EnglishEspañolPolskie

Vinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.x
Crédit Social et commerce international

Éditorial

Livres sur le Crédit Social

La démocratie économique

La démocratie économique expliquées en différentes leçons pour avoir une pleine connaissance de tout ce que le Crédit Social implique. Ce sont les propositions financières de l’ingénieur écossais Clifford Hugh Douglas, connues tout d’abord sous le nom de démocratie économique (d’après le titre de son premier livre), et connues par la suite sous le nom de crédit social.

Sous le Signe de l'Abondance

Sous le signe de l’abondance — exprime assez bien qu’il s’agit d’une économie d’abondance, de l’accès rendu facile aux immenses possibilités de la production moderne.

Ce livre parle du Crédit Social, mais il est loin d’être une somme créditiste. Le Crédit Social, en effet, est toute une orientation de la civilisation et touche au social et au politique autant, sinon plus, qu’à l’économique.

Du régime de dettes à la prospérité

"Du régime de dettes à la prospérité" est à l’origine de la fondation de l’Œuvre des Pèlerins de saint Michel. C'est le livre qui fit s'écrier Louis Even; "Une lumière sur mon chemin!".

"On oublie, on ne voit pas, on ne veut pas voir qu’il y a des gens mal logés, des gens mal nourris, des salaires insuffisants, qu’il y a des pays tout entiers qui souffrent de la faim. Ce n’est pas chrétien de penser, à plus forte raison de dire; c’est leur faute..."

Son Eminence le Cardinal Jules-Géraud Saliège

Une lumière sur mon chemin

«Une lumière sur mon chemin. Il faut que tout le monde connaisse cela!» c'est écrié Louis Even en 1934 lorsqu'il découvrit le Crédit Social. Ce livre est un recueil des conférences données à la radio et télévision de 1958 à 1964.  

Dernières circulaires

Témoignages Sessions d'Étude

Deux fois par année, nous invitons des évêques, prêtres et laïcs, surtout d’Afrique, à nos semaines d’étude sur le Crédit Social à notre maison-mère de Rougemont au Canada. Voici les commentaires de quelques-uns de ces évêques, prêtres et laïcs.

Qui sont les vrais maîtres du monde ?

Le système bancaire actuel est pur banditisme, quiconque s’est donné la peine d’étudier la question, (la création de crédit-monnaie-dette par les banques et le contrôle absolu de l’intermédiaire d’échange par les banques), n’en peut douter. Mais c’est un banditisme légalisé c’est-à-dire qu’en conduisant ce racket au profit d’une petite clique d’individus sur le dos du public, les banques restent dans les limites de leur charte, c’est la «patente» accordée par le gouvernement souverain à une machine qui saigne et tue l’humanité.

Un nouveau système financier efficace

Le système financier efficace dont il va être question dans cette brochure, c’est le système financier connu généralement sous le nom de Crédit Social (ou Démocratie Économique), encore appliqué nulle part, mais dont les principes furent établis par l’ingénieur économiste écossais, Clifford Hugh Douglas, publiés par lui pour la première fois en 1918, propagés depuis par toute une école dans maints pays.

Le Dividende Social

Qu’est-ce que vous dites-là? Que le Dividende Social respecterait la planète et que la société de consommation est destructrice de la planète?

Oui! Avec la technologie, avec le progrès, le travail humain est de moins en moins nécessaire pour la production. La pénurie actuelle de main-d’œuvre dans certaines régions est un problème temporaire, un problème démographique.

Que le gouvernement donne $12,000 à la mère au foyer !

Melvin Sickler le jeudi, 01 janvier 2004. Dans Famille

Le rôle de la mère chrétienne au foyer est irremplaçable

Au Québec, à partir de janvier 2004, les parents qui envoient leurs bambins en garderie paieront $7.00 par jour, au lieu de $5.00, pour un enfant, soit une augmentation de $2.00. Des parents sont alarmés et réclament de meilleures conditions économiques pour les garderies. Ne devraient-ils pas réclamer plutôt un revenu à la mère au foyer ? Selon un sondage Som - La Presse, en 2001, quatre Québécoises sur cinq disent « OUI » au salaire pour le parent au foyer.

