Logo Vers Demain
Journal de patriotes catholiques
Pour la réforme économique
du Crédit Social

Drapeau États-UnisDrapeau PologneDrapeau Mexique

facebookyoutubeGoogle+
Vinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.x
Crédit Social et commerce international
Loading Player...
Voir plus de vidéos sur le Crédit Social
 
Loading Player...
Voir plus de vidéos sur la chaîne Youtube du Vatican

Dernières nouvelles

Événements à venir

  • Session d’étude sur la démocratie économique 2017

    la démocratie économiqueSession d’étude sur la démocratie économique à la Maison de L'Immaculée à Rougemont du 21 au 28 septembre 2017

    «L'argent au service de la personne par un revenu social à tous!»

  • Réunion mensuelle à Rougemont

    Une réunion mensuelle avec les rapports des activités, les développements, ainsi que des conférences sur la spiritualité et le Crédit Social a lieu à la Maison de l'Immaculée à Rougemont à tous les quatrièmes dimanche de chaque mois...

  • Réunion mensuelle de Montréal

    Map réunion MontréalRéunion mensuelle le 2e dimanche de chaque mois

    Église saint Gilbert, métro saint Michel, autobus 141.

    5415 Rue Jean-Talon, Saint-Léonard, QC

     

     

  • Congrès des Pèlerins de saint Michel 2017

    Le congrès 2016 des Pèlerins de saint Michel se tiendra les 30 septembre, 1er et 2 octobre 2017.

    Vous êtes cordialement invité à participer à la semaine d'étude du Crédit Social en français qui se tiendra du 21 au 28 septembre inclusivement.

    Bienvenue à tous!

Expansion de la pauvreté et de la misère dans les pays africains

le vendredi, 01 octobre 2010. Publié dans Homélies

Nous publions l’homélie de Son Exc. Mgr François Lapierre, notre évêque du diocèse de Saint-Hyacinthe, lors d’une messe paroissiale concélébrée à Marieville, le mercredi de la semaine d’étude, avec de M. l’abbé Gérald Ouellet, notre curé, des évêques et des prêtres en visite à Rougemont.

Congressistes et paroissiens assistaient à la Messe. Après avoir salué Nosseigneurs, les évêques et les prêtres, ainsi que l’ambassadeur de Côte d’ivoire, Mgr Lapierre prononça son homélie:

... Je vous salue et je vous dis ma joie que vous puissiez être là. Je sais bien que c’est dans le contexte de votre rencontre que vous vivez à Rougemont, que vous êtes ici. J’aimerais également remercier nos amis, les Pèlerins de saint Michel qui rendent possible cette rencontre qui nous permet d’être ensemble ce matin et de célébrer cette Eucharistie qui nous rappelle l’unité du Corps de l’Église.

Nous avons à l’évêché, ici, de Saint-Hyacinthe, deux prêtres africains qui vivent avec nous, nous avons un Bénédictin qui est du Congo, qui étudie actuellement à l’institut de technologie agricole, à Saint-Hyacinthe, et nous avons également un prêtre du Bénin qui est en train de faire un post-Doctorat sur l’enseignement social de l’Église, sur ce problème si important de la dette des pays africains et qui étudie à l’Université de Sherbrooke.

Un fossé entre l’Occident et les pays du tiers monde

Et ce prêtre m’a prêté dernièrement un livre qui a pour titre «La Haine de l’Occident». C’est un livre écrit par un Suisse bien connu, Jean Ziegler. Dans ce livre, Jean Ziegler montre qu’il y a présentement dans le monde, nous le savons, mais il le montre dans des évènements, il le montre dans des faits bien concrets, il montre que nous vivons dans un monde qui est profondément divisé, dans un monde qui est profondément marqué par cette histoire, qui existe déjà depuis plusieurs siècles et qui fait qu’il s’est créé un fossé toujours plus grand entre l’Occident et les pays en général qu’on dit du Sud, qu’on appelait du tiers monde ou des pays qui vivent aujourd’hui dans des situations économiques, politiques difficiles. Il montre bien dans ce livre que cette réalité est tout à fait dévastatrice pour le monde dans lequel nous vivons.

Eh bien ! ce matin, je ne suis pas venu ici pour vous instruire sur un problème que vous connaissez mieux que moi, qui est ce problème de cette profonde division du monde dans lequel nous vivons aujourd’hui où il y a, nous le savons, une accumulation de la richesse d’un côté et où il y a une expansion de la pauvreté et de la misère dans beaucoup d’autres parties du monde. Tout cela est bien contraire au grand projet du Seigneur, au grand projet de Dieu qu’est le royaume des cieux.

Nous voyons ce matin comment Jésus prenait à peine le temps de dormir pour annoncer le royaume des cieux. Il est dit: “Au coucher du soleil, tous ceux qui avaient des infirmes atteints de maladie, alors Jésus était là en train de les guérir. Des esprits mauvais sortaient de beaucoup d’entre eux en criant: ‘Tu es le Fils de Dieu’. On dit: ‘Quand il fit jour, il sortit et se retira dans un endroit désert’. Nous voyons comment Jésus prenait à peine le temps de dormir pour annoncer ce royaume des cieux qui est un royaume de justice et de paix.

Nous voyons donc comment le Seigneur a vécu totalement donné à sa mission. Et dans la première lecture de ce jour, nous voyons comment l’apôtre Paul incite la communauté de Corinthe qui était une petite communauté, à ne pas se diviser. Il incite la communauté de Corinthe à vivre dans l’unité.

Il rappelle que ce n’est pas Apollos ou Paul qui sont importants, mais c’est la construction de la communauté, que l’édifice de Dieu, c’est la communauté chrétienne. Cet édifice de Dieu, il est le signe parmi les nations de la présence du Seigneur. Mais si ce signe est divisé, alors on ne fait qu’imiter le monde dans lequel nous vivons, qui est un monde divisé, d’où la très grande importance de l’unité de la communauté chrétienne.

Il est bon qu’il existe des groupes, des mouvements, qu’il existe bien des réalités dans l’Église, mais au-dessus de tout nous devons chercher sans cesse l’unité entre nous, l’unité aussi au-delà de nos frontières. Et cette célébration, ce matin, nous montre bien cette communion qui existe bien au-delà des frontières d’un diocèse ou d’un pays, cette unité, je dirais, qui est l’action même de Dieu. Alors, cette Eucharistie que nous célébrons ce matin nous rappelle que le Seigneur refait constamment notre unité, notre unité intérieure mais aussi l’unité de l’Église, l’unité de nos diocèses, l’unité de nos communautés chrétiennes.

Ce que Paul rappelait aux Corinthiens, il nous le rappelle encore aujourd’hui à nous qui vivons en ce début du vingt et unième siècle et qui avons à faire face à des défis qui sont énormes, mais des défis où nous ne marchons pas seuls, le Seigneur est avec nous. C’est ce que nous rappelle cette Eucharistie que nous allons célébrer ce matin, pour que votre rencontre, pour que vos échanges de ces jours puissent porter beaucoup de fruits et aider à la paix et à la justice, au renouveau du monde où nous vivons. Amen

† Mgr François Lapierre, p.m.é.