EnglishEspañolPolskie

Vinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.x
Crédit Social et commerce international

Homélie du Père Tryphon Bonga, samedi 26 juin 2010

le dimanche, 01 août 2010. Dans Homélies

Bien-aimés (ées) dans le Seigneur,

Les textes de la liturgie de ce matin sont riches d’enseignement pour nous. Dans la première lecture il est dit:

”Mes yeux sont ravagés par les larmes, mes entrailles frémissent, mon cœur défaille, à cause du désastre de la ville de mon peuple, car les enfants et les tout-petits s’effondrent dans les rues de la cité. Ils demandent à leur mère: où sont le blé et le vin ?

”Aujourd’hui encore dans le monde des milliers d’enfants, de personnes crient de même et vivent dans le dénuement complet, ils sont affamés. Pourquoi ? N’y aurait-il pas de quoi les nourrir, les vêtir ? Ce n’est pas la nourriture qui manque, mais c’est comme le disait Louis Even, les hommes ont créé une structure artificielle pour mettre un obstacle entre les biens et les besoins et pour que les deux ne se joignent pas. Et pourquoi les financiers se durcissent-ils dans une telle position ?

Parce que beaucoup de prophètes au lieu de dénoncer ce mal se montrent complaisants, proclament des visions trompeuses au lieu de dévoiler ces fautes qui font de l’être humain un vil jouet des puissants. Il nous appartient à nous chrétiens de nous montrer bons prophètes en levant les mains vers le Seigneur pour sauver les petits enfants et tous ceux qui meurent de faim.

D’où votre travail et œuvre sont très admirables et s’inscrivent en droite ligne de ce combat contre l’instrumentalisation de l’être humain. En insistant sur la confiance de vivre ensemble, vous montrez par là que Dieu a tout créé et nous a tout donné et chaque être humain doit jouir avec satisfaction de ce que Dieu nous a donné.

Mais dans cette lutte vous pourriez être tentés de vous sentir seuls et abandonnés; vous pourriez céder au découragement. Le texte de l’évangile de ce jour nous donne une réponse de foi:

”Aussi je vous le dis: Beaucoup viendront de l’orient et de l’occident et prendront place avec Abraham, Isaac et Jacob au festin du Royaume des cieux, et les héritiers du Royaume seront jetés dehors...”

En effet, le fait que votre œuvre attire de nombreux évêques et prêtres qui viennent d’Afrique et d’ailleurs me semble un signe d’espérance, car ils ont au loin perçu que votre travail est un travail de justice qui contribue à lutter contre les structures injustes du système d’argent. Il faut persévérer et tenir bon en comptant toujours sur la grâce du Seigneur pour le triomphe du Crédit Social. Que le Seigneur bénisse cette œuvre et toutes les personnes qui s’y consacrent pour sa plus grande gloire et le salut de nos frères et sœurs !

Abbé Tryphon Bonga
prêtre de RDC

  • Qui sont les vrais Maîtres du Monde?

    Qui sont les vrais maitres du mondeLe système bancaire actuel est pur banditisme, quiconque s’est donné la peine d’étudier la question, (la création de crédit-monnaie-dette par les banques et le contrôle absolu de l’intermédiaire d’échange par les banques), n’en peut douter. Mais c’est un banditisme légalisé c’est-à-dire qu’en conduisant ce racket au profit d’une petite clique d’individus sur le dos du public, les banques restent dans les limites de leur charte, c’est la «patente» accordée par le gouvernement souverain à une machine qui saigne et tue l’humanité.

  • Dieu ou Satan (1ère partie) Toute la terre est au Seigneur

    Nous voulons Dieu dans nos familles;
    nous voulons Dieu dans nos écoles

    Jésus couronnéL’article suivant est la première partie d’une conférence donnée à Montréal par Louis Even, le 6 janvier 1974. Cette conférence fut enregistrée sur bande magnétique. Nous la publions par écrit.

    On remarquera le style parlé et non écrit. Quand l’orateur a devant lui tout un auditoire qui applaudit, il n’a pas les mêmes tournures de phrases que lorsqu’il écrit.

    Il faut entendre cette voix de Louis Even à 89 ans tonner avec force contre les agents de Satan, et soulever avec enthousiasme des apôtres pour les lancer au combat. On dirait que déjà il a trouvé cette jeunesse éternelle qui l’anime depuis qu’il est au Ciel. En janvier 1974, Louis Even n’avait plus que neuf mois à vivre sur terre. Il gravissait les dernières marches de sa montée vers Dieu. On dirait qu’on sent de plus en plus ce grand chrétien s’approcher de son Créateur, de son Sauveur et de la douce Immaculée qu’il aimait tant. Avant sa conférence, Louis Even avait fait chanter le beau cantique: «Nous voulons Dieu dans nos familles. Nous voulons Dieu dans nos écoles....»

    Gilberte Côté-Mercier

  • L'Île des naufragés Fable qui fait comprendre le mystère de l'argent

    Sauvés du naufrage«L'Île des naufragés» fut l'un des premiers écrits par Louis Even, et demeure l'un des plus populaires pour faire comprendre la création de l'argent. Il est disponible sous forme de circulaire de 8 pages (format tabloïd), que vous pouvez commandez de Vers Demain, en plusieurs langues: français, anglais, espagnol, italien, allemand, polonais, portugais.

Panier

Dernière parution

Faire un don

Faire un don

Haut