Logo Vers Demain
Journal de patriotes catholiques
Pour la réforme économique
du Crédit Social

Drapeau États-UnisDrapeau PologneDrapeau Mexique

facebookyoutubeGoogle+
Vinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.x
Crédit Social et commerce international
Loading Player...
Voir plus de vidéos sur le Crédit Social
 
Loading Player...
Voir plus de vidéos sur la chaîne Youtube du Vatican

Dernières nouvelles

Événements à venir

  • Session d’étude sur la démocratie économique 2017

    la démocratie économiqueSession d’étude sur la démocratie économique à la Maison de L'Immaculée à Rougemont du 27 avril au 5 mai

    «L'argent au service de la personne par un revenu social à tous!»

  • Réunion mensuelle à Rougemont

    Une réunion mensuelle avec les rapports des activités, les développements, ainsi que des conférences sur la spiritualité et le Crédit Social a lieu à la Maison de l'Immaculée à Rougemont à tous les quatrièmes dimanche de chaque mois...

    ATTENTION!

    La réunion du  23 avril est reporté le 7 mai, après la session d'étude.

  • Réunion mensuelle de Montréal

    Map réunion MontréalRéunion mensuelle le 2e dimanche de chaque mois

    Église saint Gilbert, métro saint Michel, autobus 141.

    5415 Rue Jean-Talon, Saint-Léonard, QC

     

     

De l'unité et de la trinité de Dieu

le mardi, 01 janvier 1952. Publié dans Explication du catéchisme de Québec

Explication du catéchisme de Québec — Chapitre troisième

*18.— Q. Est-ce qu’il n’y a qu’un Dieu ?

R. Oui, il n’y a qu’un Dieu.

*19.— Q. Pourquoi ne peut-il y avoir qu’un Dieu ?

R. Il ne peut y avoir qu’un Dieu, parce que Dieu, étant l’être suprême et infini, ne peut pas avoir d’égal.

— Quand nous disons que Dieu est l’être suprême, nous voulons dire que Dieu est supérieur à tous les autres êtres.

Si Dieu avait un égal, il ne serait pas supérieur à tous les êtres, et s’il n’était pas supérieur à tous les êtres, il ne serait pas Dieu.

*20.— Q. Combien y a-t-il de personnes en Dieu ?

R. Il y a en Dieu trois personnes divines, réellement distinctes entre elles et égales en toutes choses: le Père, le Fils et le Saint-Esprit.

— Il faut absolument croire qu’il y a trois personnes en Dieu, parce que c’est Dieu lui-même qui nous l’a révélé. Si Dieu ne nous avait pas appris lui-même qu’il y a trois personnes en lui, nous n’aurions jamais pu le découvrir.

Cette vérité nous est révélée au baptême de Notre-Seigneur, où apparaissent les trois personnes divines: le Père, qui fait entendre sa voix, le Fils qui est dans les eaux du Jourdain, et le Saint-Esprit qui apparaît sous la forme d’une colombe.

Jésus-Christ nous apprend lui-même qu’il y a trois personnes en Dieu lorsqu’il dit à ses apôtres: “Allez, enseignez toutes les nations, baptisez-les au nom du Père, du Fils et du saint Esprit”.

Nous disons que les trois personnes divines sont distinctes pour montrer qu’elles ne doivent pas être confondues en une seule. Le Père n’est pas le Fils, etc. Les trois personnes divines sont égales en toutes choses, cela veut dire qu’elles ont les mêmes qualités, l’une n’est pas plus sainte que l’autre, l’une n’est pas plus vieille que l’autre, etc.

*21.— Q. Le Père est-il Dieu ?

R. Oui, le Père est Dieu; il est la première personne de la Sainte Trinité.

*22.— Q. Le Fils est-il Dieu ?

R. Oui, le Fils est Dieu; il est la seconde personne de la Sainte Trinité.

*23.— Q. Le Saint-Esprit est-il Dieu ?

R. Oui, le Saint-Esprit est Dieu; il est la troisième personne de la Sainte Trinité.

*24.— Q. Qu’entendez-vous par la Sainte Trinité ?

R. Par la Sainte Trinité, j’entends un Dieu en trois personnes.

25.— Q. Les trois personnes divines sont-elles égales en toutes choses ?

R. Oui, les trois personnes divines sont égales en toutes choses.

*26.— Q. Les trois personnes divines ne font-elles qu’un seul et même Dieu ?

R. Oui, les trois personnes divines ne font qu’un seul et même Dieu, parce qu’elles n’ont qu’une seule et même nature divine.

— Bien que les trois personnes divines ne fassent qu’un seul et même Dieu, elles ont des noms différents: 1. Parce qu’elles sont trois personnes distinctes; 2. Pour que chacune ait le nom qui désigne le mieux ce qu’elle est.

La première personne de la Sainte Trinité s’appelle le Père, parce qu’elle engendre la seconde qui est le Fils.

La seconde personne s’appelle le Fils parce qu’elle est engendrée par la première personne.

La troisième personne s’appelle le Saint-Esprit, parce que le mot Esprit, qui en latin signifie souffle, exprime le mieux la manière dont la troisième personne vient du Père et du Fils.

Les trois personnes divines ont une seule et même nature, cela veut dire qu’elles n’ont qu’un même être et qu’elles n’ont pas chacune un être séparé, en d’autres termes qu’elles n’ont qu’une seule et même substance.

27.— Q. Pouvons-nous comprendre comment les trois personnes divines ne font qu’un seul et même Dieu ?

R. Non, nous ne pouvons pas comprendre comment les trois personnes divines ne font qu’un seul et même Dieu, parce que c’est un mystère.

— Dans la Sainte Trinité, comment se fait-il que les trois personnes divines n’aient qu’une seule et même nature ? C’est là le mystère.

*28.— Q. Qu’est-ce qu’un mystère ?

R. Un mystère est une vérité que nous ne pouvons pas comprendre, mais que nous devons croire, parce que c’est Dieu qui l’a révélée.

Mystère a toujours voulu dire une chose “cachée” et sacrée.

Les mystères sont des vérités, des choses réelles et certaines et non des impossibilités ou des inventions.

Ces vérités étant très “au-dessus” de notre intelligence, mais non pas “contre” notre raison (puisque le mystère consiste en deux vérités certaines que nous ne savons comment concilier et arranger ensemble), nous ne pouvons les connaître que si Dieu nous les révèle.

Les mystères ne sont pas entièrement inexplicables mais quels que soient nos efforts, quelque grande que soit notre intelligence, il reste toujours une partie de ces vérités qui est trop élevée pour l’esprit de l’homme.

Lorsque nous serons au ciel, Dieu rendra notre intelligence capable de comprendre dans les mystères ce que nous sommes maintenant obligés de croire sans le comprendre.

Il est très raisonnable de croire des vérités que l’on ne peut comprendre; en effet, on trouve bien raisonnable qu’un enfant croie mille et mille vérités qu’il ne comprend pas, parce qu’il a confiance en ceux qui les lui disent; comment donc ne serait-il pas raisonnable que l’homme crût à ce qu’enseigne Dieu qui est la vérité même et dont la science est supérieure à celle de tous les saints réunis ensemble.

Il n’est pas étonnant qu’il y ait des mystères dans la religion, puisque dans la nature elle-même il y a une foule de choses que notre faible raison ne peut comprendre. Comprenons-nous, en effet, comment un grain de blé confié à la terre produit un épi ? comment le pain que nous mangeons devient en nous de la chair et du sang?