EnglishEspañolPolskie

Vinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.x
Crédit Social et commerce international

De l'Ordre

le mardi, 01 janvier 1952. Dans Explication du catéchisme de Québec

Explication du catéchisme de Québec — Chapitre vingt-sixième

*296.— Q. Qu’est-ce que l’Ordre ?

R. L’Ordre est un sacrement qui donne aux évêques, aux prêtres et aux autres ministres sacrés, le pouvoir de faire les fonctions ecclésiastiques et la grâce pour les exercer saintement.

— Ordre du latin “ordo” qui veut dire “degré, hiérarchie”.

Le sacrement de l’ordre se reçoit en sept degrés:

Les ministres dans les ordres mineurs sont les portiers, les lecteurs, l’exorciste et les acolytes; les ministres dans les ordres majeurs sont les sous-diacres, les diacres, les prêtres.

Chacun de ces degrés ou ordres a des pouvoirs spéciaux et des fonctions particulières à remplir.

Le portier a le pouvoir d’appeler les fidèles aux saints offices, de sonner les cloches, d’ouvrir et de fermer les portes de l’église, d’y laisser entrer ceux qui en sont dignes, et d’en rejeter les hérétiques et les excommuniés.

Le lecteur a le pouvoir de lire la Sainte Écriture dans l’église, de faire le catéchisme dans l’église.

L’exorciste a le pouvoir de chasser les démons du corps des possédés.

L’acolyte a le pouvoir d’aider à l’autel les sous-diacres, les diacres et les prêtres dans la célébration des offices religieux.

Aujourd’hui, les différentes fonctions des ordres mineurs ne sont plus exclusivement réservées, dans la pratique, aux ministres qui ont reçu ces ordres, mais ces ordres se confèrent toujours séparément.

Les fonctions des sous-diacres sont de chanter publiquement l’épître aux messes solennelles, de verser l’eau dans le calice à la grand-messe, d’avoir soin des vases et des linges sacrés, de porter la croix aux processions, de soutenir le livre de l’évangile au diacre et de le porter à baiser à l’évêque ou au prêtre qui célèbre. Il s’engage définitivement dans le clergé, il est obligé à la chasteté et à la récitation de l’office divin (le Bréviaire).

Les fonctions des diacres sont d’aider le prêtre à la sainte messe, d’offrir le saint sacrifice avec le prêtre, non en consacrant comme lui, mais en s’unissant à lui au nom du peuple, de chanter l’Évangile, de prêcher, de baptiser dans l’église et de porter la sainte Eucharistie, avec la permission du curé ou de l’évêque.

Les fonctions des prêtres sont de célébrer la sainte messe, d’administrer les sacrements, excepté la Confirmation et l’Ordre, d’annoncer la parole de Dieu, de conduire les âmes, de bénir le peuple et de prier pour lui.

Les évêques qui reçoivent la plénitude du sacrement de l’Ordre, ont le pouvoir de sacrer les évêques, d’ordonner les prêtres, de consacrer les églises, les saintes Huiles, les calices, etc., de diriger les prêtres et les fidèles, d’être juges des choses de la foi dans leur diocèse.

Les fonctions ecclésiastiques sont d’offrir le sacrifice de la messe, d’administrer les sacrements et de prêcher la parole de Dieu.

Ecclésiastique veut dire qui a rapport au service de l’Église, c’est-à-dire de la société des fidèles établie par Jésus-Christ.

Le signe sensible de l’ordre est l’imposition des mains, le toucher des objets de culte et les paroles que dit l’Évêque.

297.— Q. Que faut-il pour recevoir dignement le sacrement de l’Ordre ?

R. Pour recevoir dignement le sacrement de l’Ordre, il faut être appelé de Dieu, avoir la science nécessaire et être en état de grâce.

— Dieu n’appelle pas à recevoir le sacrement de l’Ordre mais il fait connaître sa volonté d’une manière éloignée: 1. par l’attrait qu’il inspire pour les diverses fonctions ecclésiastiques; 2. par une certaine aptitude ou capacité pour les sciences théologiques; 3. par un grand désir de procurer la gloire de Dieu et le salut des âmes. C’est à l’évêque qu’il appartient en dernier ressort de décider si oui ou non un sujet a la vocation sacerdotale.

298.— Q. Comment les chrétiens doivent-ils considérer les prêtres de l’Église ?

R. Les chrétiens doivent considérer les prêtres de l’Église comme les envoyés de Dieu et les dispensateurs de sa doctrine et de ses grâces.

— Les prêtres sont les envoyés de Dieu, c’est-à-dire ses représentants sur la terre, ceux qu’il charge de conduire les âmes au ciel.

Un dispensateur est celui qui donne, qui distribue.

Le prêtre est le dispensateur de la doctrine, c’est-à-dire que c’est lui qui est chargé d’enseigner aux fidèles les vérités de la foi.

Le prêtre est le dispensateur des grâces de Dieu parce que c’est lui qui administre les sacrements, qui sont les principaux moyens dont Dieu se sert pour nous donner la grâce.

299.— Q. Qui a le pouvoir de conférer le sacrement de l’Ordre ?

R. Les évêques seuls ont le pouvoir de conférer le sacrement de l’Ordre.

  • Qui sont les vrais Maîtres du Monde?

    Qui sont les vrais maitres du mondeLe système bancaire actuel est pur banditisme, quiconque s’est donné la peine d’étudier la question, (la création de crédit-monnaie-dette par les banques et le contrôle absolu de l’intermédiaire d’échange par les banques), n’en peut douter. Mais c’est un banditisme légalisé c’est-à-dire qu’en conduisant ce racket au profit d’une petite clique d’individus sur le dos du public, les banques restent dans les limites de leur charte, c’est la «patente» accordée par le gouvernement souverain à une machine qui saigne et tue l’humanité.

  • Dieu ou Satan (1ère partie) Toute la terre est au Seigneur

    Nous voulons Dieu dans nos familles;
    nous voulons Dieu dans nos écoles

    Jésus couronnéL’article suivant est la première partie d’une conférence donnée à Montréal par Louis Even, le 6 janvier 1974. Cette conférence fut enregistrée sur bande magnétique. Nous la publions par écrit.

    On remarquera le style parlé et non écrit. Quand l’orateur a devant lui tout un auditoire qui applaudit, il n’a pas les mêmes tournures de phrases que lorsqu’il écrit.

    Il faut entendre cette voix de Louis Even à 89 ans tonner avec force contre les agents de Satan, et soulever avec enthousiasme des apôtres pour les lancer au combat. On dirait que déjà il a trouvé cette jeunesse éternelle qui l’anime depuis qu’il est au Ciel. En janvier 1974, Louis Even n’avait plus que neuf mois à vivre sur terre. Il gravissait les dernières marches de sa montée vers Dieu. On dirait qu’on sent de plus en plus ce grand chrétien s’approcher de son Créateur, de son Sauveur et de la douce Immaculée qu’il aimait tant. Avant sa conférence, Louis Even avait fait chanter le beau cantique: «Nous voulons Dieu dans nos familles. Nous voulons Dieu dans nos écoles....»

    Gilberte Côté-Mercier

  • L'Île des naufragés Fable qui fait comprendre le mystère de l'argent

    Sauvés du naufrage«L'Île des naufragés» fut l'un des premiers écrits par Louis Even, et demeure l'un des plus populaires pour faire comprendre la création de l'argent. Il est disponible sous forme de circulaire de 8 pages (format tabloïd), que vous pouvez commandez de Vers Demain, en plusieurs langues: français, anglais, espagnol, italien, allemand, polonais, portugais.

Dernière parution

Haut