Logo Vers Demain
Journal de patriotes catholiques
Pour la réforme économique
du Crédit Social

Drapeau États-UnisDrapeau PologneDrapeau Mexique

facebookyoutubeGoogle+
Vinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.x
Crédit Social et commerce international
Loading Player...
Voir plus de vidéos sur le Crédit Social
 
Loading Player...
Voir plus de vidéos sur la chaîne Youtube du Vatican

Dernières nouvelles

Événements à venir

  • Session d’étude sur la démocratie économique 2017

    la démocratie économiqueSession d’étude sur la démocratie économique à la Maison de L'Immaculée à Rougemont du 21 au 28 septembre 2017

    «L'argent au service de la personne par un revenu social à tous!»

  • Réunion mensuelle à Rougemont

    Une réunion mensuelle avec les rapports des activités, les développements, ainsi que des conférences sur la spiritualité et le Crédit Social a lieu à la Maison de l'Immaculée à Rougemont à tous les quatrièmes dimanche de chaque mois...

  • Réunion mensuelle de Montréal

    Map réunion MontréalRéunion mensuelle le 2e dimanche de chaque mois

    Église saint Gilbert, métro saint Michel, autobus 141.

    5415 Rue Jean-Talon, Saint-Léonard, QC

     

     

Esclavage de la race humaine par la technologie de la micropuce

Écrit par Melvin Sickler le mercredi, 31 décembre 2008. Publié dans Micropuces

Selon les plans des financiers internationaux tout l’argent liquide (papier monnaie et pièces de métal) va disparaître complètement pour être remplacé par l’argent électronique qui sera d’abord utilisé au moyen des cartes à puce, qui seront elles-mêmes remplacées par la micropuce implantée sous la peau de l’individu. La technologie requise a été testée pendant des décennies sur des animaux et actuellement elle est testée sur des êtres humains.

Achats sans argent ni carte

En mai 2002, une nouvelle de Houston, Texas, nous apprenait que les clients du magasin Kroger pouvaient obtenir leurs grosseries sans numéraires, sans chèque, ni carte de crédit, mais seulement en utilisant une nouvelle machine appelée «Touch-n-Pay (toucher et payer). Le client pose son doigt sur la machine (lecteur biométrique). L’empreinte du doigt est examinée et le montant des achats est automatiquement déduit du compte de banque de l’acheteur.

En mai 2002, on annonçait aussi que par l’implantation d’électrodes de la taille d’un cheveu dans les cerveaux des rats, les scientifiques des Etats-Unis pouvaient contrôler à distance ces rongeurs en les faisant tourner, grimper, sauter…

Une nouvelle carte d'identité

En septembre 2002, une nouvelle carte d’identité a été présentée, qui sera imposée à tous les citoyens américains. Dans la partie supérieure à gauche de la carte nous y lisons les mots: «United State identification» avec les lettres USID. Les mots «Department of Homeland Security» (Le Ministère de la sécurité intérieure) apparaissent en dessous du numéro de l’assurance sociale et en dessous de ce numéro la date de naissance. Ensuite, il y a le nom de la personne avec des informations de base telles que la ville du résident. Complètement à droite sur la carte d’identité se situe la photographie de l’individu, gravée au laser avec un mécanisme d’identification à fréquence radio sur la photo.

Puce électronique sous la peau

En octobre 2002, Applied Digital Solutions lançait une campagne nationale pour la promotion de la VeriChip, une micropuce de la taille d’un grain de riz mais qui peut-être implantée sous la peau des humains. Une puce électronique a été injectée sous la peau de personnes choisies qui leur permet d’ouvrir automatiquement des portes, de mettre le courant électrique pour la lumière et d’exécuter d’autres petits miracles.

Le chercheur Kevin Warwick de l’Université Reading en Angleterre, est un des principaux promoteurs de l’utilisation potentielle sans limites de ces micropuces. Les médias ont beaucoup parlé de la famille Jacob, de Boca Raton, en Floride, qui s’est fait implanter la micropuce sous la peau en 2002.

L'étiquette RFID

Il y a aussi une nouvelle technologie de dépistage qui sera utilisée pour étiqueter tous les produits du monde. L’acronyme de cette technologie est RFID (Radio Frequency Identification), puces d’identification par fréquence radio. Les étiquettes RFID furent premièrement réduites à la moitié de la taille d’un grain de sable.

MicropuceLe 14 février 2007, Hitachi présentait le mu-chip RFID, la plus petite et la plus mince micropuce du monde qui mesure seulement 0,05 x 0.05 millimètre. Jusqu’alors, la puce la plus petite était le «Hitachi mu-chip», mesurant seulement 0.4 x 0.4 millimètre. Sur la photo en haut de cette page, considérez la taille de la mu-chip RFID sur le bout d’un doigt humain. (Oui, c’est le petit point noir!)

Maintenant, comparez cette puce avec les nouvelles puces RFID qui sont soixante fois plus petites que celle reproduite sur la photo. Cette nouvelle puce RFID contient 128 octets de mémoire fixe pour placer un nombre unique de 38 chiffres, comme leur prédécesseur.

Elles captent un signal radio et répondent en transmettant leur code d’identification unique. Quand vous quitterez le magasin avec les articles qui ont l’étiquette RFID, les lecteurs à la porte enregistreront les articles que vous avez achetés et factureront automatiquement votre compte sans besoin d’argent comptant. Les ordinateurs à la porte relèveront votre puce GPS activée pour vous identifier et le faire correspondre au code électronique du produit pour facturer votre compte.

