EnglishEspañolPolskie

Vinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.x
Crédit Social et commerce international

Du Saint-Esprit et de sa descente sur les apôtres

le mardi, 01 janvier 1952. Dans Explication du catéchisme de Québec

Explication du catéchisme de Québec — Chapitre neuvième

*106.— Q. Qu’est-ce que le Saint-Esprit ?

R. Le Saint-Esprit est la troisième personne de la Sainte Trinité.

107.— Q. De qui procède le Saint-Esprit ?

R. Le Saint-Esprit procède du Père et du Fils.

— Le mot procéder veut dire “venir”; les paroles de notre catéchisme signifient donc que le Saint-Esprit vient du Père et du Fils.

Que le Saint-Esprit procède du Père et du Fils, c’est une vérité que nous ne pouvons pas comprendre, mais que nous devons croire parce qu’elle fait partie du mystère de la Sainte Trinité.

Pour nous donner quelque idée de cette vérité, les docteurs de l’Église comparent Dieu le Père au feu, et Dieu le Fils au rayonnement de ce feu, et ils disent que le Saint-Esprit procède du Père et du Fils comme la chaleur procède du feu et du rayonnement de ce feu.

108.— Q. Le Saint-Esprit est-il égal au Père et au Fils ?

R. Oui, le Saint-Esprit est égal au Père et au Fils, et il est Dieu comme le Père et le Fils, puisqu’il possède les mêmes perfections infinies.

*109.— Q. Quel jour le Saint-Esprit descendit-il sur les Apôtres ?

R. Le Saint-Esprit descendit sur les Apôtres le dimanche de la Pentecôte, dix jours après l’ascension de Jésus-Christ.

— Le mot Pentecôte vient d’un mot grec qui signifie “cinquantième”. Ce nom a été donné au jour de la descente du Saint-Esprit sur les Apôtres parce que cet événement s’est accompli cinquante jours après la résurrection de Notre-Seigneur.

110.— Q. Sous quelle forme le Saint-Esprit descendit-il sur les Apôtres ?

R. Le Saint-Esprit descendit sur les Apôtres sous forme de langues de feu.

— Ces langues de feu qui se reposèrent sur chacun des Apôtres montrent les effets produits en eux par le Saint-Esprit: 1. Le feu éclaire; or le Saint-Esprit venait éclairer l’intelligence des Apôtres, afin qu’ils connussent clairement la doctrine de vérité et les moyens à prendre pour en instruire le monde. 2. Le feu échauffe; or le Saint-Esprit venait échauffer le cœur des Apôtres afin qu’ils pussent nous communiquer avec zèle et amour les enseignements chrétiens. 3. Enfin l’apparition du Saint Esprit en forme de langues représente le don miraculeux qu’eurent les Apôtres d’être compris de tous ceux à qui ils parlaient, à quelque pays qu’ils appartinssent.

Le Saint-Esprit était déjà descendu visiblement sur la terre le jour du baptême de Notre-Seigneur sous la forme d’une colombe, symbole d’innocence et de la fécondité des bonnes œuvres.

Il faut remarquer que ni ces langues de feu, ni cette colombe n’étaient le Saint-Esprit, car ces figures étaient visibles, et le Saint-Esprit est invisible puisqu’il est Dieu.

Il faut remarquer encore que le Saint-Esprit n’a pas uni à sa personne ces langues de feu ou cette colombe comme la nature humaine a été unie au Fils de Dieu, car ces formes s’évanouirent peu de temps après leur apparition, au lieu que l’humanité de Jésus-Christ unie à la divinité demeure et demeurera éternellement.

111.— Q. Par qui le Saint-Esprit fut-il envoyé aux Apôtres ?

R. Le Saint-Esprit fut envoyé aux Apôtres par Dieu le Père et par Dieu le Fils.

— Quand nous disons que le Saint-Esprit fut envoyé nous ne voulons pas dire que le Saint-Esprit est inférieur aux deux autres personnes de la Sainte Trinité, mais seulement qu’il procède d’Elles. Le Saint-Esprit, en effet, est égal au Père et au Fils, Dieu comme eux, libre comme eux, etc.

