EnglishEspañolPolskie

Vinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.x
Crédit Social et commerce international

Dernières circulaires

Témoignages Sessions d'Étude

Deux fois par année, nous invitons des évêques, prêtres et laïcs, surtout d’Afrique, à nos semaines d’étude sur le Crédit Social à notre maison-mère de Rougemont au Canada. Voici les commentaires de quelques-uns de ces évêques, prêtres et laïcs.

Qui sont les vrais maîtres du monde ?

Le système bancaire actuel est pur banditisme, quiconque s’est donné la peine d’étudier la question, (la création de crédit-monnaie-dette par les banques et le contrôle absolu de l’intermédiaire d’échange par les banques), n’en peut douter. Mais c’est un banditisme légalisé c’est-à-dire qu’en conduisant ce racket au profit d’une petite clique d’individus sur le dos du public, les banques restent dans les limites de leur charte, c’est la «patente» accordée par le gouvernement souverain à une machine qui saigne et tue l’humanité.

Un nouveau système financier efficace

Le système financier efficace dont il va être question dans cette brochure, c’est le système financier connu généralement sous le nom de Crédit Social (ou Démocratie Économique), encore appliqué nulle part, mais dont les principes furent établis par l’ingénieur économiste écossais, Clifford Hugh Douglas, publiés par lui pour la première fois en 1918, propagés depuis par toute une école dans maints pays.

Le Dividende Social

Qu’est-ce que vous dites-là? Que le Dividende Social respecterait la planète et que la société de consommation est destructrice de la planète?

Oui! Avec la technologie, avec le progrès, le travail humain est de moins en moins nécessaire pour la production. La pénurie actuelle de main-d’œuvre dans certaines régions est un problème temporaire, un problème démographique.

Livres sur le Crédit Social

La démocratie économique

La démocratie économique expliquées en différentes leçons pour avoir une pleine connaissance de tout ce que le Crédit Social implique. Ce sont les propositions financières de l’ingénieur écossais Clifford Hugh Douglas, connues tout d’abord sous le nom de démocratie économique (d’après le titre de son premier livre), et connues par la suite sous le nom de crédit social.

Sous le Signe de l'Abondance

Sous le signe de l’abondance — exprime assez bien qu’il s’agit d’une économie d’abondance, de l’accès rendu facile aux immenses possibilités de la production moderne.

Ce livre parle du Crédit Social, mais il est loin d’être une somme créditiste. Le Crédit Social, en effet, est toute une orientation de la civilisation et touche au social et au politique autant, sinon plus, qu’à l’économique.

Du régime de dettes à la prospérité

"Du régime de dettes à la prospérité" est à l’origine de la fondation de l’Œuvre des Pèlerins de saint Michel. C'est le livre qui fit s'écrier Louis Even; "Une lumière sur mon chemin!".

"On oublie, on ne voit pas, on ne veut pas voir qu’il y a des gens mal logés, des gens mal nourris, des salaires insuffisants, qu’il y a des pays tout entiers qui souffrent de la faim. Ce n’est pas chrétien de penser, à plus forte raison de dire; c’est leur faute..."

Son Eminence le Cardinal Jules-Géraud Saliège

Une lumière sur mon chemin

«Une lumière sur mon chemin. Il faut que tout le monde connaisse cela!» c'est écrié Louis Even en 1934 lorsqu'il découvrit le Crédit Social. Ce livre est un recueil des conférences données à la radio et télévision de 1958 à 1964.  

Du premier commandement de Dieu

le vendredi, 20 avril 1888. Dans Petit catéchisme de 1888

Catéchisme de Québec — Chapitre trente et unième

*362.— Quel est le premier commandement de Dieu ?

— Le premier commandement de Dieu est: Un seul Dieu tu adoreras et aimeras parfaitement.

363.— Comment le premier commandement nous aide-t-il à observer le grand commandement de l’amour de Dieu ?

— Le premier commandement nous aide à observer le grand commandement de l’amour de Dieu en nous ordonnant d’adorer Dieu seul.

*364.— Comment adorons-nous Dieu ?

— Nous adorons Dieu par la foi, l’espérance, la charité et par le culte que nous lui rendons comme au créateur et maître souverain de toutes choses.

*365.— Comment viole-t-on le premier commandement de Dieu ?

— On viole le premier commandement de Dieu:

1. en rendant à un être créé l’honneur qui appartient à Dieu seul;

2. en rendant à Dieu un faux culte;

3. en attribuant à un être créé une perfection qui n’appartient qu’à Dieu.

366.— Est-il permis de faire usage de sorcellerie et de charmes, ou d’ajouter foi aux rêves, aux charlatans, aux diseurs de bonne aventure ?

— Non, cela n’est pas permis, parce que ce serait attribuer à des êtres créés des perfections ou un pouvoir qui n’appartient qu’à Dieu seul.

*367.— Est-ce que l’on pèche contre le premier commandement de Dieu, en péchant contre la foi, l’espérance et la charité ?

— Oui, l’on pèche contre le premier commandement de Dieu, en péchant contre la foi, l’espérance et la charité.

*368.— Comment pèche-t-on contre la foi ?

— On pèche contre la foi:

1. quand on doute volontairement de quelque vérité révélée;

2. quand on refuse de croire ce que Dieu nous enseigne par son Église;

3. quand on rougit de paraître chrétien ou qu’on renonce formellement à la foi;

4. quand on néglige d’apprendre suffisamment la doctrine chrétienne.

369.— Quels sont ceux qui refusent de croire ce que Dieu enseigne par son Église ?

— Ce sont les hérétiques et les infidèles qui refusent de croire ce que Dieu nous enseigne par son Église.

370.— Est-ce une faute grave que de ne pas professer ouvertement sa foi à la vraie Église, quand on l’a intérieurement ?

— Oui, c’est une faute grave que de ne pas professer ouvertement sa foi à la vraie Église lorsqu’on l’a intérieurement, parce que Notre-Seigneur a dit: Celui qui me reniera devant les hommes, je le renierai aussi devant mon Père, qui est dans les cieux.

*371.— Sommes-nous obligés de faire souvent une profession ouverte de notre foi ?

— Oui, nous sommes obligés de faire une profession ouverte de notre foi, aussi souvent que l’exigent la gloire de Dieu, notre bien spirituel ou celui de notre prochain: Quiconque, dit Jésus-Christ, me confessera devant les hommes, je le confesserai devant mon père, qui est dans les cieux.

*372.— Quels sont les péchés qui se commettent contre l’espérance ?

— Les péchés qui se commettent contre l’espérance sont la présomption et le désespoir.

*373.— Qu’est-ce que la présomption ?

— La présomption est un espoir téméraire du salut, qui fait qu’on s’autorise de la miséricorde de Dieu pour commettre le péché et différer sa conversion.

*374.— Qu’est-ce que le désespoir ?

— Le désespoir est la perte de l’espérance en la miséricorde de Dieu, quand il s’agit de la conversion et du salut éternel.

375.— Comment pèche-t-on contre l’amour de Dieu ?

— On pèche contre l’amour de Dieu par n’importe quel péché surtout par le péché mortel.

Poster un commentaire

Vous êtes indentifier en tant qu'invité.

Panier

Dernière parution

Infolettre & Magazine

Faire un don

Faire un don

Haut