«Il y a une autre puce appelée poussière électronique communicante. Elle est composée de milliers de détecteurs minuscules appelés poussière d’atomes, qui ont des dispositifs de communication sans fil qui leur sont attachés et qui sont capables de communiquer entre eux automatiquement. Ils sont capables de détecter des vibrations, produits chimiques, radiations, agents biologiques, explosifs, pas, voix, images fixes et même des images video, et de transmettre toute l’information des stations de collection…»

«Ces dispositifs pourraient être employés pour identifier et suivre les traces des gens. Par exemple, supposez que vous participez à quelque protestation ou à une autre activité organisée. Si des policiers ont aspergé ces étiquettes en cet endroit avec cette poussière électronique, chaque individu pourrait être suivi et plus tard identifié à loisir avec des analyseurs d’étiquettes puissants.»

Micropuce injectée aux humains

Le journal The Canadian du 9 janvier 2007, dans un article de Lucien Desjardins, signalait que, maintenant, les docteurs des Etats-Unis et de l’Europe encouragent secrètement l’implantation de la micropuce aux nouveau-nés. Le docteur Kilde a révélé qu’Olof Palme de la Suède, alors Premier Ministre à cette époque, avait déjà donné, en 1973, la permission d’implanter la puce aux prisonniers; et l’ex-directeur général Jan Freese de "Data Inspection"dévoila, qu’au milieu de l’année 1980, la micropuce était implantée aux patients dans les maisons de convalescence.

Avec cette micropuce en vous, vous serez malheureusement suivi partout à travers le monde. Selon le Docteur Kilde, «les micropuces d’aujourd’hui fonctionnent par le moyen des ondes transmises par radio-fréquence, (un signal continu, unique à chaque personne) et elles permettent de suivre les allées et venues de la personne. Avec l’aide des satellites, la personne qui porte la puce sous sa peau peut être retracée partout sur le globe». D’après le Docteur Kilde, les fonctions du cerveau peuvent aussi être contrôlées à distance par des super ordinateurs et peuvent même être modifiées par le changement des fréquences.

Le plan mondial

En 2007, Aaron Russo, producteur et réalisateur de films à Hollywood, a déclaré dans une entrevue que Nick Rockefeller l’avait rencontré pour lui demander d’adhérer au «Council on Foreign Relations». Russo a refusé et a demandé à Rockefeller: «Quel est le but de cet organisme? Vous avez tout l’argent que vous désirez, vous avez tout le pouvoir à votre portée. Quel but poursuivez-vous?» Rockefeller répliqua: «L’objectif final est d’implanter la puce dans tous les êtres humains afin de les surveiller et de permettre aux banquiers et à l’élite de contrôler le monde.»

Certains peuvent soutenir que l’ensemble de la population n’acceptera d’aucune manière l’implantation de la micropuce sous la peau et que ce système techno électronique ressemble beaucoup à la science-fiction. Mais nous savons que c’est exactement le programme de la mondialisation.

Tentatives d'imposer la micropuce

Comment nous feront-ils accepter la micropuce? Kevin Haggerty a écrit un article intitulé: "One generation is all they need" (Une génération est tout ce qu’ils ont besoin) dans le numéro du 10 décembre 2006 du quotidien Toronto Star. Il donne un scénario des puces étant d’abord implantées dans les membres des groupes stigmatisés comme: les pédophiles, les terroristes, les trafiquants de drogue, ceux considérés comme le fond du baril de la société. Alors les accusés seront étiquetés pour les arrêter de s’enfuir de la justice. Les prisonniers accueilleront ce développement puisque seulement les implantés d’une puce auront droit à la liberté conditionnelle, les sorties de fin de semaine, ou des peines à purger dans une communauté.

Mais ce système couvrira seulement une infime partie de la société. D’autres groupes stigmatisés, incompris seront visés pour l’implantation de la puce, comme les assistés sociaux, par exemple. Ce sera un système de mouchardage pour intimider les pauvres gens, les sans-abri, les déshérités.

Les employeurs commenceront alors à accepter les implants comme une condition d’embauche. L’armée des États-Unis ira de l’avant en exigeant des puces pour tous les soldats, dans le but d’améliorer le commandement et le contrôle sur le champ de bataille — et d’identifier les morts.

Ensuite le domaine de la sécurité publique suivra. On désirera que les gardiens de sécurité, les policiers et les gardiens de prisons soient implantés de la puce. Les personnes avec des emplois stratégiques voudront elles-mêmes l’avoir.

Des rabais seront accordés aux implantés. Les compagnies offriront des escomptes aux clients qui paieront en employant le moyen de la puce implantée.

L’implantation de la puce deviendra presque absolument nécessaire pour participer aux principales activités de la vie moderne telles qu’acheter et conduire.

Alors en dernier ressort, ceux qui refuseront toujours l’implant seront déclarés ennemis de l’État et pourront être enfermés dans des camps de concentration où ils seront torturés et même mis à mort, comme nous l’avons vu jadis dans les pays soviétiques communistes.

Devenez des apôtres de la vérité

Maintenant, le temps est arrivé de vous renseigner vous-même et de renseigner tout le monde sur les dangers de la micropuce. Distribuez des circulaires de Vers Demain pour renseigner le plus possible de gens sur cette question cruciale. Abonnez les gens au journal Vers Demain, aux journaux anglais et polonais «Michael» et au journal espagnol «San Miguel», afin de les instruire sur les manières de contrecarrer ce plan diabolique du contrôle mondial. Tenez des réunions avec le journal Vers Demain en main et parlez-leur de ce plan diabolique de Satan de contrôler tous les individus de la terre. Récitez le chapelet avant la réunion.

Et agenouillons-nous, prions et demandons au Dieu tout-puissant et à tout le Ciel de nous assister dans cette grande bataille qui est commencée entre les forces de lumière et les forces des ténèbres. Rappelons-nous: c’est l’inaction des bons qui permet le triomphe du mal.

Cet article a été publié par