EnglishEspañolPolskie

Vinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.x
Crédit Social et commerce international

Honneur à saint Joseph

le mercredi, 01 mars 2017. Dans Saints & Bienheureux

La Sainte FamillePèlerins et Pèlerines de saint Michel dans notre désir d’évangélisation pour un monde meilleur faisons l’apostolat de la croisade du Rosaire de porte à porte, pour visiter les familles afin de prier avec elles et de leur présenter notre message de justice sociale.

Le jour de la fête de saint Joseph nous avons confié notre journée d’apostolat de façon bien particulière à ce saint protecteur du Canada.

À chacune de nos visites, nous précisons aux familles que c’est aujourd’hui la fête de saint Joseph.

Chez Italo et Rosanna D. nous leur demandons, comme nous le faisons à chaque visite, si nous pouvons réciter avec eux une dizaine de chapelet. Notre demande est acceptée avec grande joie.

Nous remarquons dans le salon une image de saint Joseph, bien installée sur un buffet. Nous disons à Italio et Rosanna:

«Aujourd’hui, dans aucune famille, déjà visitée nous avons vu une image de saint Joseph bien à l’honneur comme chez-vous.»

Mme Rosanna nous explique: «Aujourd’hui, je perpétue une tradition de ma grand-mère en Italie. Le 19 mars de chaque année pour saint Joseph, ma grand’mère accueillait à sa table treize personnes représentant Jésus et les douze apôtres. Ces personnes étaient des voisins, des amis, des pauvres. Ce soir nous recevrons à notre table des membres de notre famille et des amis pour commémorer cette tradition.» Et elle nous montre des photos de sa grand-mère.

Mme Rosanna ajoute: «Aujourd’hui, j’aurais aimé pouvoir participer à la messe en l’honneur de saint Joseph, mais les préparatifs pour le souper n’étant pas terminés, je me suis excusée auprès de saint Joseph, lui disant que je prendrais cependant un moment pour me recueillir et le prier. Et voilà que vous venez pour prier. Quelle délicatesse de la part de saint Joseph!»

Dans les journées d’apostolat auprès des familles, les Pèlerins de saint Michel, se confient aux soins de la Providence de Dieu et à la charité des familles pour un repas, selon l’envoi de Jésus à ses disciples: « Jésus leur prescrivit de ne rien prendre pour la route, mais seulement un bâton; pas de pain, pas de sac…» (Marc 6, 8).

Ce jour-là chez Italo et Rosanna, après la dizaine de chapelet que nous avons récité avec beaucoup de ferveur, comme  nous n’avions pas encore trouvé d’endroit pour prendre un repas et refaire nos forces, nous disons à Mme Rosanna, «N’est-ce pas saint Joseph et votre grand-mère qui nous ont guidées chez vous, parce qu’il est plus de trois heures et nous n’avons pas dîné, accepteriez-vous de nous recevoir à votre table?»

Avec quelle joie et empressement Mme Rosanna nous a servi ce qu’elle avait déjà préparé pour le repas du soir.

Monsieur Italio et Mme Rosanna nous ont dit qu’ils accueillent les Pèlerins de saint Michel chez eux, de temps à autres, depuis plus de quarante ans et ils reçoivent la revue Vers Demain depuis.

Nous avons remarqué également que la messe à la paroisse à laquelle Mme Rosanna aurait voulu participer était à trois heures, et que précisément à cette heure nous étions chez-elle.

Donner à manger à ceux qui ont faim est une des œuvres de miséricorde recommandées durant l’année sainte de la Miséricorde.  Comment ne pas remercier saint Joseph pour son attention bien particulière en cette journée de sa fête et pour les grâces de cette rencontre. Nous voulons en témoigner pour rendre gloire à saint Joseph.  Dieu soit loué!

Marcelle Caya et Diane Roy
Pèlerines de saint Michel

  • Qui sont les vrais Maîtres du Monde?

    Qui sont les vrais maitres du mondeLe système bancaire actuel est pur banditisme, quiconque s’est donné la peine d’étudier la question, (la création de crédit-monnaie-dette par les banques et le contrôle absolu de l’intermédiaire d’échange par les banques), n’en peut douter. Mais c’est un banditisme légalisé c’est-à-dire qu’en conduisant ce racket au profit d’une petite clique d’individus sur le dos du public, les banques restent dans les limites de leur charte, c’est la «patente» accordée par le gouvernement souverain à une machine qui saigne et tue l’humanité.

  • Dieu ou Satan (1ère partie) Toute la terre est au Seigneur

    Nous voulons Dieu dans nos familles;
    nous voulons Dieu dans nos écoles

    Jésus couronnéL’article suivant est la première partie d’une conférence donnée à Montréal par Louis Even, le 6 janvier 1974. Cette conférence fut enregistrée sur bande magnétique. Nous la publions par écrit.

    On remarquera le style parlé et non écrit. Quand l’orateur a devant lui tout un auditoire qui applaudit, il n’a pas les mêmes tournures de phrases que lorsqu’il écrit.

    Il faut entendre cette voix de Louis Even à 89 ans tonner avec force contre les agents de Satan, et soulever avec enthousiasme des apôtres pour les lancer au combat. On dirait que déjà il a trouvé cette jeunesse éternelle qui l’anime depuis qu’il est au Ciel. En janvier 1974, Louis Even n’avait plus que neuf mois à vivre sur terre. Il gravissait les dernières marches de sa montée vers Dieu. On dirait qu’on sent de plus en plus ce grand chrétien s’approcher de son Créateur, de son Sauveur et de la douce Immaculée qu’il aimait tant. Avant sa conférence, Louis Even avait fait chanter le beau cantique: «Nous voulons Dieu dans nos familles. Nous voulons Dieu dans nos écoles....»

    Gilberte Côté-Mercier

  • L'Île des naufragés Fable qui fait comprendre le mystère de l'argent

    Sauvés du naufrage«L'Île des naufragés» fut l'un des premiers écrits par Louis Even, et demeure l'un des plus populaires pour faire comprendre la création de l'argent. Il est disponible sous forme de circulaire de 8 pages (format tabloïd), que vous pouvez commandez de Vers Demain, en plusieurs langues: français, anglais, espagnol, italien, allemand, polonais, portugais.

Dernière parution

Faire un don

Faire un don

Haut