En 1986, Vers Demain avait lancé une campagne pour un revenu de $12,000 par année à la mère au foyer. Remettons en vogue cette demande. Voici un article de M. Melvin Sickler qui démontre l'importance de la mère au foyer :

 

La famille est le cœur et la première cellule de la société. C'est dans la famille qu'un enfant apprend à aimer et à être aimé, où se forme le caractère. La famille est la première éducatrice de l'enfant.

Dans l'exhortation apostolique de Sa Sainteté le Pape Jean-Paul II, intitulée "Le rôle de la famille chrétienne dans le monde moderne", nous lisons au numéro 42 : "Puisque le Créateur a fait de la communauté conjugale l'origine et le fondement de la société humaine, la famille est devenue la cellule première et vitale de la société."

"La famille, dit encore le Saint-Père, a des liens organiques et vitaux avec la société parce qu'elle en constitue le fondement et qu'elle la sustente sans cesse en réalisant son service de la vie : c'est au sein de la famille en effet que naissent les citoyens et dans la famille qu'ils font les premiers apprentissages des vertus sociales, qui sont pour la société l'âme de sa vie et de son développement."

Si on détruit la famille, on détruit le coeur même de notre société. Malheureusement, à notre époque, la famille a été lourdement attaquée et déformée. Depuis les années 30, on a répété avec force les attaques contre la famille.

Les mères qui travaillent

Une des premières étapes fut la dégradation du rôle de la femme et de la mère au foyer. La femme a toujours été considérée comme étant le cœur du foyer, celle vers qui les enfants se sont toujours tournés pour recevoir amour et affection. Il y a quelques années, on n'entendait presque pas parler qu'une mère délaissait ses enfants pour travailler en dehors du foyer.

Mais aujourd'hui, plusieurs femmes considèrent cela dégradant de rester à la maison pour s'occuper de sa famille. "Nous devons avoir une carrière, nous avons besoin de notre liberté !" diront certaines d'entre elles. Le travail pour les femmes à l'extérieur du foyer est de plus en plus louangé. Mais que fait-on des enfants ? Quelle sorte de formation un enfant recevra-t-il s'il est constamment séparé de sa mère dans son jeune âge ? Nous en voyons déjà les fruits par une augmentation de la délinquance juvénile et des suicides chez les adolescents.

Igor Shafarevich a écrit déjà : "Quiconque lit le Manifeste Communiste avec un esprit ouvert sera surpris par la grande espace consacrée à la destruction de la famille, à l'éducation des enfants, hors du foyer, loin de la surveillance de leurs parents."

Plutôt que d'encourager les mères à travailler à l'extérieur du foyer, pourquoi le gouvernement ne leur accorderait-t-il pas un salaire pour qu'elles puissent rester à la maison et éduquer leurs enfants ? Cela serait moins coûteux que de financer les garderies. Et, tandis que nous y sommes, pourquoi ne pas accorder un dividende à chaque citoyen, du berceau à la tombe, afin de lui permettre de se procurer les biens nécessaires à la vie ? Cela réglerait les problèmes financiers de toutes les familles. Les psychologues ont confirmé qu'une des plus grandes causes des querelles familiales et des séparations de ménage ce sont les "discussions à propos de l'argent".

La télévision

Ensuite il y a la télévision, qui est devenue le principal éducateur dans la maison. Plusieurs enfants regardent la télévision, (s'amusent avec des cassettes-vidéo ou encore avec INTERNET), sans même que les parents sachent ce qu'ils regardent. Les experts ont affirmé que la télévision est utilisée pour laver le cerveau des enfants, afin qu'ils acceptent un mode de vie qui ne ressemble pas aux commandements de Dieu et qui présente le péché comme normal et acceptable.

La télévision a enlevé du temps précieux à la prière familiale. Il y a quelques années, c'était la coutume dans presque tous les foyers catholiques de réciter le chapelet en famille, le soir. Maintenant, depuis l'introduction de la télévision au foyer, cette coutume est de moins en moins pratiquée. Pourtant, la prière doit faire partie du programme de chaque famille chrétienne : "Une famille qui prie est une famille unie."

On dit aussi que la télévision peut couper les contacts entre les membres de la famille. Lorsque les membres de la famille s'assoient devant cet écran et le regardent, il n'y a pas de conversation amicale entre eux. Lorsqu'il n'y a pas de contacts fraternels, les liens de la famille se relâchent et finissent bien souvent par une rupture.

Le mieux c'est de ne pas avoir de télévision. Au début, cela peut paraître un sacrifice, mais c'est une libération et vous recevrez des grâces pour mener une vie familiale beaucoup plus heureuse.

