EnglishEspañolPolskie

Vinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.x
Crédit Social et commerce international

Commandements de l'Église

le vendredi, 20 avril 1888. Dans Petit catéchisme de 1888

Catéchisme de Québec — Chapitre trente-huitième

*456.— Quels sont les principaux commandements de l’Église ?

— Les fêtes tu sanctifieras… (voir au commencement du Catéchisme, page X)

*457.— Sommes-nous obligés d’observer les commandements de l’Église ?

— Oui, nous sommes strictement obligés d’observer les commandements de l’Église, parce que c’est Jésus-Christ lui-même qui lui a donné le pouvoir de faire des lois auxquelles il veut que nous obéissions.

PREMIER COMMANDEMENT DE L’ÉGLISE

*458.— Que nous ordonne le premier commandement: “Les fêtes tu sanctifieras, qui te sont de commandement” ?

— Le premier commandement nous ordonne de sanctifier les fêtes d’obligation déterminées par l’Église.

459.— Pourquoi les jours de fête ont-ils été institués par l’Église ?

— Les jours de fête ont été institués par l’Église pour nous rappeler les grands mystères de la religion, les vertus et la gloire des saints.

460.— Comment devons-nous sanctifier les fêtes d’obligation ?

— Nous devons sanctifier les fêtes d’obligation de la même manière que les dimanches, en assistant à la messe et en nous abstenant des œuvres serviles.

DEUXIÈME COMMANDEMENT DE L’ÉGLISE

*461.— À quoi nous oblige le deuxième commandement de l’Église: “Les dimanches messe entendras, et les fêtes pareillement” ?

— Le deuxième commandement de l’Église nous oblige à assister à la sainte messe les dimanches et les fêtes d’obligation, dès qu’on a sept ans révolus.

*462.— Comment faut-il assister à la messe pour satisfaire au précepte de l’Église ?

— Pour satisfaire au précepte de l’Église il faut entendre la messe tout entière, avec dévotion, respect et attention.

463.— Est-ce un péché mortel de ne pas entendre, ou d’empêcher quelqu’un d’entendre la messe, les dimanches et fêtes d’obligation ?

— Oui, c’est un péché mortel:

1. de ne pas entendre la messe un dimanche ou une fête d’obligation, à moins d’une raison grave;

2. d’empêcher, sans raison suffisante, quelqu’un d’assister à la messe.

TROISIÈME COMMANDEMENT DE L’ÉGLISE

*464.— Qu’entendez-vous par ce troisième commandement: «Tous tes péchés confesseras, à tout le moins une fois l’an» ?

— Par ce commandement, j’entends que nous sommes tous obligés, sous peine de péché mortel, d’aller à confesse au moins une fois par année.

*465.— A quoi s’exposent ceux qui se contentent d’aller à confesse une fois par année ?

— Ceux qui se contentent d’aller à confesse une fois par année, se privent des grâces du sacrement, s’exposent à s’endurcir dans leurs mauvaises habitudes et à mourir dans le péché.

*466.— Les enfants sont-ils aussi tenus d’aller à confesse ?

— Oui, les enfants sont tous tenus d’aller à confesse quand ils ont l’âge de discrétion, c’est-à-dire quand ils ont assez d’intelligence pour offenser Dieu mortellement, ce qui a lieu vers l’âge de sept ans.

  • Qui sont les vrais Maîtres du Monde?

    Qui sont les vrais maitres du mondeLe système bancaire actuel est pur banditisme, quiconque s’est donné la peine d’étudier la question, (la création de crédit-monnaie-dette par les banques et le contrôle absolu de l’intermédiaire d’échange par les banques), n’en peut douter. Mais c’est un banditisme légalisé c’est-à-dire qu’en conduisant ce racket au profit d’une petite clique d’individus sur le dos du public, les banques restent dans les limites de leur charte, c’est la «patente» accordée par le gouvernement souverain à une machine qui saigne et tue l’humanité.

  • Dieu ou Satan (1ère partie) Toute la terre est au Seigneur

    Nous voulons Dieu dans nos familles;
    nous voulons Dieu dans nos écoles

    Jésus couronnéL’article suivant est la première partie d’une conférence donnée à Montréal par Louis Even, le 6 janvier 1974. Cette conférence fut enregistrée sur bande magnétique. Nous la publions par écrit.

    On remarquera le style parlé et non écrit. Quand l’orateur a devant lui tout un auditoire qui applaudit, il n’a pas les mêmes tournures de phrases que lorsqu’il écrit.

    Il faut entendre cette voix de Louis Even à 89 ans tonner avec force contre les agents de Satan, et soulever avec enthousiasme des apôtres pour les lancer au combat. On dirait que déjà il a trouvé cette jeunesse éternelle qui l’anime depuis qu’il est au Ciel. En janvier 1974, Louis Even n’avait plus que neuf mois à vivre sur terre. Il gravissait les dernières marches de sa montée vers Dieu. On dirait qu’on sent de plus en plus ce grand chrétien s’approcher de son Créateur, de son Sauveur et de la douce Immaculée qu’il aimait tant. Avant sa conférence, Louis Even avait fait chanter le beau cantique: «Nous voulons Dieu dans nos familles. Nous voulons Dieu dans nos écoles....»

    Gilberte Côté-Mercier

  • L'Île des naufragés Fable qui fait comprendre le mystère de l'argent

    Sauvés du naufrage«L'Île des naufragés» fut l'un des premiers écrits par Louis Even, et demeure l'un des plus populaires pour faire comprendre la création de l'argent. Il est disponible sous forme de circulaire de 8 pages (format tabloïd), que vous pouvez commandez de Vers Demain, en plusieurs langues: français, anglais, espagnol, italien, allemand, polonais, portugais.

Panier

Dernière parution

Faire un don

Faire un don

Haut