EnglishEspañolPolskie

Vinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.x
Crédit Social et commerce international

Du baptême

le vendredi, 20 avril 1888. Dans Petit catéchisme de 1888

Catéchisme de Québec — Chapitre quatorzième

*165.— Qu’est-ce que le Baptême ?

— Le Baptême est un sacrement qui efface le péché originel, nous fait chrétiens, enfants de Dieu et de l’Église, et héritiers du ciel.

*166.— Le Baptême efface-t-il aussi les péchés actuels ?

— Le Baptême efface aussi les péchés actuels et les peines qui leur sont dues, pourvu que l’on en ait un sincère repentir.

*167.— Le Baptême est-il nécessaire au salut ?

— Oui, le Baptême est nécessaire au salut.

*168.— Qui peut administrer le Baptême ?

— Le prêtre est le ministre ordinaire du Baptême, mais, dans les cas de nécessité, toute personne qui a l’usage de la raison peut et doit baptiser.

*169.— Comment se donne le Baptême ?

— La personne qui baptise verse de l’eau naturelle sur la tête de la personne qu’elle baptise, et dit en même temps: Je te baptise au nom du Père, et du Fils, et du Saint-Esprit.

170.— Combien y a-t-il de sortes de Baptêmes ?

— Il y a trois sortes de Baptêmes: le Baptême d’eau, le Baptême de désir et le Baptême de sang.

171.— Qu’est-ce que le Baptême d’eau ?

— Le Baptême d’eau est celui qui se donne en versant de l’eau naturelle sur la tête de la personne à baptiser, et en disant en même temps: “Je te baptise au nom du Père, et du Fils, et du Saint-Esprit.”

172.— Lorsqu’on ne peut pas recevoir le Baptême d’eau, peut-on y suppléer par le Baptême de désir ?

— Oui, lorsqu’on ne peut pas recevoir le Baptême d’eau, on peut y suppléer par le désir de le recevoir quand on pourra, avec le regret sincère de ses fautes et la résolution d’observer la loi de Dieu.

173.— Qu’est-ce que le Baptême de sang ?

— Le Baptême de sang est le martyre enduré pour la foi de Jésus-Christ, ou pour quelque vertu chrétienne, avec un sincère regret de ses péchés.

174.— Les Baptêmes de désir et de sang produisent-ils les mêmes effets que le Baptême d’eau ?

— Les Baptêmes de désir et de sang rendent capable d’entrer dans le ciel, mais ils n’impriment pas de caractère.

175.— À quoi avons-nous renoncé avant de recevoir le Baptême ?

— Avant d’être baptisés, nous avons renoncé pour toujours au démon, à ses œuvres et à ses pompes, c’est-à-dire à toutes sortes de péchés et de fausses maximes.

176.— Pourquoi donne-t-on le nom d’un saint à celui qui reçoit le Baptême ?

— On donne le nom d’un saint à celui qui reçoit le Baptême, afin qu’il puisse en imiter les vertus et l’avoir pour protecteur.

177.— Pourquoi donne-t-on un parrain et une marraine à celui que l’on baptise ?

— On donne un parrain et une marraine à celui que l’on baptise, afin que ces personnes promettent en son nom ce qu’il promettrait lui-même, s’il avait l’usage de la raison.

178.— Quelles sont les obligations du parrain et de la marraine ?

— Les obligations du parrain et la marraine sont:

1. d’instruire l’enfant de ses devoirs religieux, si les parents négligent de le faire ou viennent à mourir;
2. de veiller, s’il est nécessaire, à ce qu’il accomplisse les promesses de son Baptême.

  • Qui sont les vrais Maîtres du Monde?

    Qui sont les vrais maitres du mondeLe système bancaire actuel est pur banditisme, quiconque s’est donné la peine d’étudier la question, (la création de crédit-monnaie-dette par les banques et le contrôle absolu de l’intermédiaire d’échange par les banques), n’en peut douter. Mais c’est un banditisme légalisé c’est-à-dire qu’en conduisant ce racket au profit d’une petite clique d’individus sur le dos du public, les banques restent dans les limites de leur charte, c’est la «patente» accordée par le gouvernement souverain à une machine qui saigne et tue l’humanité.

  • Dieu ou Satan (1ère partie) Toute la terre est au Seigneur

    Nous voulons Dieu dans nos familles;
    nous voulons Dieu dans nos écoles

    Jésus couronnéL’article suivant est la première partie d’une conférence donnée à Montréal par Louis Even, le 6 janvier 1974. Cette conférence fut enregistrée sur bande magnétique. Nous la publions par écrit.

    On remarquera le style parlé et non écrit. Quand l’orateur a devant lui tout un auditoire qui applaudit, il n’a pas les mêmes tournures de phrases que lorsqu’il écrit.

    Il faut entendre cette voix de Louis Even à 89 ans tonner avec force contre les agents de Satan, et soulever avec enthousiasme des apôtres pour les lancer au combat. On dirait que déjà il a trouvé cette jeunesse éternelle qui l’anime depuis qu’il est au Ciel. En janvier 1974, Louis Even n’avait plus que neuf mois à vivre sur terre. Il gravissait les dernières marches de sa montée vers Dieu. On dirait qu’on sent de plus en plus ce grand chrétien s’approcher de son Créateur, de son Sauveur et de la douce Immaculée qu’il aimait tant. Avant sa conférence, Louis Even avait fait chanter le beau cantique: «Nous voulons Dieu dans nos familles. Nous voulons Dieu dans nos écoles....»

    Gilberte Côté-Mercier

  • L'Île des naufragés Fable qui fait comprendre le mystère de l'argent

    Sauvés du naufrage«L'Île des naufragés» fut l'un des premiers écrits par Louis Even, et demeure l'un des plus populaires pour faire comprendre la création de l'argent. Il est disponible sous forme de circulaire de 8 pages (format tabloïd), que vous pouvez commandez de Vers Demain, en plusieurs langues: français, anglais, espagnol, italien, allemand, polonais, portugais.

Panier

Dernière parution

Faire un don

Faire un don

Haut