*112.— Q. Pourquoi le Saint-Esprit fut-il envoyé aux Apôtres ?

R. Le Saint-Esprit fut envoyé aux Apôtres pour les éclairer, les fortifier, les mettre en état de prêcher l’Évangile et sanctifier l’Église.

Fortifier les Apôtres, veut dire ici augmenter leur courage, car avant d’avoir reçu le Saint-Esprit les Apôtres étaient timides, ils avaient abandonné Notre-Seigneur, ils avaient peur des Juifs.

Sanctifier l’Église, signifie que les Apôtres ont reçu du Saint-Esprit la grâce de faire aimer aux hommes les vertus que Notre-Seigneur leur avait enseignées et qui les rendent saints.

113.— Q. Le Saint-Esprit demeurera-t-il toujours avec l’Église ?

R. Le Saint-Esprit demeurera toujours avec l’Église, pour la conduire dans le chemin de la sainteté et de la vérité.

114.— Q. Le Saint-Esprit ne se communique-t-il pas aussi à nous ?

R. Oui, le Saint-Esprit se communique aussi à chacun de nous, par la grâce dont nous avons besoin, et principalement dans le sacrement de Confirmation.

— Le Saint-Esprit ne se communique pas à nous d’une manière sensible comme il le fit pour les Apôtres, il se communique à nous d’une manière invisible, mais néanmoins très réelle par le don de la grâce.

Le Saint-Esprit, étant Dieu, est partout; mais il habite d’une manière plus intime et plus active dans l’âme des bons chrétiens qui sont en état de grâce, il les instruit, les anime au bien et les fortifie.

  • Qui sont les vrais Maîtres du Monde?

    Qui sont les vrais maitres du mondeLe système bancaire actuel est pur banditisme, quiconque s’est donné la peine d’étudier la question, (la création de crédit-monnaie-dette par les banques et le contrôle absolu de l’intermédiaire d’échange par les banques), n’en peut douter. Mais c’est un banditisme légalisé c’est-à-dire qu’en conduisant ce racket au profit d’une petite clique d’individus sur le dos du public, les banques restent dans les limites de leur charte, c’est la «patente» accordée par le gouvernement souverain à une machine qui saigne et tue l’humanité.

  • Dieu ou Satan (1ère partie) Toute la terre est au Seigneur

    Nous voulons Dieu dans nos familles;
    nous voulons Dieu dans nos écoles

    Jésus couronnéL’article suivant est la première partie d’une conférence donnée à Montréal par Louis Even, le 6 janvier 1974. Cette conférence fut enregistrée sur bande magnétique. Nous la publions par écrit.

    On remarquera le style parlé et non écrit. Quand l’orateur a devant lui tout un auditoire qui applaudit, il n’a pas les mêmes tournures de phrases que lorsqu’il écrit.

    Il faut entendre cette voix de Louis Even à 89 ans tonner avec force contre les agents de Satan, et soulever avec enthousiasme des apôtres pour les lancer au combat. On dirait que déjà il a trouvé cette jeunesse éternelle qui l’anime depuis qu’il est au Ciel. En janvier 1974, Louis Even n’avait plus que neuf mois à vivre sur terre. Il gravissait les dernières marches de sa montée vers Dieu. On dirait qu’on sent de plus en plus ce grand chrétien s’approcher de son Créateur, de son Sauveur et de la douce Immaculée qu’il aimait tant. Avant sa conférence, Louis Even avait fait chanter le beau cantique: «Nous voulons Dieu dans nos familles. Nous voulons Dieu dans nos écoles....»

    Gilberte Côté-Mercier

  • L'Île des naufragés Fable qui fait comprendre le mystère de l'argent

    Sauvés du naufrage«L'Île des naufragés» fut l'un des premiers écrits par Louis Even, et demeure l'un des plus populaires pour faire comprendre la création de l'argent. Il est disponible sous forme de circulaire de 8 pages (format tabloïd), que vous pouvez commandez de Vers Demain, en plusieurs langues: français, anglais, espagnol, italien, allemand, polonais, portugais.

Panier

Dernière parution

Faire un don

Faire un don

Haut