Logo Vers Demain
Journal de patriotes catholiques
Pour la réforme économique
du Crédit Social

Drapeau États-UnisDrapeau PologneDrapeau Mexique

facebookyoutubeGoogle+
Vinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.x
Crédit Social et commerce international
Loading Player...
Voir plus de vidéos sur le Crédit Social
 
Loading Player...
Voir plus de vidéos sur la chaîne Youtube du Vatican

Dernières nouvelles

Événements à venir

  • Session d’étude sur la démocratie économique 2017

    la démocratie économiqueSession d’étude sur la démocratie économique à la Maison de L'Immaculée à Rougemont du 21 au 28 septembre 2017

    «L'argent au service de la personne par un revenu social à tous!»

  • Réunion mensuelle à Rougemont

    Une réunion mensuelle avec les rapports des activités, les développements, ainsi que des conférences sur la spiritualité et le Crédit Social a lieu à la Maison de l'Immaculée à Rougemont à tous les quatrièmes dimanche de chaque mois...

  • Réunion mensuelle de Montréal

    Map réunion MontréalRéunion mensuelle le 2e dimanche de chaque mois

    Église saint Gilbert, métro saint Michel, autobus 141.

    5415 Rue Jean-Talon, Saint-Léonard, QC

     

     

De Dieu et de Ses perfections

le mardi, 01 janvier 1952. Publié dans Explication du catéchisme de Québec

Explication du catéchisme de Québec — Chapitre deuxième

*10.— Q. Qu’est-ce que Dieu ?

R. Dieu est un esprit infiniment parfait.

— Un esprit est un être qui n’a pas de corps et qui ne tombe pas sous nos sens. Nous avons cinq sens qui sont: la vue, par laquelle nous voyons au moyen des yeux; l’ouie, par laquelle nous entendons au moyen des oreilles; l’odorat par lequel nous sentons les odeurs au moyen du nez; le goût par lequel nous discernons les saveurs au moyen du palais et de la langue, et enfin le toucher par lequel nous connaissons les qualités palpables des objets qui nous entourent au moyen de toute la surface de notre corps. Or, un esprit ne peut être ni vu avec les yeux, ni entendu avec les oreilles, ni senti avec le nez, ni goûté avec la bouche, ni touché avec les mains.

Il n’y a pas que Dieu qui soit esprit; nos âmes et les anges sont aussi des esprits.

Il y a deux sortes d’esprit, ceux que l’on appelle simplement esprits et ceux que l’on appelle purs esprits.

Ceux que l’on appelle simplement esprits sont, comme nous l’avons dit, des êtres n’ayant ni corps ni forme, ni figure humaine ou corporelle, qu’on ne peut percevoir par nos sens, mais qui sont destinés à être unis à des corps, telles sont nos âmes.

Les purs esprits sont des êtres qui n’ont pas de corps, qui ne tombent pas sous nos sens et qui ne sont pas destinés à être unis à des corps.

Dieu et les anges sont de purs esprits.

Infiniment parfait veut dire que Dieu n’a aucun défaut, qu’il a toutes les qualités imaginables, aussi complètes que possible. Il est impossible de dire toutes les perfections de Dieu parce qu’elles sont sans nombre; les principales sont: l’éternité, la toute-puissance, la science, la sainteté, la bonté, la miséricorde, etc.

*11.— Q. Dieu a-t-il eu un commencement ?

R. Dieu n’a pas eu de commencement: il a toujours été et il sera toujours.

Point de commencement. — Dieu existait avant le ciel et la terre. Cela n’est pas facile à comprendre, mais il serait plus difficile de comprendre comment il aurait pu avoir un commencement, puisqu’il faudrait trouver celui qui lui aurait donné l’existence.

Qui l’aurait fait ? Un autre ? Cet autre-là serait Dieu. Dieu se serait-il fait lui-même? Mais pour se faire, il faut être; et si on est, alors on n’a plus à se faire: Dieu est donc l’Être nécessaire, l’Être qui est par soi.

Point de fin. — Dieu étant supérieur à tout, ni rien, ni personne ne peut lui ôter l’existence. Dieu est l’Être infini et immuable, sans limite, sans durée successive, sans fin.

Cette qualité de n’avoir ni commencement ni fin s’appelle l’éternité de Dieu.

*12.— Q. Où est Dieu ?

R. Dieu est partout.

— Dieu est partout sans être renfermé dans aucun lieu si grand qu’on le suppose. Il est “au ciel” par sa gloire, “sur terre” par sa providence, “en tous lieux” par sa science, sa puissance, sa substance qui est tout entière dans tout ce qui existe et dans chaque partie de ce qui existe: cette présence de Dieu se manifeste plus spécialement dans les églises et dans les âmes des justes. Dieu est même “dans le purgatoire” par sa justice et sa miséricorde, “en enfer” par sa justice vengeresse. C’est ce que l’on appelle l’immensité de Dieu. Semblable au petit poisson qui nage dans l’eau et à l’oiseau qui vit dans les airs, c’est “en Dieu que nous avons le mouvement, l’être et la vie.” (Act. XVII, 28.)

*13.— Q. Si Dieu est partout, pourquoi ne le voyons-nous pas ?

R. Nous ne voyons pas Dieu, parce que c’est un pur esprit, qui ne peut être vu avec les yeux du corps.

*14.— Q. Dieu nous voit-il ?

R. Oui, Dieu nous voit et veille sur nous.

— Dieu nous voit la nuit comme le jour. Nous pouvons nous cacher des hommes, mais nous ne pouvons pas nous cacher de Dieu.

*15.— Q. Dieu connaît-il tout ?

R. Oui, Dieu connaît tout: nos actions, nos paroles et même nos pensées les plus secrètes.

— Dieu voit tout parce qu’il est présent partout: il voit à la fois le passé, le présent et l’avenir parce que sa science est sans limites.

Dieu voit nos pensées les plus secrètes parce qu’il est présent en notre âme. D’ailleurs, si nos parents devinent souvent nos pensées intérieures, celles mêmes que nous voudrions bien cacher, comment Dieu ne découvrirait-il pas aussi nos plus secrètes pensées ?

*16.— Q. Est-ce que Dieu peut faire toutes choses ?

R. Oui, Dieu est tout-puissant, et rien ne lui est impossible.

— Dieu est puissant en tout, cependant il ne peut faire le mal ni ce qui serait absurde et contradictoire, car la toute puissance de Dieu consiste à pouvoir faire tout ce qui lui plaît, et bien loin de lui plaire, le mal déplaît à sa sainteté, comme l’absurde répugne à sa sagesse. Dieu ne pourrait donc faire un mensonge, parce que c’est mal, ni un cercle carré, ni un bâton sans bouts, parce que c’est absurde.

Il n’y a pas pour Dieu comme pour nous des choses plus difficiles les unes que les autres; il fait tout ce qui lui plaît sans effort et par sa seule volonté. En Dieu, pouvoir et vouloir, c’est même chose.

*17.— Q. Dieu est-il juste, saint et miséricordieux ?

R. Oui, Dieu est infiniment juste, infiniment saint, infiniment miséricordieux, parce qu’il est infiniment parfait.

— Dieu est juste, cela veut dire que Dieu rend à chacun ce qui lui est dû, sans faire tort à personne.

— Dieu est saint, cela veut dire que tout ce qui est mal lui déplaît.

— Dieu est miséricordieux, cela veut dire que Dieu a un cœur qui a pitié des malheureux. Il nous aime et cherche à nous pardonner.

— Dieu est infiniment parfait. Cf. No 10.