EnglishEspañolPolskie

Vinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.x
Crédit Social et commerce international

Acte de Consécration des Prêtres au Coeur Immaculé de Marie

Par Benoît XVI le dimanche, 01 août 2010. Dans Prières, rosaire et dévotions

«Que l’Église puisse ainsi être renouvelée par de saints prêtres»

Benoît XVI prie le chapelet au sanctuaire de fatima
Dans la soirée du 12 mai, le Saint-Père a prié le chapelet avec la foule devant la statue de la Vierge Marie au sanctuaire de Fatima.

Lors de l’adoration eucharistique, en l’église de la Sainte-Trinité du sanctuaire de Fatima, le 12 mai 2010, le Pape a prononcé la prière suivante, consacrant les prêtres au Cœur Immaculé de Marie. Le Saint-Père a répété le même acte de consécration à Rome le 11 juin suivant, lors de la messe marquant la fin de l’année sacerdotale:

Mère Immaculée, en ce lieu de grâce, convoqués par l’amour de ton Fils Jésus, Grand et Éternel Prêtre, nous, fils dans le Fils et ses prêtres, nous nous consacrons à ton Cœur maternel, pour accomplir fidèlement la Volonté du Père.

Nous sommes conscients que, sans Jésus, nous ne pouvons rien faire de bon (cf. Jn 15, 5) et que, seulement par Lui, avec Lui et en Lui, nous serons pour le monde des instruments de salut.

Épouse de l’Esprit Saint, obtiens-nous l’inestimable don d’être transformés dans le Christ. Par la puissance même de l’Esprit qui, étendant sur Toi son ombre, t’a rendue Mère du Sauveur, aide-nous afin que le Christ, ton Fils, naisse aussi en nous. Que l’Église puisse ainsi être renouvelée par de saints prêtres, transfigurée par la grâce de Celui qui fait toutes choses nouvelles.

Mère de Miséricorde, c’est ton Fils Jésus qui nous a appelés à devenir comme Lui: lumière du monde et sel de la terre (cf. Mt 5, 13-14). Aide-nous, par ta puissante intercession, à ne jamais trahir cette sublime vocation, à ne pas céder à nos égoïsmes, aux séductions du monde et aux suggestions du Malin.

Préserve-nous par ta pureté, garde-nous par ton humilité et enveloppe-nous de ton amour maternel, qui se reflète en de nombreuses âmes consacrées à toi, devenues pour nous d’authentiques mères spirituelles.

Mère de l’Église, nous, prêtres, nous voulons être des pasteurs qui ne paissent pas pour eux-mêmes, mais qui se donnent à Dieu pour leurs frères, trouvant en cela leur bonheur. Non seulement en paroles, mais par notre vie, nous voulons répéter humblement, jour après jour, notre «me voici».

Guidés par toi, nous voulons être des Apôtres de la Miséricorde Divine, heureux de célébrer chaque jour le Saint Sacrifice de l’Autel et d’offrir à tous ceux qui nous le demandent le Sacrement de la Réconciliation.

Avocate et Médiatrice de la grâce, Toi qui es entièrement immergée dans l’unique médiation universelle du Christ, demande à Dieu, pour nous, un cœur complètement renouvelé, qui aime Dieu de toutes ses forces et serve l’humanité comme toi-même tu l’as fait. Redis au Seigneur cette parole efficace: «Ils n’ont pas de vin» (Jn 2, 3), afin que le Père et le Fils répandent sur nous, comme dans une nouvelle effusion l’Esprit Saint.

Plein d’émerveillement et de gratitude pour ta présence continuelle au milieu de nous, au nom de tous les prêtres, moi aussi je veux m’exclamer: «Comment ai-je ce bonheur que la mère de mon Seigneur vienne jusqu’à moi?» (Lc 1, 43)

Notre Mère depuis toujours, ne te lasse pas de «nous visiter», de nous consoler, de nous soutenir. Viens à notre secours et libère-nous des dangers qui nous menacent. Par cet acte d’abandon et de consécration, nous voulons t’accueillir de façon plus profonde et radicale, pour toujours et pleinement, dans notre existence humaine et sacerdotale.

Que ta présence fasse refleurir le désert de nos solitudes et briller le soleil sur nos obscurités, qu’elle fasse revenir le calme après la tempête, afin que chaque homme voie le salut du Seigneur, qui a le nom et le visage de Jésus, réfléchi dans nos cœurs, pour toujours unis au tien! Ainsi soit-il!

À propos de

  • Qui sont les vrais Maîtres du Monde?

    Qui sont les vrais maitres du mondeLe système bancaire actuel est pur banditisme, quiconque s’est donné la peine d’étudier la question, (la création de crédit-monnaie-dette par les banques et le contrôle absolu de l’intermédiaire d’échange par les banques), n’en peut douter. Mais c’est un banditisme légalisé c’est-à-dire qu’en conduisant ce racket au profit d’une petite clique d’individus sur le dos du public, les banques restent dans les limites de leur charte, c’est la «patente» accordée par le gouvernement souverain à une machine qui saigne et tue l’humanité.

  • Dieu ou Satan (1ère partie) Toute la terre est au Seigneur

    Nous voulons Dieu dans nos familles;
    nous voulons Dieu dans nos écoles

    Jésus couronnéL’article suivant est la première partie d’une conférence donnée à Montréal par Louis Even, le 6 janvier 1974. Cette conférence fut enregistrée sur bande magnétique. Nous la publions par écrit.

    On remarquera le style parlé et non écrit. Quand l’orateur a devant lui tout un auditoire qui applaudit, il n’a pas les mêmes tournures de phrases que lorsqu’il écrit.

    Il faut entendre cette voix de Louis Even à 89 ans tonner avec force contre les agents de Satan, et soulever avec enthousiasme des apôtres pour les lancer au combat. On dirait que déjà il a trouvé cette jeunesse éternelle qui l’anime depuis qu’il est au Ciel. En janvier 1974, Louis Even n’avait plus que neuf mois à vivre sur terre. Il gravissait les dernières marches de sa montée vers Dieu. On dirait qu’on sent de plus en plus ce grand chrétien s’approcher de son Créateur, de son Sauveur et de la douce Immaculée qu’il aimait tant. Avant sa conférence, Louis Even avait fait chanter le beau cantique: «Nous voulons Dieu dans nos familles. Nous voulons Dieu dans nos écoles....»

    Gilberte Côté-Mercier

  • L'Île des naufragés Fable qui fait comprendre le mystère de l'argent

    Sauvés du naufrage«L'Île des naufragés» fut l'un des premiers écrits par Louis Even, et demeure l'un des plus populaires pour faire comprendre la création de l'argent. Il est disponible sous forme de circulaire de 8 pages (format tabloïd), que vous pouvez commandez de Vers Demain, en plusieurs langues: français, anglais, espagnol, italien, allemand, polonais, portugais.

Dernière parution

Faire un don

Faire un don

Haut