EnglishEspañolPolskie

Vinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.x
Crédit Social et commerce international

C'est la 3e fois que je viens ici

Par Bernard Cardinal Agré le jeudi, 01 octobre 2009. Dans Témoignages

J'ai trouvé une lumière! (le Crédit Social)

Groupe de Côte d’Ivoire
Groupe de Côte d’Ivoire: Au centre Son Eminence le Cardinal Bernard Agré, à sa gauche Mme Sophie Amiha, S. Ex. Mgr Marie Daniel Dadiet, Frère Auguste Hounwanou. A sa droite, Mme Lucie Nénon, Père Georges Marie Angoran, en arrière et M. le curé Patrice Savadogo.

Vendredi le 4 septembre 2009, pour les derniers jours de la semaine d’étude et pour leur congrès, les Pèlerins de saint Michel avaient encore le grand honneur d’accueillir Son Éminence le Cardinal Bernard Agré, de Côte d’Ivoire:

De Son Éminence le Cardinal Agré

Allocution du cardinal Agré

Mes chers amis, ce n’est pas la première fois que je viens ici — c’est même la troisième fois — mais c’est toujours avec beaucoup de plaisir, parce que j’ai découvert, en vous écoutant, en voyant tant de personnes, de sommités, comme des ministres qui viennent, des évêques, des archevêques, que l’espoir est permis, parce que ce n’est pas possible que nous ayons la corde au cou, depuis des années, et partout, c’est le même tableau, le même scénario, et quelqu’un (Louis Even) qui dit tout à coup: «J’ai trouvé une lumière (le Crédit Social).»

Effectivement, quand on regarde cette lumière, à force de lire, à force de voir, à force d’entendre des expériences de partout — de Suisse, de Pologne, du Canada, de Madagascar la grande île, et de tant d’autres pays — on se prend à rêver. Et le rêve n’est pas utopique ! Le rêve est quelque chose de concret: on s’en sortira !… Je suis heureux de voir que parmi vous, il y a des jeunes et les jeunes nous apporteront la victoire, c’est sûr !

Lorsque M. Marcel Lefebvre est venu en Côte d’Ivoire, il a soulevé l’enthousiasme; beaucoup de gens avaient lu les «10 leçons», et ce sont des jeunes qui m’en ont parlé avec beaucoup d’enthousiasme. Ce livre-là (les 10 leçons sur le Crédit Social), je l’ai fait lire à au moins une trentaine d’adultes, dont le Président de l’Assemblée nationale, de Côte d’Ivoire, et il m’a beaucoup remercié, et il m’a dit: «On aura l’occasion d’en reparler en profondeur, parce que c’est un comprimé d’espérance !»

Il ne faut pas du tout se décourager. Depuis que je suis passé ici (à Rougemont), il y a eu beaucoup de changements dans les mentalités, et cela va se continuer en chaîne, et nous irons très loin.

Voilà ce que j’avais à vous dire. Ne restez pas là à dire: «Ah, ça ne viendra pas…» Ça vient déjà  ! Et il y a au fond du tunnel, au bout là-bas, quelqu’un qui se tient, et qui est lumineux comme au Thabor: Il s’appelle Jésus-Christ; et grâce à Lui, nous irons avec la Vierge Marie, et nous irons à la fête  ! Parce qu’à la fête là-bas, la Vierge Marie va certainement nous préparer (avec humour) du «blé d’Inde» avec beaucoup de choses, et il y aura beaucoup de Québécois, de gens d’Argentine, du Chili, de Madagascar, d’Afrique et de partout. J’ai hâte ! Courage !

À propos de

  • Qui sont les vrais Maîtres du Monde?

    Qui sont les vrais maitres du mondeLe système bancaire actuel est pur banditisme, quiconque s’est donné la peine d’étudier la question, (la création de crédit-monnaie-dette par les banques et le contrôle absolu de l’intermédiaire d’échange par les banques), n’en peut douter. Mais c’est un banditisme légalisé c’est-à-dire qu’en conduisant ce racket au profit d’une petite clique d’individus sur le dos du public, les banques restent dans les limites de leur charte, c’est la «patente» accordée par le gouvernement souverain à une machine qui saigne et tue l’humanité.

  • Dieu ou Satan (1ère partie) Toute la terre est au Seigneur

    Nous voulons Dieu dans nos familles;
    nous voulons Dieu dans nos écoles

    Jésus couronnéL’article suivant est la première partie d’une conférence donnée à Montréal par Louis Even, le 6 janvier 1974. Cette conférence fut enregistrée sur bande magnétique. Nous la publions par écrit.

    On remarquera le style parlé et non écrit. Quand l’orateur a devant lui tout un auditoire qui applaudit, il n’a pas les mêmes tournures de phrases que lorsqu’il écrit.

    Il faut entendre cette voix de Louis Even à 89 ans tonner avec force contre les agents de Satan, et soulever avec enthousiasme des apôtres pour les lancer au combat. On dirait que déjà il a trouvé cette jeunesse éternelle qui l’anime depuis qu’il est au Ciel. En janvier 1974, Louis Even n’avait plus que neuf mois à vivre sur terre. Il gravissait les dernières marches de sa montée vers Dieu. On dirait qu’on sent de plus en plus ce grand chrétien s’approcher de son Créateur, de son Sauveur et de la douce Immaculée qu’il aimait tant. Avant sa conférence, Louis Even avait fait chanter le beau cantique: «Nous voulons Dieu dans nos familles. Nous voulons Dieu dans nos écoles....»

    Gilberte Côté-Mercier

  • L'Île des naufragés Fable qui fait comprendre le mystère de l'argent

    Sauvés du naufrage«L'Île des naufragés» fut l'un des premiers écrits par Louis Even, et demeure l'un des plus populaires pour faire comprendre la création de l'argent. Il est disponible sous forme de circulaire de 8 pages (format tabloïd), que vous pouvez commandez de Vers Demain, en plusieurs langues: français, anglais, espagnol, italien, allemand, polonais, portugais.

Panier

Dernière parution

Faire un don

Faire un don

Haut