes à la prospérité" est à l’origine de la fondation de l’Œuvre des Pèlerins de saint Michel. C'est le livre qui fit s'écrier Louis Even; "Une lumière sur mon chemin!".

"On oublie, on ne voit pas, on ne veut pas voir qu’il y a des gens mal logés, des gens mal nourris, des salaires insuffisants, qu’il y a des pays tout entiers qui souffrent de la faim. Ce n’est pas chrétien de penser, à plus forte raison de dire; c’est leur faute..."

Son Eminence le Cardinal Jules-Géraud Saliège

Une lumière sur mon chemin

«Une lumière sur mon chemin. Il faut que tout le monde connaisse cela!» c'est écrié Louis Even en 1934 lorsqu'il découvrit le Crédit Social. Ce livre est un recueil des conférences données à la radio et télévision de 1958 à 1964.  

Inauguration officielle et bénédiction

Par Marcelle Caya le lundi, 01 janvier 2018. Dans Développement

de la Maison Saint-Michel en Équateur

On peut lire au Paragraphe 3 du document conciliaire Apostolicam Actuositatem sur l’apostolat des laïcs : « Les laïcs tiennent de leur union même avec le Christ Chef, le devoir et le droit d’être apôtres. Insérés qu'ils sont par le baptême dans le Corps Mystique du Christ, fortifiés grâce à la confirmation par la puissance du Saint-Esprit, c'est le Seigneur lui-même qui les députe à l'apostolat. »

En 1935, Louis Even commença au Canada, son combat comme laïc, pour un monde plus juste. Aujourd'hui nous pouvons voir concrètement les fruits de cette première semence, grâce à l’engagement de plusieurs apôtres qui ont suivi Louis Even depuis le début avec persévérance et amour: l'arbre maintenant prend racine en Amérique latine.

Carlos et Teresa ReyesUn exemple d'engagement total, c’est celui de  M. Carlos Reyes et de son épouse Teresa Reyes qui, en 2003, à la suite de leur participation au « Siège de Jéricho » (semaine d'adoration devant le Saint-Sacrement) à la Maison Saint-Michel au Canada, prirent la décision de quitter un emploi lucratif pour s'engager entièrement.

Ils endossèrent pleinement l'idéal des Pèlerins de saint Michel de répandre la solution pour éliminer la pauvreté dans le monde.

M. Carlos, originaire de l’Équateur, s'engagea à la traduction et à l'édition de la revue Vers Demain en langue espagnole, ce fut la fondation de la revue San Miguel qui en est maintenant à son 75e numéro. Mme Teresa, originaire de Pologne, participe à la traduction d’articles pour la revue Michael en langue polonaise et pour la revue San Miguel en espagnol.

Ils ont depuis multiplié contacts, rencontres, conférences, réunions de formation, en Équateur, au Canada, en Espagne, en Pologne, aux États-Unis et dans plusieurs pays de l'Amérique Latine. Ils ont organisé et tenu plusieurs sessions d'étude sur la Démocratie Économique et plusieurs "Sièges de Jéricho" à Quito et à Guayaquil, en Équateur. Carlos tient un cours en ligne sur la Démocratie Économique et la Doctrine Sociale de l'Église.

Pour transmettre le message de Louis Even actualisé, Carlos, avec le support de la Maison-mère du Canada, a complété avec succès, un master en Doctrine Sociale de l'Église, à l’Université Pontificale de Salamanque à Madrid, en Espagne.

Carlos et Teresa brûlent du désir de voir l’œuvre de Louis Even continuer et se répandre dans toute l'Amérique.

Les Pèlerins de St-Michel et Mgr Castillo PinoAu centre, Mgr Edouardo Castillo Pino, évêque
auxiliaire de l’archidiocèse de Portoviejo.

La construction d’une Maison Saint-Michel en Équateur, fruit de plusieurs années de dévouement, initiative de M. et Mme Reyes, est soutenue par la Maison-mère du Canada.

Nous avons eu le grand bonheur d’avoir aussi présent monsieur Renaud Laillier de France, Pèlerin de saint Michel et collaborateur assidu, Mlle Celza Bonilla, bonne amie des Pèlerins de saint Michel de Kitchener Canada et moi-même, Marcelle Caya, Pèlerine de saint Michel à plein temps, déléguée par le bureau de direction de la Maison Saint-Michel du Canada, de participer à l'inauguration de la Maison Saint-Michel de l’Équateur. Nous y avons été reçus avec empressement par Carlos et Teresa Reyes, nos apôtres de l’Équateur.

La maison est située à Chaquibamba quartier de Guyallabamba à 42 km de Quito au milieu des montagnes, le paysage est magnifique.

La levée de la première pelletée de terre fut faite par Mgr Fausto Trávez Trávez, archevêque de Quito et primat de l’Équateur. Après neuf mois, de travaux ardus, et de germination est né ce magnifique fruit missionnaire.

