Logo Vers Demain
Journal de patriotes catholiques
Pour la réforme économique
du Crédit Social

Drapeau États-UnisDrapeau PologneDrapeau Mexique

facebookyoutubeGoogle+
Vinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.x
Crédit Social et commerce international
Loading Player...
Voir plus de vidéos sur le Crédit Social
 
Loading Player...
Voir plus de vidéos sur la chaîne Youtube du Vatican

Dernières nouvelles

Événements à venir

  • Session d’étude sur la démocratie économique 2017

    la démocratie économiqueSession d’étude sur la démocratie économique à la Maison de L'Immaculée à Rougemont du 21 au 28 septembre 2017

    «L'argent au service de la personne par un revenu social à tous!»

  • Réunion mensuelle à Rougemont

    Une réunion mensuelle avec les rapports des activités, les développements, ainsi que des conférences sur la spiritualité et le Crédit Social a lieu à la Maison de l'Immaculée à Rougemont à tous les quatrièmes dimanche de chaque mois...

  • Réunion mensuelle de Montréal

    Map réunion MontréalRéunion mensuelle le 2e dimanche de chaque mois

    Église saint Gilbert, métro saint Michel, autobus 141.

    5415 Rue Jean-Talon, Saint-Léonard, QC

     

     

Du baptême

le vendredi, 20 avril 1888. Publié dans Petit catéchisme de 1888

Catéchisme de Québec — Chapitre quatorzième

*165.— Qu’est-ce que le Baptême ?

— Le Baptême est un sacrement qui efface le péché originel, nous fait chrétiens, enfants de Dieu et de l’Église, et héritiers du ciel.

*166.— Le Baptême efface-t-il aussi les péchés actuels ?

— Le Baptême efface aussi les péchés actuels et les peines qui leur sont dues, pourvu que l’on en ait un sincère repentir.

*167.— Le Baptême est-il nécessaire au salut ?

— Oui, le Baptême est nécessaire au salut.

*168.— Qui peut administrer le Baptême ?

— Le prêtre est le ministre ordinaire du Baptême, mais, dans les cas de nécessité, toute personne qui a l’usage de la raison peut et doit baptiser.

*169.— Comment se donne le Baptême ?

— La personne qui baptise verse de l’eau naturelle sur la tête de la personne qu’elle baptise, et dit en même temps: Je te baptise au nom du Père, et du Fils, et du Saint-Esprit.

170.— Combien y a-t-il de sortes de Baptêmes ?

— Il y a trois sortes de Baptêmes: le Baptême d’eau, le Baptême de désir et le Baptême de sang.

171.— Qu’est-ce que le Baptême d’eau ?

— Le Baptême d’eau est celui qui se donne en versant de l’eau naturelle sur la tête de la personne à baptiser, et en disant en même temps: “Je te baptise au nom du Père, et du Fils, et du Saint-Esprit.”

172.— Lorsqu’on ne peut pas recevoir le Baptême d’eau, peut-on y suppléer par le Baptême de désir ?

— Oui, lorsqu’on ne peut pas recevoir le Baptême d’eau, on peut y suppléer par le désir de le recevoir quand on pourra, avec le regret sincère de ses fautes et la résolution d’observer la loi de Dieu.

173.— Qu’est-ce que le Baptême de sang ?

— Le Baptême de sang est le martyre enduré pour la foi de Jésus-Christ, ou pour quelque vertu chrétienne, avec un sincère regret de ses péchés.

174.— Les Baptêmes de désir et de sang produisent-ils les mêmes effets que le Baptême d’eau ?

— Les Baptêmes de désir et de sang rendent capable d’entrer dans le ciel, mais ils n’impriment pas de caractère.

175.— À quoi avons-nous renoncé avant de recevoir le Baptême ?

— Avant d’être baptisés, nous avons renoncé pour toujours au démon, à ses œuvres et à ses pompes, c’est-à-dire à toutes sortes de péchés et de fausses maximes.

176.— Pourquoi donne-t-on le nom d’un saint à celui qui reçoit le Baptême ?

— On donne le nom d’un saint à celui qui reçoit le Baptême, afin qu’il puisse en imiter les vertus et l’avoir pour protecteur.

177.— Pourquoi donne-t-on un parrain et une marraine à celui que l’on baptise ?

— On donne un parrain et une marraine à celui que l’on baptise, afin que ces personnes promettent en son nom ce qu’il promettrait lui-même, s’il avait l’usage de la raison.

178.— Quelles sont les obligations du parrain et de la marraine ?

— Les obligations du parrain et la marraine sont:

1. d’instruire l’enfant de ses devoirs religieux, si les parents négligent de le faire ou viennent à mourir;
2. de veiller, s’il est nécessaire, à ce qu’il accomplisse les promesses de son Baptême.