EnglishEspañolPolskie

Vinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.x
Crédit Social et commerce international

Éditorial

Livres sur le Crédit Social

La démocratie économique

La démocratie économique expliquées en différentes leçons pour avoir une pleine connaissance de tout ce que le Crédit Social implique. Ce sont les propositions financières de l’ingénieur écossais Clifford Hugh Douglas, connues tout d’abord sous le nom de démocratie économique (d’après le titre de son premier livre), et connues par la suite sous le nom de crédit social.

Sous le Signe de l'Abondance

Sous le signe de l’abondance — exprime assez bien qu’il s’agit d’une économie d’abondance, de l’accès rendu facile aux immenses possibilités de la production moderne.

Ce livre parle du Crédit Social, mais il est loin d’être une somme créditiste. Le Crédit Social, en effet, est toute une orientation de la civilisation et touche au social et au politique autant, sinon plus, qu’à l’économique.

Du régime de dettes à la prospérité

"Du régime de dettes à la prospérité" est à l’origine de la fondation de l’Œuvre des Pèlerins de saint Michel. C'est le livre qui fit s'écrier Louis Even; "Une lumière sur mon chemin!".

"On oublie, on ne voit pas, on ne veut pas voir qu’il y a des gens mal logés, des gens mal nourris, des salaires insuffisants, qu’il y a des pays tout entiers qui souffrent de la faim. Ce n’est pas chrétien de penser, à plus forte raison de dire; c’est leur faute..."

Son Eminence le Cardinal Jules-Géraud Saliège

Une lumière sur mon chemin

«Une lumière sur mon chemin. Il faut que tout le monde connaisse cela!» c'est écrié Louis Even en 1934 lorsqu'il découvrit le Crédit Social. Ce livre est un recueil des conférences données à la radio et télévision de 1958 à 1964.  

Dernières circulaires

Témoignages Sessions d'Étude

Deux fois par année, nous invitons des évêques, prêtres et laïcs, surtout d’Afrique, à nos semaines d’étude sur le Crédit Social à notre maison-mère de Rougemont au Canada. Voici les commentaires de quelques-uns de ces évêques, prêtres et laïcs.

Qui sont les vrais maîtres du monde ?

Le système bancaire actuel est pur banditisme, quiconque s’est donné la peine d’étudier la question, (la création de crédit-monnaie-dette par les banques et le contrôle absolu de l’intermédiaire d’échange par les banques), n’en peut douter. Mais c’est un banditisme légalisé c’est-à-dire qu’en conduisant ce racket au profit d’une petite clique d’individus sur le dos du public, les banques restent dans les limites de leur charte, c’est la «patente» accordée par le gouvernement souverain à une machine qui saigne et tue l’humanité.

Un nouveau système financier efficace

Le système financier efficace dont il va être question dans cette brochure, c’est le système financier connu généralement sous le nom de Crédit Social (ou Démocratie Économique), encore appliqué nulle part, mais dont les principes furent établis par l’ingénieur économiste écossais, Clifford Hugh Douglas, publiés par lui pour la première fois en 1918, propagés depuis par toute une école dans maints pays.

Le Dividende Social

Qu’est-ce que vous dites-là? Que le Dividende Social respecterait la planète et que la société de consommation est destructrice de la planète?

Oui! Avec la technologie, avec le progrès, le travail humain est de moins en moins nécessaire pour la production. La pénurie actuelle de main-d’œuvre dans certaines régions est un problème temporaire, un problème démographique.

Notre-Dame du Bon Succès, Quito, Équateur

le lundi, 01 mars 2004. Dans Apparitions et miracles

Il ne s'agit pas d'une nouvelle apparition. Elle a eu lieu au début du dix-septième siècle. Les révélations de Notre-Dame du Bon Succès et la dévotion de la statue miraculeuse ont été approuvées par l'Église catholique dès le début. C'est le 9e évêque de Quito, Salvador de Ribera qui, dans les documents officiels, attesta le parachèvement miraculeux de la statue (de Notre-Dame du Bon Succès) par saint François d'Assise et les trois Archanges : saint Michel, saint Gabriel et saint Raphaël, et il présida lui-même la consécration de la statue dans l'église du couvent Royal de l'Immaculée Conception, le 2 février 1611. La dévotion et les apparitions furent aussi autorisées et promues par le successeur de l'Évêque de Quito, Mgr Pedro de Oviedo, qui gouverna le diocèse de 1630 à 1646..

Les révélations

De nombreuses prophéties de Notre-Dame du Bon Succès se sont déjà réalisées. Elle a prédit le dogme de l'Immaculée Conception et celui de l'infaillibilité du Pape, la consécration du pays (L'Équateur) au Sacré-Cœur de Jésus, le martyre d'un Président catholique de l'Équateur tué par les Francs-Maçons.

