EnglishEspañolPolskie

Vinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.x
Crédit Social et commerce international

Dernières circulaires

Témoignages sessions d'étude

Deux fois par année, nous invitons des évêques, prêtres et laïcs, surtout d’Afrique, à nos semaines d’étude sur le Crédit Social à notre maison-mère de Rougemont au Canada. Voici les commentaires de quelques-uns de ces évêques, prêtres et laïcs.

Qui sont les vrais maîtres du monde ?

Le système bancaire actuel est pur banditisme, quiconque s’est donné la peine d’étudier la question, (la création de crédit-monnaie-dette par les banques et le contrôle absolu de l’intermédiaire d’échange par les banques), n’en peut douter. Mais c’est un banditisme légalisé c’est-à-dire qu’en conduisant ce racket au profit d’une petite clique d’individus sur le dos du public, les banques restent dans les limites de leur charte, c’est la «patente» accordée par le gouvernement souverain à une machine qui saigne et tue l’humanité.

Un nouveau système financier efficace

Le système financier efficace dont il va être question dans cette brochure, c’est le système financier connu généralement sous le nom de Crédit Social (ou Démocratie Économique), encore appliqué nulle part, mais dont les principes furent établis par l’ingénieur économiste écossais, Clifford Hugh Douglas, publiés par lui pour la première fois en 1918, propagés depuis par toute une école dans maints pays.

Le Dividende Social

Qu’est-ce que vous dites-là? Que le Dividende Social respecterait la planète et que la société de consommation est destructrice de la planète?

Oui! Avec la technologie, avec le progrès, le travail humain est de moins en moins nécessaire pour la production. La pénurie actuelle de main-d’œuvre dans certaines régions est un problème temporaire, un problème démographique.

Livres sur le Crédit Social

La démocratie économique

La démocratie économique expliquées en différentes leçons pour avoir une pleine connaissance de tout ce que le Crédit Social implique. Ce sont les propositions financières de l’ingénieur écossais Clifford Hugh Douglas, connues tout d’abord sous le nom de démocratie économique (d’après le titre de son premier livre), et connues par la suite sous le nom de crédit social.

Sous le Signe de l'Abondance

Sous le signe de l’abondance — exprime assez bien qu’il s’agit d’une économie d’abondance, de l’accès rendu facile aux immenses possibilités de la production moderne.

Ce livre parle du Crédit Social, mais il est loin d’être une somme créditiste. Le Crédit Social, en effet, est toute une orientation de la civilisation et touche au social et au politique autant, sinon plus, qu’à l’économique.

Du régime de dettes à la prospérité

"Du régime de dettes à la prospérité" est à l’origine de la fondation de l’Œuvre des Pèlerins de saint Michel. C'est le livre qui fit s'écrier Louis Even; "Une lumière sur mon chemin!".

"On oublie, on ne voit pas, on ne veut pas voir qu’il y a des gens mal logés, des gens mal nourris, des salaires insuffisants, qu’il y a des pays tout entiers qui souffrent de la faim. Ce n’est pas chrétien de penser, à plus forte raison de dire; c’est leur faute..."

Son Eminence le Cardinal Jules-Géraud Saliège

Une lumière sur mon chemin

«Une lumière sur mon chemin. Il faut que tout le monde connaisse cela!» c'est écrié Louis Even en 1934 lorsqu'il découvrit le Crédit Social. Ce livre est un recueil des conférences données à la radio et télévision de 1958 à 1964.  

Notre Congrès 2009

Par Thérèse Tardif le jeudi, 01 octobre 2009. Dans Congrès

Dirigés par le Saint-Esprit lui-même, la semaine de réflexions sur l’application de la Doctrine Sociale de l’Eglise, par le Crédit Social, et le Congrès des Pèlerins de saint Michel furent des jours éblouissants de lumière et de grande espérance pour les assistants venus de 23 pays.

II faut dire que les invités étaient des personnages de hautes valeurs intellectuelles et morales. Les mots JUSTICE et VÉRITÉ ont été compris dans toute la splendeur de leur vraie signification. Et comme le dit le titre de la première page: De ces mots vécus, ont jailli la lumière, l’amour et la paix. Telle fut l’atmosphère de ces jours merveilleux qui réunissaient des gens venus des cinq continents. Malgré les cultures variées, nous nous sentions tous membres de la même famille, de la «Famille de Dieu». Le Royaume de Dieu sur terre en miniature, où les plus petits se sentent aimés et choyés par les grands frères.

La joie était grande de recevoir et de côtoyer dans la grande fraternité, pendant plus de quinze jours, les personnages suivants:

De Côte d’Ivoire: Son Eminence le Cardinal Bernard Agré, Son Excellence Mgr Marie-Daniel Dadiet, archevêque de Korhogo; M. le curé Patrice Savadogo, de la paroisse St-François Xavier d’Abobo; le révérend Père Georges-Marie Angoran, aumônier de la Commission épiscopale Justice et Paix de la Côte d’Ivoire; Frère Auguste Hounwanou Aubin, Mme Lucie Nénon, enseignante retraitée, Mme Sophie Amiha Aya, technicienne en électricité retraitée.

De Madagascar: Son Excellence Mgr Odon Marie Razanakolona, Archevêque de Tananarive, Père Julien Razanadrakoto, responsable de «TSINJO AINA», Manda Rakotomorasoa, Maka Martinova Ravolonotahindrarany, Toky Ravonimihaja.

De l’Angola: Son Excellence Mgr Damiao Franklin, Archevêque de Luanda.

De la Guinée-Conakry: Son Excellence Mgr Vincent Coulibaly, Archevêque de Conakry.

De la République Démocratique du Congo: Monseigneur Placide Mukendi, Vicaire Général de Mbuji-Mayi et le Père Djim Lunu, curé de la paroisse St-Michel à Kinshasa.

Du Togo: M. le curé Marie-François Kangni, de Lomé. Père Joseph Amegbleame, secrétaire général de l’assemblée des évêques du Togo. Père Eloi Yog Lambon, secrétaire national de la Commission épiscopale Justice et Paix.

Du Mexique: Père Eugenio Lira Rugarcia et sa maman, Fatima Cervantes;

De l’Amérique du Sud: M. et Mme Carlos Reyes, Equateur, Dr. Osvaldo Cirnigliaro et M. Arturo Arroyo, Argentine, Mme Alba Salazar et Rodriguo Estrada, Colombie,

Pologne, France, Suisse, de plusieurs parties des Etats-Unis et du Canada, etc.

Les conférences et homélies du Cardinal, des Archevêques et des prêtres présents, que nous publions dans les pages suivantes, vous donneront un aperçu de l’ambiance chaleureuse qui régnait pendant toute la durée de ces assises.

À propos de

Thérèse Tardif

Thérèse Tardif

Thérèse Tardif est la directrice du Journal Vers Demain depuis la mort de Mme Gilberte Côté-Mercier en 2002.

Panier

Dernière parution

Faire un don

Faire un don

Haut