Logo Vers Demain
Journal de patriotes catholiques
Pour la réforme économique
du Crédit Social

Drapeau États-UnisDrapeau PologneDrapeau Mexique

facebookyoutubeGoogle+
Vinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.x
Crédit Social et commerce international
Loading Player...
Voir plus de vidéos sur le Crédit Social
 
Loading Player...
Voir plus de vidéos sur la chaîne Youtube du Vatican

Dernières nouvelles

Événements à venir

  • Session d’étude sur la démocratie économique 2017

    la démocratie économiqueSession d’étude sur la démocratie économique à la Maison de L'Immaculée à Rougemont du 21 au 28 septembre 2017

    «L'argent au service de la personne par un revenu social à tous!»

  • Réunion mensuelle à Rougemont

    Une réunion mensuelle avec les rapports des activités, les développements, ainsi que des conférences sur la spiritualité et le Crédit Social a lieu à la Maison de l'Immaculée à Rougemont à tous les quatrièmes dimanche de chaque mois...

  • Réunion mensuelle de Montréal

    Map réunion MontréalRéunion mensuelle le 2e dimanche de chaque mois

    Église saint Gilbert, métro saint Michel, autobus 141.

    5415 Rue Jean-Talon, Saint-Léonard, QC

     

     

  • Congrès des Pèlerins de saint Michel 2017

    Le congrès 2016 des Pèlerins de saint Michel se tiendra les 30 septembre, 1er et 2 octobre 2017.

    Vous êtes cordialement invité à participer à la semaine d'étude du Crédit Social en français qui se tiendra du 21 au 28 septembre inclusivement.

    Bienvenue à tous!

Du Saint-Esprit et de sa descente sur les apôtres

le mardi, 01 janvier 1952. Publié dans Explication du catéchisme de Québec

Explication du catéchisme de Québec — Chapitre neuvième

*106.— Q. Qu’est-ce que le Saint-Esprit ?

R. Le Saint-Esprit est la troisième personne de la Sainte Trinité.

107.— Q. De qui procède le Saint-Esprit ?

R. Le Saint-Esprit procède du Père et du Fils.

— Le mot procéder veut dire “venir”; les paroles de notre catéchisme signifient donc que le Saint-Esprit vient du Père et du Fils.

Que le Saint-Esprit procède du Père et du Fils, c’est une vérité que nous ne pouvons pas comprendre, mais que nous devons croire parce qu’elle fait partie du mystère de la Sainte Trinité.

Pour nous donner quelque idée de cette vérité, les docteurs de l’Église comparent Dieu le Père au feu, et Dieu le Fils au rayonnement de ce feu, et ils disent que le Saint-Esprit procède du Père et du Fils comme la chaleur procède du feu et du rayonnement de ce feu.

108.— Q. Le Saint-Esprit est-il égal au Père et au Fils ?

R. Oui, le Saint-Esprit est égal au Père et au Fils, et il est Dieu comme le Père et le Fils, puisqu’il possède les mêmes perfections infinies.

*109.— Q. Quel jour le Saint-Esprit descendit-il sur les Apôtres ?

R. Le Saint-Esprit descendit sur les Apôtres le dimanche de la Pentecôte, dix jours après l’ascension de Jésus-Christ.

— Le mot Pentecôte vient d’un mot grec qui signifie “cinquantième”. Ce nom a été donné au jour de la descente du Saint-Esprit sur les Apôtres parce que cet événement s’est accompli cinquante jours après la résurrection de Notre-Seigneur.

110.— Q. Sous quelle forme le Saint-Esprit descendit-il sur les Apôtres ?

R. Le Saint-Esprit descendit sur les Apôtres sous forme de langues de feu.

— Ces langues de feu qui se reposèrent sur chacun des Apôtres montrent les effets produits en eux par le Saint-Esprit: 1. Le feu éclaire; or le Saint-Esprit venait éclairer l’intelligence des Apôtres, afin qu’ils connussent clairement la doctrine de vérité et les moyens à prendre pour en instruire le monde. 2. Le feu échauffe; or le Saint-Esprit venait échauffer le cœur des Apôtres afin qu’ils pussent nous communiquer avec zèle et amour les enseignements chrétiens. 3. Enfin l’apparition du Saint Esprit en forme de langues représente le don miraculeux qu’eurent les Apôtres d’être compris de tous ceux à qui ils parlaient, à quelque pays qu’ils appartinssent.

Le Saint-Esprit était déjà descendu visiblement sur la terre le jour du baptême de Notre-Seigneur sous la forme d’une colombe, symbole d’innocence et de la fécondité des bonnes œuvres.

Il faut remarquer que ni ces langues de feu, ni cette colombe n’étaient le Saint-Esprit, car ces figures étaient visibles, et le Saint-Esprit est invisible puisqu’il est Dieu.

Il faut remarquer encore que le Saint-Esprit n’a pas uni à sa personne ces langues de feu ou cette colombe comme la nature humaine a été unie au Fils de Dieu, car ces formes s’évanouirent peu de temps après leur apparition, au lieu que l’humanité de Jésus-Christ unie à la divinité demeure et demeurera éternellement.

111.— Q. Par qui le Saint-Esprit fut-il envoyé aux Apôtres ?

R. Le Saint-Esprit fut envoyé aux Apôtres par Dieu le Père et par Dieu le Fils.

— Quand nous disons que le Saint-Esprit fut envoyé nous ne voulons pas dire que le Saint-Esprit est inférieur aux deux autres personnes de la Sainte Trinité, mais seulement qu’il procède d’Elles. Le Saint-Esprit, en effet, est égal au Père et au Fils, Dieu comme eux, libre comme eux, etc.

*112.— Q. Pourquoi le Saint-Esprit fut-il envoyé aux Apôtres ?

R. Le Saint-Esprit fut envoyé aux Apôtres pour les éclairer, les fortifier, les mettre en état de prêcher l’Évangile et sanctifier l’Église.

Fortifier les Apôtres, veut dire ici augmenter leur courage, car avant d’avoir reçu le Saint-Esprit les Apôtres étaient timides, ils avaient abandonné Notre-Seigneur, ils avaient peur des Juifs.

Sanctifier l’Église, signifie que les Apôtres ont reçu du Saint-Esprit la grâce de faire aimer aux hommes les vertus que Notre-Seigneur leur avait enseignées et qui les rendent saints.

113.— Q. Le Saint-Esprit demeurera-t-il toujours avec l’Église ?

R. Le Saint-Esprit demeurera toujours avec l’Église, pour la conduire dans le chemin de la sainteté et de la vérité.

114.— Q. Le Saint-Esprit ne se communique-t-il pas aussi à nous ?

R. Oui, le Saint-Esprit se communique aussi à chacun de nous, par la grâce dont nous avons besoin, et principalement dans le sacrement de Confirmation.

— Le Saint-Esprit ne se communique pas à nous d’une manière sensible comme il le fit pour les Apôtres, il se communique à nous d’une manière invisible, mais néanmoins très réelle par le don de la grâce.

Le Saint-Esprit, étant Dieu, est partout; mais il habite d’une manière plus intime et plus active dans l’âme des bons chrétiens qui sont en état de grâce, il les instruit, les anime au bien et les fortifie.