Contraception - Avortement

Autrefois, les parents étaient fiers d'élever de grosses familles. C'était une grande joie pour eux d'être capables de donner naissance à une nouvelle vie, de participer au plan de Dieu dans la transmission de la vie. Cela demandait beaucoup de sacrifices de la part des parents pour élever leurs enfants, subvenir à leurs besoins, leur donner une bonne éducation. Mais ils étaient largement récompensés à la fin pour leurs efforts.

Maintenant, plusieurs femmes se font "arranger" après avoir donné naissance au deuxième enfant, parce qu'elles ne veulent plus supporter le fardeau d'élever des enfants. Quelle farce aux yeux de Dieu ! Non seulement elles agissent contre les commandements qui condamnent la contraception, mais elles deviennent égoïstes et pensent plus à leurs propres plaisirs et occupations qu'au grand honneur d'élever une famille dans le but de préparer des âmes pour le Ciel, et d'accomplir le plan de Dieu.

Les contraceptifs sont de plus en plus disponibles. La pilule contraceptive orale n'est pas seulement restée sur la liste des médicaments approuvés, mais en plusieurs endroits elle est gratuite. Et le gouvernement donne maintenant des subventions dans le but d'éduquer la population sur la contraception. En plusieurs endroits, il est permis de donner des contraceptifs à des jeunes gens, sans l'approbation des parents. L'amour libre sans aucune responsabilité ! Comme notre société est dégradée !

Par-dessus tout, l'avortement, crime impensable, est accepté dans notre société. On diminue la valeur de la vie humaine. Plusieurs parents qui se disent catholiques, encouragent maintenant leurs jeunes filles à se faire avorter si elles deviennent enceintes. Pensez donc, c'est seulement au 20e siècle, qu'on a voté des lois permettant l'avortement ! Que Dieu ait pitié de nous tous !

Divorce

Ensuite il y a la question du divorce. Il n'y a jamais eu autant de divorces qu'à l'époque actuelle. Plus de 50% des mariages se brisent, laissant les enfants déchirés entre les deux parents.

Dans le passé, si un couple obtenait le divorce, c'était un grand scandale, car ils brisaient les vœux qu'ils avaient fait devant le Dieu Tout-puissant, vœux par lesquels ils se promettaient amour et fidélité jusqu'à ce que la mort les sépare. Maintenant le divorce est considéré comme une chose normale, alors qu'il est le grand destructeur de la famille et de la société.

Chapelet et Crédit Social

La famille est attaquée de tous côtés - moralement, spirituellement et économiquement. Mais si le chapelet était récité dans chaque foyer, et si la philosophie du Crédit Social était appliquée dans les lois par notre gouvernement, les forces du mal qui luttent contre la famille seraient arrêtées.

Nous avons le devoir et la responsabilité de préserver l'unité familiale.

Les Pèlerins de saint Michel ont toujours été reconnus comme étant un mouvement de familles, ils travaillent pour l'amélioration de la situation économique des familles. Ils ont obtenu dans le passé la pension de vieillesse et les allocations familiales. Maintenant ils essaient d'obtenir un salaire pour les mères, afin qu'elles puissent rester à la maison avec leurs enfants. Et ils s'efforcent d'obtenir un dividende mensuel pour chaque citoyen, chaque membre de la famille, afin d'enlever le fardeau du manque d'argent qui pèse sur les épaules des familles d'aujourd'hui.

Chaque samedi, les Pèlerins de saint Michel font la Croisade du Rosaire, de maison en maison. Ils récitent une dizaine de chapelet avec les gens et ils les encouragent à réciter le chapelet en famille, tous les jours. C'est seulement par la prière et les sacrifices que la paix peut être ramenée dans nos familles et dans le monde.

Que saint Joseph garde, protège et éclaire toutes les familles ! Que la Vierge Marie, Mère de l'Église, soit aussi la Mère de « l'église du foyer » ! Et que le Christ Notre-Seigneur, Roi de l'Univers, Roi des familles, soit présent dans chaque foyer chrétien, qu'il leur accorde la lumière, la joie, la sérénité et la force !

Melvin Sickler

Poster un commentaire

Vous êtes indentifier en tant qu'invité.

Panier

Dernière parution

Infolettre & Magazine

Faire un don

Faire un don

Haut