Logo Vers Demain
Journal de patriotes catholiques
Pour la réforme économique
du Crédit Social

Drapeau États-UnisDrapeau PologneDrapeau Mexique

facebookyoutubeGoogle+
Vinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.x
Crédit Social et commerce international
Loading Player...
Voir plus de vidéos sur le Crédit Social
 
Loading Player...
Voir plus de vidéos sur la chaîne Youtube du Vatican

Dernières nouvelles

Événements à venir

  • Session d’étude sur la démocratie économique 2017

    la démocratie économiqueSession d’étude sur la démocratie économique à la Maison de L'Immaculée à Rougemont du 21 au 28 septembre 2017

    «L'argent au service de la personne par un revenu social à tous!»

  • Réunion mensuelle à Rougemont

    Une réunion mensuelle avec les rapports des activités, les développements, ainsi que des conférences sur la spiritualité et le Crédit Social a lieu à la Maison de l'Immaculée à Rougemont à tous les quatrièmes dimanche de chaque mois...

  • Réunion mensuelle de Montréal

    Map réunion MontréalRéunion mensuelle le 2e dimanche de chaque mois

    Église saint Gilbert, métro saint Michel, autobus 141.

    5415 Rue Jean-Talon, Saint-Léonard, QC

     

     

De la confession et de la satisfaction

le vendredi, 20 avril 1888. Publié dans Petit catéchisme de 1888

Catéchisme de Québec — Chapitre dix-neuvième

*223.— Qu’est-ce que la confession ?

— La confession est l’aveu que l’on fait de ses péchés à un prêtre afin d’en obtenir le pardon.

*224.— Quels sont les péchés que nous sommes obligés de confesser ?

— Nous sommes obligés de confesser tous nos péchés mortels, mais il est bon de confesser aussi les fautes vénielles.

225.— Quelles sont les principales qualités d’une bonne confession ?

— Les principales qualités d’une bonne confession sont au nombre de trois: elle doit être humble, sincère et entière.

226.— Quand notre confession est-elle humble ?

— Notre confession est humble, quand nous nous accusons de nos péchés avec un profond sentiment de honte et de douleur d’avoir offensé Dieu.

227.— En quoi consiste la sincérité de la confession ?

— La sincérité de la confession consiste à accuser franchement nos péchés sans les exagérer ni les excuser.

228.— Quand notre confession est-elle entière ?

— Notre confession est entière, quand nous faisons connaître le nombre et l’espèce de nos péchés, et les circonstances qui en changent la nature.

*229.— Que doit-on faire quand on ne peut pas se souvenir du nombre de ses péchés ?

— Quand on ne peut pas se souvenir du nombre de ses péchés, on doit déclarer aussi exactement que possible combien de fois par jour, par semaine ou par mois on a commis tel péché, et ajouter combien de temps a duré la mauvaise habitude.

*230.— Si nous oublions de confesser un péché mortel, sans qu’il y ait de notre faute, notre confession est-elle mauvaise ?

— Si nous oublions de confesser un péché mortel, sans qu’il y ait de notre faute, notre confession est bonne et ce péché est pardonné; mais si plus tard il nous revient à la mémoire, nous sommes tenus de le confesser.

*231.— Est-ce une faute grave que de cacher volontairement un péché mortel en confession ?

— Oui, c’est une faute grave que de cacher volontairement un péché mortel en confession, parce que c’est mentir au Saint-Esprit, et la confession, en ce cas, est nulle et sacrilège.

232.— Que doit faire celui qui a caché volontairement un péché mortel en confession ?

— Celui qui a caché volontairement un péché mortel en confession, doit accuser le péché qu’il a caché, puis le sacrilège qu’il a commis, et enfin accuser de nouveau tous les péchés qu’il a commis depuis sa dernière bonne confession.

*233.— Pourquoi le prêtre impose-t-il une pénitence après la confession ?

— Le prêtre impose une pénitence après la confession, comme satisfaction pour la peine temporelle due au péché et comme moyen de détourner le pénitent de le commettre de nouveau.

234.— Le sacrement de Pénitence remet-il toutes les peines dues au péché ?

— Le sacrement de Pénitence remet toujours la peine éternelle due au péché, mais il ne remet pas toujours la peine temporelle que Dieu exige comme satisfaction pour nos péchés.

235.— Pourquoi Dieu exige-t-il une peine temporelle comme satisfaction pour le péché ?

— Dieu exige une peine temporelle comme satisfaction pour le péché, afin de nous faire comprendre la grande malice du péché et de nous empêcher d’y retomber.

236.— Par quels moyens pouvons-nous satisfaire à Dieu pour la peine temporelle due au péché ?

— Nous pouvons satisfaire à Dieu pour la peine temporelle due au péché, principalement par la prière, par le jeûne, par les aumônes, par les œuvres de miséricorde spirituelle et temporelle, par la patience à supporter les maux de la vie et par la pénitence que le confesseur impose.

237.— Quelles sont les principales œuvres de miséricorde spirituelle ?

— Les principales œuvres de miséricorde spirituelle sont au nombre de sept:

1. exhorter les pécheurs au repentir;

2. instruire les ignorants;

3. donner de bons conseils;

4. consoler les affligés;

5. supporter patiemment les injures;

6. pardonner toutes les offenses;

7. prier pour les vivants et les morts.

238.— Quelles sont les principales œuvres de miséricorde corporelle ?

— Les principales œuvres de miséricorde corporelle sont au nombre de sept:

1. donner à manger à ceux qui ont faim;

2. donner à boire à ceux qui ont soif;

3. vêtir ceux qui sont nus;

4. racheter les captifs;

5. donner l’hospitalité aux étrangers;

6. visiter les malades;

7. ensevelir les morts.