EnglishEspañolPolskie

Vinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.x
Crédit Social et commerce international

Donat Boulanger, de Shawinigan, décédé à 91 ans

Par Thérèse Tardif le mercredi, 01 janvier 2014. Dans Homage aux Apôtres décédés

La Vierge des pauvres est venue le chercher

Donat BoulangerDonat Boulanger, de Shawinigan, est décédé le 15 janvier 2014, à l’âge de 91 ans moins 8 jours. Une belle journée pour s’envoler au Paradis, où tous les anges et les saints étaient en liesse pour célébrer la merveilleuse fête de Notre-Dame de Banneux, la Vierge des Pauvres. (Du 15 janvier au 2 mars 1933, la Vierge Marie, qui se présente comme la Vierge des Pauvres, apparut à huit reprises à une fillette de 11 ans, Mariette Beco, à Banneux, un village au sud de Liège, en Belgique. Cette apparition a été reconnue par l’Église comme authentique; un sanctuaire y a été construit, qui reçoit chaque année plus de 700 000 pèlerins.)

Notre Pèlerin a dû être bien accueilli, lui qui a œuvré pendant plus de 60 ans dans le Mouvement des Pèlerins de saint Michel dont le charisme est de faire disparaître l’inacceptable pauvreté dans un monde qui surabonde de produits capables de nourrir deux fois l’humanité alors que des millions d’êtres humains meurent de faim.

Sa chère épouse, Jeannine Gélinas a partagé sa vie d’apostolat. Comme le dit Ginette, l’ainée de la famille: «Ils ont été illuminés par l’éclatante lumière du Crédit Social, vers l’an 1955, alors que notre “Boulet de feu”, feu Gérard Mercier, l’ardent directeur de Vers Demain dans le temps est venu tenir une assemblée à Shawinigan.» Ce fut le coup de foudre, ils ont compris l’importance du Crédit Social pour changer le monde. M. Boulanger s’est lancé à l’action au porte en porte avec l’équipe des apôtres de la Mauricie. Son épouse l’a entièrement secondé, elle a fait elle-même le porte en porte. Ils ont ouvert leur maison pour les repas et coucher pour les Pèlerins de passage, pour les assemblées mensuelles etc. Ils venaient aux congrès et à toutes les assemblées importantes de l’année.

M. et Mme Donat Boulanger se sont mariés en 1950, 63 ans de vie à deux. Ils se sont aimés jusqu’à la mort survenue à 91 ans, elle madame, est encore bien vivante à 90 ans. Leur amour a formé une famille heureuse et unie, parce qu’ils ont pratiqué les Commandements de Dieu et qu’ils ont bien prié: Ginette, Laurier, Alain, Linda et Denis, sont très attachés à leurs parents, ils les aiment et les honorent. Quel exemple dans ce monde moderne où les familles sont divisées et malheureuses parce qu’elles se sont éloignées de Dieu.

M. Boulanger aimait tellement le journal Vers Demain, qu’il le lisait trois fois. Il l’avait toujours dans les mains. Il venait de recevoir le dernier numéro qui a 48 pages, quelques jours avant sa mort. Il l’a lu lui aussi 3 fois et il en était émerveillé et illuminé, il en parlait constamment. Ginette, l’aînée, nous a dit: «Vers Demain nous a aidés à conserver notre foi catholique, parce que nous le lisons, c’est une grande lumière, cela a aidé énormément à faire le bonheur de notre famille».

Ne pleurons pas, il est toujours près de sa Jeannine et de ses enfants, et il continuera à supporter davantage le Mouvement avec ses nouvelles forces célestes et lui, il jouit d’un bonheur inouï qui durera toujours.

En écrivant ces lignes il me vient à l’esprit certains versets des psaumes (91 et 127) que nous chantons les matins et les soirs à la Maison Saint-Michel et à la Maison de l’Immaculée:

«Heureux qui craint le Seigneur et marche dans ses voies! planté dans les parvis du Seigneur, il grandira dans la maison de notre Dieu.

«Vieillissant, il fructifie encore, il garde sa sève et sa verdeur. Ta femme sera dans ta maison comme une vigne généreuse, et tes fils, autour de la table, comme des plants d’olivier. Voilà comment sera béni l’homme qui craint le Seigneur.»

À propos de

Thérèse Tardif

Thérèse Tardif

Thérèse Tardif est la directrice du Journal Vers Demain depuis la mort de Mme Gilberte Côté-Mercier en 2002.

  • Qui sont les vrais Maîtres du Monde?

    Qui sont les vrais maitres du mondeLe système bancaire actuel est pur banditisme, quiconque s’est donné la peine d’étudier la question, (la création de crédit-monnaie-dette par les banques et le contrôle absolu de l’intermédiaire d’échange par les banques), n’en peut douter. Mais c’est un banditisme légalisé c’est-à-dire qu’en conduisant ce racket au profit d’une petite clique d’individus sur le dos du public, les banques restent dans les limites de leur charte, c’est la «patente» accordée par le gouvernement souverain à une machine qui saigne et tue l’humanité.

  • Dieu ou Satan (1ère partie) Toute la terre est au Seigneur

    Nous voulons Dieu dans nos familles;
    nous voulons Dieu dans nos écoles

    Jésus couronnéL’article suivant est la première partie d’une conférence donnée à Montréal par Louis Even, le 6 janvier 1974. Cette conférence fut enregistrée sur bande magnétique. Nous la publions par écrit.

    On remarquera le style parlé et non écrit. Quand l’orateur a devant lui tout un auditoire qui applaudit, il n’a pas les mêmes tournures de phrases que lorsqu’il écrit.

    Il faut entendre cette voix de Louis Even à 89 ans tonner avec force contre les agents de Satan, et soulever avec enthousiasme des apôtres pour les lancer au combat. On dirait que déjà il a trouvé cette jeunesse éternelle qui l’anime depuis qu’il est au Ciel. En janvier 1974, Louis Even n’avait plus que neuf mois à vivre sur terre. Il gravissait les dernières marches de sa montée vers Dieu. On dirait qu’on sent de plus en plus ce grand chrétien s’approcher de son Créateur, de son Sauveur et de la douce Immaculée qu’il aimait tant. Avant sa conférence, Louis Even avait fait chanter le beau cantique: «Nous voulons Dieu dans nos familles. Nous voulons Dieu dans nos écoles....»

    Gilberte Côté-Mercier

  • L'Île des naufragés Fable qui fait comprendre le mystère de l'argent

    Sauvés du naufrage«L'Île des naufragés» fut l'un des premiers écrits par Louis Even, et demeure l'un des plus populaires pour faire comprendre la création de l'argent. Il est disponible sous forme de circulaire de 8 pages (format tabloïd), que vous pouvez commandez de Vers Demain, en plusieurs langues: français, anglais, espagnol, italien, allemand, polonais, portugais.

Panier

Dernière parution

Faire un don

Faire un don

Haut