EnglishEspañolPolskie

Vinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.x
Crédit Social et commerce international

Grande manifestation anti-avortement à Madrid

le jeudi, 01 octobre 2009. Dans Avortement

1,2 millions de personnes sont descendues dans les rues à Madrid pour protester contre la tuerie des enfants dans le sein de leur mère. Ici au Québec, la médecine en a tué tellement que le peuple ne peut plus se reproduire.

Lefigaro.fr (avec AFP) le 17 octobre 2009

Plus d’un million de personnes ont participé à cette mobilisation, selon les organisateurs. Ils protestaient contre le projet de libéralisation de l’avortement qui permettrait d’avorter librement dans un délai de 14 semaines.

Personnes âgées, familles avec enfants et poussettes, groupes d’adolescents, religieuses et curés: une marée humaine a envahi le centre de la capitale espagnole. Ils étaient plus d’un million de catholiques soutenus par l’Eglise et la droite, à manifester samedi à Madrid, contre le projet de libéralisation de l’avortement du gouvernement socialiste. Les organisateurs ont chiffré à 1,5 million de personnes la participation à cette manifestation, tandis que la région de Madrid, gouvernée par les conservateurs, a avancé le chiffre d’1,2 millions de participants.

La manifestation a été organisée par le Forum de la famille, une plateforme d’organisations catholiques conservatrices, qui avait déjà fait descendre des centaines de milliers de manifestants dans la rue en 2005 pour protester contre la loi autorisant le mariage homosexuel. Ici, il s’agit d’aller encore plus loin que la seule critique du projet de loi. «Le message de fond est que le débat ne sera pas clos tant qu’il y aura un seul avortement en Espagne», a déclaré son président, Benigno Blanco, au quotidien catholique ABC.

L’ancien chef du gouvernement conservateur José Maria Aznar (1996-2004) et plusieurs élus de la droite, dont la présidente de la région de Madrid, Esperanza Aguirre et la secrétaire générale du Parti populaire (PP) Maria Dolores de Cospedal, ont participé à cette marche. L’avortement des mineures est très controversé.

Dernières circulaires

Qui sont les vrais maîtres du monde ?

Le système bancaire actuel est pur banditisme, quiconque s’est donné la peine d’étudier la question, (la création de crédit-monnaie-dette par les banques et le contrôle absolu de l’intermédiaire d’échange par les banques), n’en peut douter. Mais c’est un banditisme légalisé c’est-à-dire qu’en conduisant ce racket au profit d’une petite clique d’individus sur le dos du public, les banques restent dans les limites de leur charte, c’est la «patente» accordée par le gouvernement souverain à une machine qui saigne et tue l’humanité.

Un nouveau système financier efficace

Le système financier efficace dont il va être question dans cette brochure, c’est le système financier connu généralement sous le nom de Crédit Social (ou Démocratie Économique), encore appliqué nulle part, mais dont les principes furent établis par l’ingénieur économiste écossais, Clifford Hugh Douglas, publiés par lui pour la première fois en 1918, propagés depuis par toute une école dans maints pays.

Le Dividende Social

Qu’est-ce que vous dites-là? Que le Dividende Social respecterait la planète et que la société de consommation est destructrice de la planète?

Oui! Avec la technologie, avec le progrès, le travail humain est de moins en moins nécessaire pour la production. La pénurie actuelle de main-d’œuvre dans certaines régions est un problème temporaire, un problème démographique.

Témoignages sessions d'étude

Deux fois par année, nous invitons des évêques, prêtres et laïcs, surtout d’Afrique, à nos semaines d’étude sur le Crédit Social à notre maison-mère de Rougemont au Canada. Voici les commentaires de quelques-uns de ces évêques, prêtres et laïcs.

Panier

Dernière parution

Faire un don

Faire un don

Haut