EnglishEspañolPolskie

Vinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.x
Crédit Social et commerce international

Des sacramentaux

le vendredi, 20 avril 1888. Dans Petit catéchisme de 1888

Catéchisme de Québec — Chapitre vingt-huitième

*314.— Qu’appelle-t-on sacramentaux ?

— On appelle sacramentaux certaines choses désignées ou bénites par l’Église, destinées à faire naître en nous de bonnes pensées, à accroître notre dévotion et, par suite, à nous obtenir la rémission de nos fautes vénielles.

315.— Quelle différence y a-t-il entre les sacrements et les sacramentaux ?

— Entre les sacrements et les sacramentaux, il y a une double différence: 1. les sacrements ont été institués par Jésus-Christ, tandis que les sacramentaux l’ont été par l’Église; 2. les sacrements donnent la grâce par eux-mêmes, pourvu que nous n’y mettions pas d’obstacles, tandis que les sacramentaux font simplement naître en nous de pieuses dispositions, par lesquelles nous pouvons obtenir la grâce.

*316.— Quel est, parmi les sacramentaux, le premier et le plus en usage ?

— Parmi les sacramentaux, le premier et le plus en usage, c’est le signe de la croix.

*317.— Comment fait-on le signe de la croix ?

— On fait le signe de la croix, en portant la main droite au front, puis à la poitrine, de là à l’épaule gauche, enfin à l’épaule droite, et l’on dit en même temps: Au nom du Père, et du Fils, et du Saint-Esprit. Ainsi soit-il.

*318.— Pourquoi faisons-nous le signe de la croix ?

— Nous faisons le signe de la croix pour montrer que nous sommes chrétiens, et que nous croyons aux principaux mystères de notre religion.

319.— Comment le signe de la croix est-il une profession de foi aux principaux mystères de notre religion ?

— Le signe de la croix est une profession de foi aux principaux mystères de notre religion, parce qu’il exprime les mystères d’un seul Dieu en trois personnes, de l’Incarnation et de la Rédemption.

320.— Comment le signe de la croix exprime-t-il un seul Dieu en trois personnes ?

— Les mots au nom indiquent un seul Dieu; les mots suivants: du Père, et du Fils, et du Saint-Esprit, indiquent les trois personnes divines.

321.— Comment le signe de la croix exprime-t-il les mystères de l’Incarnation et de la Rédemption ?

— Le signe de la croix exprime les mystères de l’Incarnation et de la Rédemption en nous rappelant que le Fils de Dieu, s’étant fait homme, a souffert la mort sur la croix pour nous racheter.

*322.— Quel est, parmi les sacramentaux, le plus en usage après le signe de la croix ?

— Parmi les sacramentaux, le plus en usage après le signe de la croix est l’eau bénite.

*323.— Qu’est-ce que l’eau bénite ?

— L’eau bénite est celle que le prêtre a bénie en faisant les prières solennelles pour implorer la bénédiction de Dieu sur ceux qui en font usage et sa protection contre les puissances de l’enfer.

324.— Y a-t-il d’autres sacramentaux que le signe de croix et l’eau bénite ?

— Oui, outre le signe de la croix et l’eau bénite, il y a d’autres sacramentaux, tels que les chandelles bénites, les rameaux, les crucifix, les images, le rosaire, le scapulaire, etc.

  • Qui sont les vrais Maîtres du Monde?

    Qui sont les vrais maitres du mondeLe système bancaire actuel est pur banditisme, quiconque s’est donné la peine d’étudier la question, (la création de crédit-monnaie-dette par les banques et le contrôle absolu de l’intermédiaire d’échange par les banques), n’en peut douter. Mais c’est un banditisme légalisé c’est-à-dire qu’en conduisant ce racket au profit d’une petite clique d’individus sur le dos du public, les banques restent dans les limites de leur charte, c’est la «patente» accordée par le gouvernement souverain à une machine qui saigne et tue l’humanité.

  • Dieu ou Satan (1ère partie) Toute la terre est au Seigneur

    Nous voulons Dieu dans nos familles;
    nous voulons Dieu dans nos écoles

    Jésus couronnéL’article suivant est la première partie d’une conférence donnée à Montréal par Louis Even, le 6 janvier 1974. Cette conférence fut enregistrée sur bande magnétique. Nous la publions par écrit.

    On remarquera le style parlé et non écrit. Quand l’orateur a devant lui tout un auditoire qui applaudit, il n’a pas les mêmes tournures de phrases que lorsqu’il écrit.

    Il faut entendre cette voix de Louis Even à 89 ans tonner avec force contre les agents de Satan, et soulever avec enthousiasme des apôtres pour les lancer au combat. On dirait que déjà il a trouvé cette jeunesse éternelle qui l’anime depuis qu’il est au Ciel. En janvier 1974, Louis Even n’avait plus que neuf mois à vivre sur terre. Il gravissait les dernières marches de sa montée vers Dieu. On dirait qu’on sent de plus en plus ce grand chrétien s’approcher de son Créateur, de son Sauveur et de la douce Immaculée qu’il aimait tant. Avant sa conférence, Louis Even avait fait chanter le beau cantique: «Nous voulons Dieu dans nos familles. Nous voulons Dieu dans nos écoles....»

    Gilberte Côté-Mercier

  • L'Île des naufragés Fable qui fait comprendre le mystère de l'argent

    Sauvés du naufrage«L'Île des naufragés» fut l'un des premiers écrits par Louis Even, et demeure l'un des plus populaires pour faire comprendre la création de l'argent. Il est disponible sous forme de circulaire de 8 pages (format tabloïd), que vous pouvez commandez de Vers Demain, en plusieurs langues: français, anglais, espagnol, italien, allemand, polonais, portugais.

Panier

Dernière parution

Faire un don

Faire un don

Haut