EnglishEspañolPolskie

Vinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.x
Crédit Social et commerce international

Demandons la grâce de l’apostolat

Par Mme Micheline Thibodeau le vendredi, 01 octobre 2010. Dans Congrès

Mme Micheline Thibodeau, félicitée par Mlle Thérèse Tardif
Mme Micheline Thibodeau, félicitée par Mlle Thérèse Tardif pour ses 520 abonnements

Mme Micheline Thibodeau, apôtre de la Croisade du Rosaire, nous a adressé la parole le lundi avant-midi du congrès:

Il faut continuer notre apostolat de la Croisade du Rosaire de porte en porte. Il faut suivre les assemblées, aller aux réunions dans la Beauce, faire du porte en porte. Il ne faut pas lâcher sinon on va tomber dans le monde. Merci mon Dieu de nous avoir fait connaître les Pèlerins de saint Michel, un mouvement d’apôtres qui travaille sur tous les plans: catholique, créditiste, justice sociale, contre le système bancaire voleur qui nous régit, pour de bonnes écoles, pour l’habillement modeste et digne.

Est-ce qu’il y a bien des mouvements qui dénoncent les mauvaises modes à part de Vers Demain. En Beauce je n’en connais pas. C’est un gros point: les femmes bien habillées. Je lisais dernièrement dans un livre: “Mesdames, tout ce que vous cédez dans votre habillement, c’est votre dignité qui s’en va.” Une femme bien habillée, c’est une femme digne. Donc Vers Demain fait contrepoids à la littérature qui circule partout.

Vers Demain est un port de salut. Il donne le goût de vivre à ceux qui sont sans espoir ou bien qui sont tombés dans le bourbier de cette société décadente.

Quel beau combat avons-nous le bonheur de mener sous l’égide de saint Michel ! Oui encore une fois, merci aux Africains de nous le faire mieux réaliser. Ne vaut-il pas la peine de faire des petits sacrifices pour obtenir l’insigne grâce de persévérer jusqu’au bout dans cette œuvre-là ?

Comme dit l’Évangile, «Être en tenue de service». C’est rendre service aux gens, que de les visiter pour prier avec eux, de les encourager au bien, de les abonner à nos fameux journaux qui sauront les orienter dans leur vie, sur le bon chemin. Combien avons-nous eu de témoignages de conversions suite à la visite des Pèlerins dans le porte en porte: des gens qui ont repris le chapelet, des gens qui vivaient ensemble sans être mariés, qui se sont convertis. Ce sont des encouragements.

Pour être en tenue de service, il faut accepter de perdre quelque chose pour le salut de nos frères, perdre un peu son confort, son repos, ses aises, ne pas céder aux distractions mondaines, de toutes façons on n’en a pas le temps. C’est tant mieux. Se détacher de nos biens, faire des sacrifices monétaires, se sacrifier pour ceux qu’on visite. C’est Mère Térésa qui disait:

«Tout geste d’amour accompli en toute sincérité, a la faculté de rapprocher les âmes de Dieu. Nous obtiendrons la grâce en raison de notre sainteté, de notre degré d’union avec le Seigneur. La vraie sainteté consiste à accomplir la volonté de Dieu avec le sourire.»

Donc, sanctifions-nous et demandons la grande grâce de l’apostolat et que la vérité enseignée dans Vers Demain pénètre jusqu’au tréfonds de l’âme et nous soulève pour passer à l’action. Que notre cœur ne reste pas fermé devant la douleur pitoyable et que nos yeux ne restent pas secs en face d’une détresse qui gémit. Voyons dans les autres nos propres frères en Jésus-Christ et les membres d’une même famille divine.

  • Qui sont les vrais Maîtres du Monde?

    Qui sont les vrais maitres du mondeLe système bancaire actuel est pur banditisme, quiconque s’est donné la peine d’étudier la question, (la création de crédit-monnaie-dette par les banques et le contrôle absolu de l’intermédiaire d’échange par les banques), n’en peut douter. Mais c’est un banditisme légalisé c’est-à-dire qu’en conduisant ce racket au profit d’une petite clique d’individus sur le dos du public, les banques restent dans les limites de leur charte, c’est la «patente» accordée par le gouvernement souverain à une machine qui saigne et tue l’humanité.

  • Dieu ou Satan (1ère partie) Toute la terre est au Seigneur

    Nous voulons Dieu dans nos familles;
    nous voulons Dieu dans nos écoles

    Jésus couronnéL’article suivant est la première partie d’une conférence donnée à Montréal par Louis Even, le 6 janvier 1974. Cette conférence fut enregistrée sur bande magnétique. Nous la publions par écrit.

    On remarquera le style parlé et non écrit. Quand l’orateur a devant lui tout un auditoire qui applaudit, il n’a pas les mêmes tournures de phrases que lorsqu’il écrit.

    Il faut entendre cette voix de Louis Even à 89 ans tonner avec force contre les agents de Satan, et soulever avec enthousiasme des apôtres pour les lancer au combat. On dirait que déjà il a trouvé cette jeunesse éternelle qui l’anime depuis qu’il est au Ciel. En janvier 1974, Louis Even n’avait plus que neuf mois à vivre sur terre. Il gravissait les dernières marches de sa montée vers Dieu. On dirait qu’on sent de plus en plus ce grand chrétien s’approcher de son Créateur, de son Sauveur et de la douce Immaculée qu’il aimait tant. Avant sa conférence, Louis Even avait fait chanter le beau cantique: «Nous voulons Dieu dans nos familles. Nous voulons Dieu dans nos écoles....»

    Gilberte Côté-Mercier

  • L'Île des naufragés Fable qui fait comprendre le mystère de l'argent

    Sauvés du naufrage«L'Île des naufragés» fut l'un des premiers écrits par Louis Even, et demeure l'un des plus populaires pour faire comprendre la création de l'argent. Il est disponible sous forme de circulaire de 8 pages (format tabloïd), que vous pouvez commandez de Vers Demain, en plusieurs langues: français, anglais, espagnol, italien, allemand, polonais, portugais.

Dernière parution

Faire un don

Faire un don

Haut