D'autres prophéties importantes de Notre-Dame du Bon Succès prédisent une crise mondiale dans l'Église et la société, qui commencerait au dix-neuvième siècle et se prolongerait tout au long du vingtième siècle. Elle prédit que durant cette période, les mœurs seraient presque entièrement corrompues et que Satan régnerait presque entièrement au moyen des sectes maçonniques ; que dans l'Église, les sacrements seraient profanés, et que la lumière de la foi serait presque entièrement éteinte dans les âmes ; que les vraies âmes religieuses seraient réduites à un petit nombre et beaucoup de vocations périraient ; que l'impureté régnerait partout et les gens seraient indifférents aux affaires spirituelles.

Ces prophéties sont décrites en détails dans le livre Notre-Dame du Bon Succès : Prophéties pour notre temps.

Notre-Dame a dit à Mère Mariana, la Religieuse Conceptionniste qui a reçu les révélations, que les âmes qui demeureraient fidèles en ces temps difficiles auraient besoin d'une grande force de volonté, de constance, de vaillance et de confiance en Dieu. Un temps viendrait où tout semblerait perdu et paralysé, mais que ce serait justement le moment de « l'heureux commencement de la restauration complète ».

« Mon heure viendra, a-t-elle prédit, où, d'une manière surprenante, je renverserai l'orgueilleux Satan. Je l'écraserai sous mes pieds et je l'enchaînerai dans l'abîme infernal, libérant l'Église et le pays de sa cruelle tyrannie ».

Il peut sembler étrange qu'une dévotion si importante soit demeurée presque inconnue en dehors de l'Équateur pendant si longtemps. Mais il y a une explication surnaturelle à cela.

La Mère de Dieu révéla à Mère Mariana, à plusieurs reprises, que les messages de ses apparitions ne seraient connus qu'après trois siècles de silence mystérieux. Notre-Dame a dit que la diffusion de cette dévotion serait due à une intervention miraculeuse et extraordinaire de sa part, pour la restauration de l'Église catholique, au plus fort de la crise, quand presque tout semblerait perdu. Notre-Dame a promis aussi d'accorder son « bon succès » à tous ceux qui auraient recours à elle sous ce vocable durant ces temps difficiles. Ainsi, la prophétie est tout spécialement destinée à notre temps.

L'origine de la statue

L'histoire de cette statue prit sa source chez les Frères espagnols de l'Ordre des Minimes Franciscains au service des malades. Pendant une tempête demandant du secours à la sainte Vierge, ils trouvèrent cette statue, que personne ne connaissait, dans une caverne. Le Pape Paul VI lui donna le nom de « Vierge du Bon Succès ». Cette dévotion traversa les frontières et parvint jusqu'au Nouveau Monde.

Notre-Dame du Bon Succès

La Vierge Marie apparut au couvent de l'Immaculée Conception, à Quito, en Équateur, à Mère Mariana Torrès et lui demanda de faire fabriquée une statue qui la fera honorée sous le vocable de « Notre-Dame du Bon Succès ». La statue devait être conforme à son apparition, tenant l'Enfant-Jésus avec son bras gauche, la crosse d'abbesse et les clefs du couvent dans sa main droite, et cette statue devait être placée au-dessus de la chaire de l'abbesse, dans la tribune, parce que Notre-Dame désirait être elle-même abbesse de ce couvent jusqu'à la fin des temps. C'est pourquoi, la statue de Notre-Dame du Bon Succès de Quito apparaît avec la crosse dans sa main droite au lieu du sceptre que porte la statue de Madrid.

Une dévotion pour notre siècle

Aujourd'hui, la dévotion à cette apparition s'étend bien au-delà de Quito. Notre-Dame du Bon Succès a dit à Mère Mariana qu'elle voulait être connue et aimée dans le monde entier, et que cette dévotion commencerait à se répandre au vingtième siècle. En effet, c'est ce qui se produisit. Notre-Dame a réservé cette dévotion pour notre temps parce qu'elle savait que l'Église serait combattue comme jamais et aurait tellement à souffrir que seuls l'amour de la Sainte Vierge et la Puissance de Dieu pourraient soutenir les fidèles.

Mère Mariana Torres de Jésus

Mère Mariana Torres de Jésus (1535-1635) était une Religieuse Conceptionniste qui fit la traversée vers l'Équateur pour aider au Couvent Royal. Elle fut favorisée par de nombreuses visions et faveurs mystiques et par le don des miracles.

Elle mourut, à 100 ans le 16 janvier 1635. Tout de suite après sa mort, elle accomplit de nombreux miracles.

En 1906, lors de la réparation du couvent, le sarcophage, dans lequel la religieuse reposait depuis 1635, fut ouvert, et son corps s'était entièrement conservé. Il est actuellement dans le soubassement de la clôture du couvent.

Notre-Dame du Bon Succès, priez pour nous !

Mgr Luis E. Cadena Y Almeida, postulateur de la cause de béatification de Mère Mariana Torres de Jésus, Servante de Dieu, a écrit un livre (en espagnol) sur les nombreux messages prophétiques de ces apparitions qui ont déjà eu lieu.

Poster un commentaire

Vous êtes indentifier en tant qu'invité.

Panier

Dernière parution

Infolettre & Magazine

Faire un don

Faire un don

Aller au haut
JSN Boot template designed by JoomlaShine.com