EnglishEspañolPolskie

Vinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.x
Crédit Social et commerce international

Il faut répandre le journal Vers Demain

Par Jocelyne Fecteau-Gagnon le vendredi, 01 octobre 2010. Dans Congrès

M. et Mme Jean-Marie Gagnon
M. et Mme Jean-Marie Gagnon 527 abonnements de recueillis dans l’année

Si nous voulons faire le porte en porte, il ne faut pas penser humainement, car le démon nous inspire toutes sortes de pensées négatives qui ne nous encourageront sûrement pas à aller de l’avant. On se dit: “Je suis fatigué. Il fait trop froid. Il fait trop chaud. Qu’est-ce que je vais dire ? Qu’est-ce qu’ils vont dire ?”

Pour se mettre dans l’esprit évangélique, mettons-nous à la portée de la main des beaux textes, des phrases «clés» qui vont nous réchauffer le cœur et nous faire brûler d’amour pour le bon Dieu et nos frères. En voici deux:

1er : Parole du Pape Jean-Paul II: «Tout effort sincère pour construire un monde meilleur est accompagné de la bénédiction de Dieu et toute semence de justice et d’amour plantée dans le temps présent donnera son fruit pour l’éternité».

2ème : Parole de Sa Sainteté le Pape Benoît XVI : «Le chrétien est invité à s’engager dans la construction des sociétés justes où tous reçoivent le nécessaire pour vivre selon leur dignité humaine et où la justice est vivifiée par l’amour».

Le Crédit social met l’argent à sa place. Après avoir fait quelques lectures aussi inspirantes, cela devient une nécessité de partir à l’apostolat pour aller porter la grande lumière du Crédit Social et aller secourir nos frères qui ont perdu la foi.

“Il faut répandre notre journal catholique et patriotique, Vers Demain. Pressons-nous. Cela apportera des conversions innombrables en éclairant notre peuple endormi, à l’esprit faussé par la télévision et par toute cette publicité mensongère.

Les gens sont tellement endormis qu’ils se sont laissés dépouiller du bien le plus précieux, «la foi catholique». Ils ne pratiquent plus et sont d’une indifférence à nous glacer le sang. Une jeune dame à qui nous demandions de signer la pétition pour que la religion catholique soit enseignée dans nos écoles catholiques, nous a laissé savoir qu’elle ne pratiquait pas elle-même et qu’elle n’était pas disposée de ce fait d’aller faire la leçon aux laïcistes. Et ce qu’il y a d’affreusement triste, c’est qu’il y en a plusieurs dans son cas.

‘Seigneur, sauvez le monde noyé dans l’amour des choses créées, oublieux de son Créateur et Père, et de sa destinée surnaturelle.’

Il faut se convertir chacun et chacune de nous à une vie de donnée pour la grande cause du Crédit Social qui est le christianisme appliqué en économique. Cela demande de l’héroïsme, alors tant mieux, car la conversion de notre peuple ne se fera pas sans sacrifices, sans peines et sans actes héroïques de notre part. Le Christ nous a donné l’exemple héroïque de grandes souffrances car il est mort sur la croix pour le rachat du monde.

Lisons le journal Vers Demain, relisons-le afin de faire pénétrer le Crédit Social dans toutes les fibres de notre cœur et de notre intelligence, alors nous serons convaincus que nous vaincrons, bien sûr avec l’aide du Ciel, toutes les résistances.”

  • Qui sont les vrais Maîtres du Monde?

    Qui sont les vrais maitres du mondeLe système bancaire actuel est pur banditisme, quiconque s’est donné la peine d’étudier la question, (la création de crédit-monnaie-dette par les banques et le contrôle absolu de l’intermédiaire d’échange par les banques), n’en peut douter. Mais c’est un banditisme légalisé c’est-à-dire qu’en conduisant ce racket au profit d’une petite clique d’individus sur le dos du public, les banques restent dans les limites de leur charte, c’est la «patente» accordée par le gouvernement souverain à une machine qui saigne et tue l’humanité.

  • Dieu ou Satan (1ère partie) Toute la terre est au Seigneur

    Nous voulons Dieu dans nos familles;
    nous voulons Dieu dans nos écoles

    Jésus couronnéL’article suivant est la première partie d’une conférence donnée à Montréal par Louis Even, le 6 janvier 1974. Cette conférence fut enregistrée sur bande magnétique. Nous la publions par écrit.

    On remarquera le style parlé et non écrit. Quand l’orateur a devant lui tout un auditoire qui applaudit, il n’a pas les mêmes tournures de phrases que lorsqu’il écrit.

    Il faut entendre cette voix de Louis Even à 89 ans tonner avec force contre les agents de Satan, et soulever avec enthousiasme des apôtres pour les lancer au combat. On dirait que déjà il a trouvé cette jeunesse éternelle qui l’anime depuis qu’il est au Ciel. En janvier 1974, Louis Even n’avait plus que neuf mois à vivre sur terre. Il gravissait les dernières marches de sa montée vers Dieu. On dirait qu’on sent de plus en plus ce grand chrétien s’approcher de son Créateur, de son Sauveur et de la douce Immaculée qu’il aimait tant. Avant sa conférence, Louis Even avait fait chanter le beau cantique: «Nous voulons Dieu dans nos familles. Nous voulons Dieu dans nos écoles....»

    Gilberte Côté-Mercier

  • L'Île des naufragés Fable qui fait comprendre le mystère de l'argent

    Sauvés du naufrage«L'Île des naufragés» fut l'un des premiers écrits par Louis Even, et demeure l'un des plus populaires pour faire comprendre la création de l'argent. Il est disponible sous forme de circulaire de 8 pages (format tabloïd), que vous pouvez commandez de Vers Demain, en plusieurs langues: français, anglais, espagnol, italien, allemand, polonais, portugais.

Dernière parution

Faire un don

Faire un don

Haut