Carlos et Teresa travaillent toujours en bonne collaboration avec les autorités de l'Église de l’Équateur. Le 7 août 2017 les Pèlerins de Saint-Michel de l'Équateur avaient reçu le grand honneur d'un décret autorisant l'érection d'une chapelle privée en la Maison Saint-Michel, décret signé par Mgr Fausto Trávez Trávez.

Le premier objectif de la Maison Saint-Michel de l’Équateur est la formation intégrale des personnes. Comme au Canada, il s'y organise des sessions d'étude qui commencent par une formation sur le pilier de la foi catholique; et pour approfondir Démocratie Économique à la lumière de la doctrine sociale de l’Église Catholique. Le deuxième objectif est d'avoir un endroit de formation pour des jeunes qui voudront bien s'engager à approfondir leur foi et à répandre cette solution d'un monde plus chrétien et plus juste.

Nous souhaitons et prions pour que des jeunes hispaniques comprennent le rôle des laïcs dans l’Église et s’investissent dans cette nouvelle évangélisation pour la réalisation de la justice sociale.

Renaud Laillier et moi-même avons pu apprécier l'expertise de Carlos Reyes, orchestrant en maître les derniers travaux et nous y avons participé quelque peu.
Nous avons eu l'honneur de participer à l'installation de la grande statue de saint Michel de l'entrée de la maison, ainsi que la grâce et la joie d'être présent, avec une quarantaine de personnes, pour la première messe qui fut célébrée le 21 octobre dans la chapelle de l'Immaculée par Mgr Edouardo J. Castillo Pino, évêque auxiliaire de l’archidiocèse de Portoviejo.

Mgr Fausto Trávez TrávezMgr Edouardo apprécie le travail du couple Reyes et comprend bien l’importance de la correction du système financier actuel, pour plus de justice et de paix.
Le 23 octobre 2017 Mgr Fausto Trávez Trávez a accepté de se rendre à Chaquibamba pour l'inauguration officielle et la bénédiction de la Maison saint Michel de l’Équateur, ainsi que de célébrer la Sainte Messe dans la chapelle de l'Immaculée de la nouvelle maison.

Mgr Fausto nous a parlé de sa dévotion envers Saint Michel depuis son jeune âge. Il a grandement apprécié notre apostolat de la croisade du rosaire, qui consiste à la visite aux familles avec deux objectifs, prier une dizaine du chapelet avec la famille visitée, et les abonner à Vers Demain, qui leur permet d'avoir en main une bonne revue d'informations et de formation.

Ces deux événements ont été suivis d'une séance d'informations sur l’œuvre des Pèlerins de saint Michel, inaugurant ainsi la salle de conférences de la maison, ainsi que d'un agape qui nous a permis de fraterniser avec les collaborateurs, les bienfaiteurs, les amis et les invités.

Chapelle de l’Immaculée de la nouvelle maison des Pèlerins en Équateur.Renaud Laillier nous communique ses impressions :

« Voici donc l'Œuvre de Louis Even désormais officiellement implantée en Amérique Hispanique ! Quelle belle réalisation !

« Cette implantation de l'Œuvre du crédit social en Amérique Hispanique est la meilleure extension possible du Mouvement créditiste qu'on peut souhaiter dans la perspective future spirituelle et matérielle.

« Encore un très grand merci mes amis d'avoir matérialisé les grâces de Dieu qui m'ont été envoyées. Deo gratias, Ave Maria ! » – Renaud Laillier

Carlos et Teresa Reyes nous partagent les derniers événements après l’inauguration de la maison :

« Au mois de décembre, au début de la période de l'Avent, le curé de Guayllabamba, nous a demandé de faire une retraite pour les membres des groupes laïcs de la paroisse à laquelle ont assisté plus de 150 personnes. L’accueil était très bon et la Mission de San Miguel fut très bien reçue.

« Avec la Grâce de Dieu, nous avons commencé le programme de formation en janvier et février avec deux retraites d'une journée chacune. L'une sera, si Dieu le veut le 27 janvier pour les femmes et le 10 février pour les hommes.

« Après cet "apéritif" au menu, nous commencerons avec la grâce de Dieu et avec force la session d’études sur le Crédit Social et la Doctrine Sociale de l’Église du 21 au 24 février. » – Carlos et Teresa Reyes

Ce fut une expérience très enrichissante de vivre dans ce beau pays, dans une autre culture, culture plus humaine et plus fraternelle. Nous avons apprécié de vivre ensemble, de prier ensemble. Nous remercions Dieu pour ce développement de l’œuvre des Pèlerins de saint Michel en Amérique latine.

Maison Saint-Michel de l'ÉquateurFaçade de la nouvelle Maison Saint-Michel de l’Équateur, avec la statue de saint Michel archange.

Auteur :

Poster un commentaire

Vous êtes indentifier en tant qu'invité.

Panier

Dernière parution

Infolettre & Magazine

Faire un don

Faire un don

Haut