EnglishEspañolPolskie

Vinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.x
Crédit Social et commerce international

De la manière de faire une bonne confession

le vendredi, 20 avril 1888. Dans Petit catéchisme de 1888

Catéchisme de Québec — Chapitre vingtième

*239.— Que devons-nous faire en entrant dans le confessionnal ?

— En entrant dans le confessionnal, nous devons nous mettre à genoux, faire le signe de la croix et réciter en abrégé le Confiteor: Je me confesse à Dieu tout-puissant, et à vous, mon père.

*240.— Après le Confiteor que faut-il faire ?

— Après le Confiteor:

1. on doit dire combien il y a de temps qu’on a été à confesse, si l’on a reçu l’absolution la dernière fois et si l’on a accompli la pénitence imposée;

2. on accuse ensuite tous les péchés mortels commis depuis la dernière absolution et les péchés véniels qu’on veut mentionner, en disant à chaque péché: Mon père je m’accuse de…

*241.— Quand on a fini d’accuser ses péchés que faut-il faire ?

— Quand on a fini d’accuser ses péchés, on dit: «Mon père, je m’accuse de plus de bien d’autres péchés que je ne connais pas et de ceux de toute ma vie; j’en demande pardon à Dieu et à vous, mon père, la pénitence et l’absolution.» Puis on écoute avec attention les avis que le confesseur juge à propos de donner.

*242.— Quand le confesseur nous interroge, comment devons-nous répondre ?

— Quand le confesseur nous interroge, nous devons répondre sincèrement et distinctement.

*243.— Est-il permis d’accuser de nouveau un ou plusieurs péchés qu’on a déjà accusés dans les confessions précédentes ?

— Oui, il est permis et il est même quelquefois utile de renouveler l’accusation de certaines fautes, afin de s’exciter davantage à la contrition, ou d’assurer la validité du sacrement.

*244.— Que devons-nous faire pendant que le prêtre nous donne l’absolution ?

— Pendant que le prêtre nous donne l’absolution, nous devons faire du fond du cœur un acte de contrition.

*245.— Que faut-il faire après avoir reçu l’absolution ?

— Après avoir reçu l’absolution, il faut se retirer modestement à l’écart, remercier Dieu du pardon qu’il vient d’accorder, et faire sa pénitence aussitôt que possible.

  • Qui sont les vrais Maîtres du Monde?

    Qui sont les vrais maitres du mondeLe système bancaire actuel est pur banditisme, quiconque s’est donné la peine d’étudier la question, (la création de crédit-monnaie-dette par les banques et le contrôle absolu de l’intermédiaire d’échange par les banques), n’en peut douter. Mais c’est un banditisme légalisé c’est-à-dire qu’en conduisant ce racket au profit d’une petite clique d’individus sur le dos du public, les banques restent dans les limites de leur charte, c’est la «patente» accordée par le gouvernement souverain à une machine qui saigne et tue l’humanité.

  • Dieu ou Satan (1ère partie) Toute la terre est au Seigneur

    Nous voulons Dieu dans nos familles;
    nous voulons Dieu dans nos écoles

    Jésus couronnéL’article suivant est la première partie d’une conférence donnée à Montréal par Louis Even, le 6 janvier 1974. Cette conférence fut enregistrée sur bande magnétique. Nous la publions par écrit.

    On remarquera le style parlé et non écrit. Quand l’orateur a devant lui tout un auditoire qui applaudit, il n’a pas les mêmes tournures de phrases que lorsqu’il écrit.

    Il faut entendre cette voix de Louis Even à 89 ans tonner avec force contre les agents de Satan, et soulever avec enthousiasme des apôtres pour les lancer au combat. On dirait que déjà il a trouvé cette jeunesse éternelle qui l’anime depuis qu’il est au Ciel. En janvier 1974, Louis Even n’avait plus que neuf mois à vivre sur terre. Il gravissait les dernières marches de sa montée vers Dieu. On dirait qu’on sent de plus en plus ce grand chrétien s’approcher de son Créateur, de son Sauveur et de la douce Immaculée qu’il aimait tant. Avant sa conférence, Louis Even avait fait chanter le beau cantique: «Nous voulons Dieu dans nos familles. Nous voulons Dieu dans nos écoles....»

    Gilberte Côté-Mercier

  • L'Île des naufragés Fable qui fait comprendre le mystère de l'argent

    Sauvés du naufrage«L'Île des naufragés» fut l'un des premiers écrits par Louis Even, et demeure l'un des plus populaires pour faire comprendre la création de l'argent. Il est disponible sous forme de circulaire de 8 pages (format tabloïd), que vous pouvez commandez de Vers Demain, en plusieurs langues: français, anglais, espagnol, italien, allemand, polonais, portugais.

Panier

Dernière parution

Faire un don

Faire un don

Haut